Réquisition judiciaire pour contrôler les bonnets rouges

Selon Me Frédéric Pichon, « les policiers avaient reçu une réquisition judiciaire du parquet pour contrôler les bonnets rouges ». Cette information capitale, l’avocat d’un gardé à vue ce lundi 11 novembre 2013 l’a apprise lors de la confrontation entre ses clients et les agents interpellateurs.

Articles liés

44Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Français de souche , 14 novembre 2013 @ 12 h 50 min

    Et c’est légal ça ? Qui et le juge ? Plainte a déposer contre le juge ?

  • Français de souche , 14 novembre 2013 @ 12 h 50 min

    Et c’est légal ça ? Qui est le juge ? Plainte à déposer contre le juge ?

  • François Desvignes , 14 novembre 2013 @ 13 h 53 min

    C’est parfaitement légal.

    Mais cela veut surtout dire que le parquet est aux ordres du pouvoir

    Que la justice est donc complètement instrumentalisée par l’executif.

    Ce qui, hors langue de bois, s’appelle « être en république bananière »

    ou en dictature.

  • pas dupe , 14 novembre 2013 @ 14 h 13 min

    Marine Le Pen qui était le 12 sur itv déclarait que sur un réseau social des informations avaient été relevées par la police politique et qu’ainsi des personnes avaient pu être arrêtées avant les cérémonies du 11 novembre.

  • Ratchayaporn , 14 novembre 2013 @ 15 h 02 min

    Plutot en dictature qui frise la tyrannie et nous en sommes les victimes impuissantes………..

  • Ratchayaporn , 14 novembre 2013 @ 15 h 08 min

    Oui cela s’est passe avant le debut des ceremonies et Hollande n’etait pas encore la. C’est de la provocation pure de certains policiers en civil pour avoir le motif adequate pour les arreter et que Valls puisse faire son petit numero d’equilibriste en accusant l’extreme-droite (qu’il a vu dans son miroir) et des fascistes en criant son qualificatif favori « insupportable » qu’il ressort a chaque prise de paroles. On ne le croit plus car les preuves il ne les a pas et meme s’il les avait il les aurait fabriquees. La Republique va finir par degager une odeur nauseabonde de cadavres en decomposition et ce sera le sien.

  • Bernard , 14 novembre 2013 @ 15 h 32 min

    Le GOUVERNEMENT et le peuple doivent se souvenir de ceci =

    Article 35 de la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen du 24 juin 1793

    « Quand le gouvernement viole le droit du peuple, l’insurrection est pour le peuple et pour chaque partie du peuple le plus sacré des droits et le plus indispensable devoir »

Les commentaires sont clôturés.