Crise des droites : le FN et LR en chute libre

Crise des droites : le FN et LR en chute libre

Harris

Articles liés

9Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • ranguin , 19 mai 2017 @ 17 h 28 min

    Nous n’avons pas les mêmes chiffres.

    Les désillusions déjà visibles concernant le “modem” et “en marche” sont évidentes et vous ne les voyez pas.
    Vous pratiquez la méthode Coué ?

  • André , 19 mai 2017 @ 17 h 34 min

    Il y a peu de temps j’ai envoyé en tir groupé:

    Je suis abonné, mais je suis anti-républicain, parce que cette république française est satanique. Je ne faisais plus partie de votre monde à cause de cette saloperie d’Algérie, j’y suis revenu grâce à un jeune étudiant arabe et je trouve inadmissible que tous ces prétendus français qui ont passé la moitié de leur vie à user leur cul dans les écoles n’ont jamais découvert que cette république française est une république juifo-démoniaque.. En 2007, il m’a fallu que quelques mois pour tout découvrir. Ceux qui oeuvrent pour la république, oeuvrent pour satan. Cette conflagration est maintenant inéluctable et tout risque de démarrer vers la fin de ce printemps…. La France va commencer à connaître une boucherie halal, un charnier comme cela ne s’est vu…. Aucun français ne pourra dire nous ne savions pas…..
    https://www.youtube.com/watch?v=3bo6QW1o1k4&index=2&list=PLGpivVmzb1g2yeRi7K8zV0Dx0D-xwmKp8

    André

  • André , 19 mai 2017 @ 17 h 38 min

    J’ai envoyé également:
    A chacun de voir et d’en tirer ses conclusions ? ? ? ? ?

    http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1034328/photo-emmanuel-macron-genoux-devant-angela-merkel-photomontage

  • Trucker , 19 mai 2017 @ 18 h 07 min

    Maintenant on peut s’attendre à ce que les médias qui ont soutenu Macron à la présidentielle continuent de manière plus subtile à favoriser En Marche pour lui assurer une majorité gouvernementale.

    La droite “patriotique”… ( entre guillemets parce que l’on peut se demander ce qui reste de patriotisme devant la perspective de faire rentrer de l’argent dans les caisses, les législatives ayant aussi cette finalité )…étant incapable de s’unir au delà de clivages qui paraissent bien superficiels devant les périls que tous dénoncent comme prochains, on ne peut s’attendre à autre chose qu’un consensus mou, entre gens qui le sont et le resteront tout autant.

    La décadence n’a jamais été portée par des gens conscients des risques, des impasses, ni vigoureux quant aux solutions à apporter aux problèmes de la société.

  • eric-p , 20 mai 2017 @ 3 h 55 min

    Que valent ces sondages en réalité ???
    On assiste déjà à un matraquage médiatique sans équivalent dans l’histoire de notre pays. Il est tout à fait possible que ces sondages “accompagnent”
    la propagande EM…

  • André , 20 mai 2017 @ 10 h 12 min

    Les français resteront des veaux de De Gaulle avec la cervelle que vous savez. Voici encore de quoi vérifier:

    http://www.nouvelordremondial.cc/2017/05/16/emmanuel-macron-off-jai-ete-selectionne-groupe-bilderberg-edouard-philippe-ny-a-de-democratie-a-proprement-parler-France/

  • François2 , 20 mai 2017 @ 11 h 14 min

    Normal, le FN et LR ne veulent pas d’ IMMIGRATION ZERO (tout le monde sait que c’est possible à l’instar de tous les pays extra-européens)et n’ont jamais parlé de REMIGRATION.
    Eric ZEMMOUR : “Marine Le Pen s’autocensure d’elle-même ; jamais, dans un débat télévisé, elle n’a développé son programme en matière d’immigration. Jamais, ou presque, elle n’a évoqué la suppression du regroupement familial, du droit du sol, de la double nationalité, l’interdiction des tenues religieuses et islamiques dans la rue, etc. Et quand elle en parlait, c’était en coup de vent. Comme si elle avait honte de son père. C’était pourtant ce que son électorat attendait. C’était pour cela qu’il l’avait rejointe. Et c’était pour cela que d’autres auraient pu venir. D’autres qui avaient voté Fillon hier, ou Sarkozy avant-hier.
    Marine Le Pen a eu tout faux de bout en bout.
    Faux sur la stratégie, faux sur la tactique.
    Un fiasco intégral.”
    Jérôme BOURBON : « Pas un mot sur l’immigration et la démographie, pas un mot sur le Grand Remplacement, sur la famille, sur l’identité et la sécurité, pas un mot sur la défense de la civilisation, sur les enjeux de ce scrutin, sur les graves dangers menaçant la survie et la pérennité du pays. »

Les commentaires sont clôturés.