Marie-Josée Roig se sent “agressée par Mgr Cattenoz”

Les déclarations choc de Mgr Cattenoz dans nos colonnes provoquent la polémique à Avignon. Le maire, Marie-Josée Roig, réclame vendredi des excuses à l’archevêque dans l’édition locale du Dauphiné Libéré.

Le quotidien, très ironique à l’égard de l’homme d’Eglise (“dans la cité des papes, il y aurait donc un franc-maçon caché sous chaque pierre”) est aux petits soins de l’édile, “très affectée” : “tout cela crée un trouble de la part de quelqu’un qui doit représenter la fraternité (sic)”. Justement, lui ne la représente pas ! En cause, la réponse de Mgr Cattenoz à la question de savoir si Marie-Josée Roig, à laquelle il reproche son “silence”, a des liens avec la franc-maçonnerie : “ah, là je sors le joker…” Madame le maire le jure : elle “n’est en rien liée à la franc-maçonnerie”, est “baptisée, catholique, et [va] à la messe”. Le canard local y va de son petit commentaire ironique et servile : Marie-Josée Roig “n’[est] d’aucun réseau qui aurait fomenté un complot antichrétien, via la photo de l’artiste new-yorkais. Comme une usine à gaz, qu’elle aurait pu piloter depuis sa mairie”.

Se déclarant “agressée par Mgr Cattenoz” (rien que ça), Marie-Josée Roig cherche à faire croire que l’homme d’Eglise ment : il “ne m’a jamais téléphoné à propos de cette affaire, je ne l’ai jamais eu au téléphone et le préfet non plus, c’est faux”. Sauf que Mgr Cattenoz ne dit à aucun moment dans notre entretien l’avoir eu au téléphone, ni le préfet d’ailleurs.

“Avignon, c’est très franc-maçon”

Et puis, Mgr Cattenoz “confond musée municipal et privé, je n’ai pas à intervenir sur le programme d’une exposition ou d’un spectacle” affirme-t-elle. Marie-Josée Roig oublie juste de préciser que le budget annuel de fonctionnement d’un million d’euros de la Fondation Yvon Lambert est financé à 40% par l’État, 40% par la ville et 20% par la région. Sans compter la subvention exceptionnelle de 45 000 euros votée en décembre par le conseil municipal, révélait Minute du 13 avril…

Pour résumer : la grande victime de la polémique autour du “Piss Christ”, c’est Marie-Josée Roig. Pas les catholiques. Madame le maire est trop bonne : des excuses « privées » de l’archevêque « suffiront ».

Samedi dernier, un prêtre du diocèse regrettait que la manifestation n’ait pas été “organisée en concertation avec le diocèse” et confirmait à Nouvelles de France, sans même que nous l’amenions sur ce sujet, les propos étonnants de Mgr Cattenoz. “Avignon, c’est très franc-maçon. Il y a une vieille tradition maçonnique dans cette ville. Vous n’avez pas connu ça mais avant c’était le fief d’Edouard Daladier ».

Articles liés

14Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Daniel Hamiche , 22 avril 2011 @ 10 h 37 min

    Madame le Maire dit n’importe quoi sur la question musée privé, musée public. En tant de premier magistrat de la ville d’Avignon, elle est investie du pouvoir, et même du devoir, de veiller à tout ce qui touche à la tranquillité publique, aux bonnes mœurs, à la paix civile dans sa commune… Son argument ne tien évidemment pas la route.

  • Jérémie , 22 avril 2011 @ 13 h 19 min

    Incroyable ! Non content d’insulter le Christ et les chrétiens depuis des mois, elle a le culot de demander aux victimes de lui présenter des excuses ! A ce point-là, il faut qu’elle se fasse soigner !

  • bernadette , 22 avril 2011 @ 16 h 18 min

    impossible c’est incurable!

  • diego , 22 avril 2011 @ 17 h 35 min

    J’espère que les catholiques avignonnais en tireront les conséquences aux prochaines municipales.

  • Pirée , 23 avril 2011 @ 8 h 45 min

    Le Piss Christ : du laïque hard.

  • Bertrand Massilia , 23 avril 2011 @ 9 h 03 min

    La mauvaise foi de cette élue est flagrante. Un peu de décence Mme Marie-José ROIG vous vous adressez au chef de l’Eglise catholique – vous lui devez le respect – et vous vous faites du mal et aussi à l’UMP. Ecoutez donc Bernard DEBRé qui essaye de vous ramener à la raison, écoutez aussi Mgr BARBARIN et le millier de chrétiens venu manifester son écoeurement devant ce que vous subventionnez : ils ne sont que l’infime partie émergée de l’iceberg des catholiques classiques – sans être nécessairement des intégristes. Ecoutez MITTERAND qui vous dit aussi que l’on peut être choqué à juste titre par cette oeuvre lourde de sens. Ne vous lavez pas les mains comme Pilate livrant le Christ à la vindicte populaire : vous avez de réels pouvoirs légaux (et financiers) mais vous vous retranchez derrière un paravent qui n’est pas crédible. Vous ne méritez plus de représenter les avignonnais car vous n’avez pas su vous élever avec dignité et sagesse dans cette grave situation. Merci à Mgr CATTENOZ d’avoir parlé avec dignité et merci aussi à tous ceux qui élèvent la voix de leur conscience.

  • Mme Marie-José ROIG n’est pas franc-maçonne? elle est catholique? drôle de catholique qui se lave les mains d’une telle exposition alors qu’elle donne des centaines de milliers d’euros à la Collection Lambert chaque année quand elle produit des “oeuvres” que seuls les esprits enfumés et au snobisme moderniste (fussent-ils les deux trop célèbres Mgr Albert Rouet et Mgr ) apprécient. Une vraie Pilate.

    Elle n’est pas franc-maçonne? Qu’elle en décrive le caractère anti-chrétien…ou alors c’est pour ne pas avouer qu’elle l’est ( l’art des FM est de faire croire qu’ils ne sont pas présents pour mieux étendre leur toile en toute discrétion) ou parce qu’elle n’est pas affiliée tout en adoptant ses positions.

    Oui il y a des villes où la F…M… est plus installée que d’autres. Narbonne, selon un récent article, et Avignon, si l’archevêque le dit.

    Il faudra que les catholiques se rappellent de l’attitude de leur député-maire, et qu’ils lui barrent la route aux prochaines élections. Il vaut mieux un adversaire déclaré que de prétendus chrétiens qui n’ont de cesse que de vider notre pays de ses racines chrétiennes ou de laisser multiplier les attaques contre elles pour habituer les esprits à la boucler.

Les commentaires sont clôturés.