Crise agricole : le « ras-le-bol » d’un couple qui met en vente sa ferme à 1 euro sur Le Bon Coin

Mélissa a posté cette annonce, comme un cri de détresse pour mettre en lumière les difficultés de gestion de leur exploitation laitière. Son conjoint, Arnaud, un éleveur non-syndiqué, estime qu’il perd 8 000 euros par mois à cause de la baisse des prix du lait :

Articles liés

12Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Bistouille Poirot , 17 mars 2016 @ 17 h 24 min

    Il y aura-t-il preneur ?

  • ras le bol , 17 mars 2016 @ 19 h 40 min

    Grâce aux m… qui ont imposé le traité de Lisbonne… Ce n’est pas fini :
    « En octobre 2017, les quotas sucriers européens disparaîtront. Ce sera la dernière étape de la politique de libéralisation de l’agriculture des Vingt-Huit. Le choc de la fin des quotas laitiers, avec la chute des prix payés aux éleveurs provoquée par une surproduction, est dans tous les esprits. Il inquiète les producteurs de betteraves français… »
    http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/03/17/tereos-se-prepare-a-la-fin-des-quotas-sucriers-europeens-fin-2017_4884832_3234.html#82LaGej25eWfhQus.99

    Vive l’umps !!!!

  • Trahi , 17 mars 2016 @ 20 h 51 min

    Petite remarque à ces paysans. Evitez de filmer votre intérieur de bourgeois. Plutôt du genre aisés ces faux PAUVRES.

  • Xav , 17 mars 2016 @ 22 h 06 min

    Avant le TAFTA, tout doit disparaître !

  • GVS , 18 mars 2016 @ 7 h 22 min

    Un buffet conforama et une plante verte ? c’est ce que vous appelez un interieur bourgeois ? Vous ne devez pas sortir souvent !

  • parole , 18 mars 2016 @ 7 h 28 min

    Trahi
    17 mar 2016 à 20:51 at 20 h 51 min

    Ferme ta gueule …..tu préfèrerais qu’il couche à l’étable comme ses arrières grand parents !

  • Cap2006 , 18 mars 2016 @ 7 h 47 min

    Se lancer dans le lait il y a 5 ans, alors que la fin des quotas avait été décidé 3 ans avant… C’est comme acheter aujourdhui une licence de taxi ….

    A 32 ans, Je n’avais pas les moyens de me payer une vaste et belle maison… La banque ne m’aurait pas financé…

    Parlons en de la msa… Les agriculteurs ne paient presque rien…avec des seuils minimaux très bas… Et pas plus que les indépendants au rsi… Pour s’en plaindre, c’est que les revenus officiels sont conséquents malgré le remboursement des emprunts d’une ferme plutot moderne apparemment.

    Les agriculteurs ont des difficultés… La premiere est de sortir de l’assistanat auquel ils se sont habitués… La désintoxication n’est jamais une partie de plaisir.

    Ils restent les seuls à pouvoir tout casser, occasionnant à chaque fois dès dizaines de millions de dégats… En toute impunité…
    Qu’ils continuent… Puisque les contribuables les soutiennent…

Les commentaires sont clôturés.