Laurent Vermot-Desroches en a marre d’être tondu par l’État et il ne le cache pas !

Laurent Vermot-Desroches, gérant de la PME Toiles et bâches (319 600 euros de chiffre d’affaires et 11 400 euros de résultat net en 2011) basée dans la Marne, dit son ras-le-bol du fiscalisme ambiant :

Via Les Tondus sur Facebook.

Articles liés

24Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • gabriel , 15 novembre 2013 @ 13 h 56 min

    Excellente initiative ! Les chiffres doivent sortir. On n’imagine pas à quel point les salariés sont ignorants de ce que leur employeur paie réellement à l’Etat .

  • xrayzoulou , 15 novembre 2013 @ 14 h 19 min

    Je crois que l’état est une société de coiffeur, ils tondent tout le monde. Si on a la moindre petite piécette, ils arrivent comme des fauves pour nous la prendre. Ce sont des requins !

  • mariedefrance , 15 novembre 2013 @ 15 h 23 min

    Rendons grâce à flamby 🙂

    il aura peut être permis que “l’argent” ne soit plus un sujet tabou en France.

    Combien d’autres PME sont dans le cas présenté ?

  • ernestdelyon , 15 novembre 2013 @ 22 h 58 min

    Bravo, c’est mieux qu’un long discours .

  • propatria , 16 novembre 2013 @ 7 h 42 min

    Et vive le taf entre fdes comme çà pas de cotisation pour l’état voleur!

  • Louis Lery , 16 novembre 2013 @ 10 h 48 min

    Photo à diffuser le plus largement possible !!!

  • Diadia , 16 novembre 2013 @ 11 h 15 min

    Que toutes les PME dénoncent de la même manière le racket de l’état !
    Qu’on voit partout affichés ces banderolles !
    Il faut prendre l’état la main dans le sac !

Les commentaires sont clôturés.