54
Ecrit le 11 déc 2012 à 14:33 par dans Nos brèves
 
 

Henri d’Orléans : « Il faut s’attendre à avoir un jour un Califat à Poitiers »

Dans un billet intitulé « L’Islam et l’Islamisme », le Comte de Paris s’insurge contre la naïveté de certains à l’égard de l’islamisme. « Le respect ne doit pas pourtant nous empêcher d’être lucides. Il nous oblige à regarder aujourd’hui une autre réalité en face », écrit celui, qui descend pourtant de Mahomet. Bien qu’il considère que « chaque religion a depuis ses origines généré ses extrêmes », il rappelle que « dans le Coran il y a un verset qui nous parle de « Dar al Islam » le pays des croyants et « Dar al Kurf » le pays des mécréants qu’il leur faudra un jour conquérir et convertir ». Et de poursuivre : « Alors que nous avons cru naïvement pouvoir aider l’islamisme modéré dans les guerres du printemps arabe, celles-ci ont donné partout naissance au pouvoir des islamistes extrémistes, car contrairement à l’islam, l’islamisme ne sera jamais modéré ».

« La puissance rampante de islamistes »

Celui qui est considéré par certains comme le prétendant au trône de France affirme que « nous avons ouvert la boîte de « Pandore » ». Il s’agit, selon lui, d’une « erreur politique grave » car « il ne se passe pas de jours où la puissance rampante des islamistes, des frères musulmans, ne se fasse sentir. Dans les hôpitaux, dans les écoles, dans notre nourriture, dans les vêtements qui cachent les femmes objets de l’homme ; et je ne parle pas des crèches de Noël dont ils ont exigé le retrait des grandes surfaces, à croire qu’il existe chez un grand nombre de nos concitoyens une haine de la religion, de notre religion puisqu’on laisse faire ».

Le droit de vote des étrangers

Alors que le Comte de Paris constate que « les lois de notre Pays, de notre patrie sont peu à peu grignotées puis bafouées », il déplore qu’on « en rajoute en offrant le droit de vote aux étrangers, aux immigrés dont la majorité viennent du sud, du Dar al Islam ».

« La « cinquième colonne » des islamistes »

Navré de la réaction des occidentaux en sur le dossier syrien, Henri d’Orléans déclare que « l’occident est aveuglé » et « s’apprête donc à vouloir intervenir en Syrie », alors que, selon lui, « il n’est pas inimaginable de penser que la « cinquième colonne » des islamistes puisse réagir sur notre sol ». Le descendant des rois de France plaide donc pour « un pouvoir fort » afin d’éviter « d’avoir un jour un Califat à Poitiers ».

GD Star Rating
loading…

Henri d’Orléans : « Il faut s’attendre à avoir un jour un Califat à Poitiers », 5.0 sur 5 basé sur 1 vote

Mots-clés : , ,


Pierre de Bellerive

 
Avatar de Pierre de Bellerive