« Homoparentalité » : une journaliste avoue que le but de « C’est ma vie » est de « faire changer les mentalités »

L’émission C’est ma vie présentée par Karine Le Marchand et diffusée le samedi par M6 cherche d’ici à octobre “des témoignages sur l’homosexualité et l’homoparentalité”. “Levons les tabous, témoignez !” écrit une journaliste de la prod’ sur Castiz : “Toute histoire est bonne à raconter, surtout quand il s’agit de faire changer les mentalités”. Énorme sic !

Il semblerait que les médias aient décidé de parler d’homosexualité et d’homoparentalité à la rentrée… Histoire de préparer les esprits avant le vote d’une loi ?

Articles liés

3Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • IV , 20 juin 2011 @ 18 h 28 min

    D’abord, il faudrait qu’on nous explique comment bleu et bleu font violet et comment rouge et rouge font violet…

    Et qu’on nous explique pourquoi on ne découvre qu’au 21è siècle les soi-disant “bienfaits” de l'”homoparentalité”… Ça se saurait si ça apportait quelque chose à la société… Pas besoin d’attendre les dons de gamètes et les mères porteuses, “voler” un enfant a toujours été possible…

  • mariecolline , 21 juin 2011 @ 7 h 16 min

    “Avoue” …..
    Enfin, le mot qui dit tout : on veut formater les esprits pour mieux les soumettre aux tentations malsaines.

    Un enfant a besoin d’une mère et d’un père c’est à dire d’une femme et d’un homme.

    jamais, sans une femme et un homme il ne pourrait venir au monde.

    les biens matériels ne suffisent pas à l’épanouissement.

Les commentaires sont clôturés.