Incroyable ! La Commission européenne demande au parlement élu d’un pays membre souverain de suspendre le vote d’une loi sur sa cour constitutionnelle

L’arrogance et le toupet des eurocrates semblent ne plus avoir de limites comme cela a déjà été démontré si souvent et si bruyamment avec la Hongrie. Maintenant, c’est la Pologne qui fait les frais des ambitions des commissaires européens et de certains gauchistes du Parlement européen qui ont du mal à accepter le choix souverain des électeurs polonais le 25 octobre dernier.

Le Parlement polonais débattait cette semaine d’un amendement (voté hier) à la loi sur sa cour constitutionnelle qui avait été traficotée en juin dernier par la majorité précédente afin de lui permettre de remplacer à l’avance 5 juges (sur 15) dont le mandat arrivait à expiration en novembre et décembre (et qui auraient donc dû être nommés par le parlement issu des élections du 25 octobre, voir l’explication ici). Les élites de Bruxelles et Strasbourg n’avaient rien trouvé à redire de ces arrangements des amis de l’actuel président du Conseil européen Donald Tusk avec la constitution polonaise, mais les voilà qui s’inquiètent tout à coup de ce PiS désormais au pouvoir qui, non content d’avoir annulé la nomination des 5 juges, se permet, en vertu du pouvoir conféré par sa majorité absolue obtenue dans des élections libres et démocratiques, d’amender à son tour la loi polonaise qui régit le fonctionnement de la Cour constitutionnelle.

Après le président du Parlement européen Martin Schulz qui avait parlé d’un « coup d’Etat » en cours en Pologne, voici que le social-démocrate hollandais Frans Timmermans, premier vice-président de la Commission et « commissaire européen chargé de l’Amélioration de la législation, des Relations inter-institutionnelles, de l’État de droit et de la Charte des droits fondamentaux » a demandé à la Pologne, dans une lettre au ministre des Affaires étrangères et au ministre de la  Justice, de suspendre son processus législatif et de lui fournir des explications !

Le ministre de la Justice polonais Zbigniew Ziobro lui a répondu que la Pologne était un pays souverain qui décidait lui-même de la forme et du fonctionnement de ses organes constitutionnels et qu’il ne voyait aucune raison de permettre à une institution extérieure d’exercer une influence sur la forme que doivent prendre ces organes.

 

Source : le site d’information polonais Niezalezna.pl

Articles liés

34Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Trucker , 24 décembre 2015 @ 15 h 02 min

    …….qui a dit que le principe de subsidiarité était quasi systématiquement bafoué par les l’UE ?

    L’UE….vers une nouvelle URSS ?… Oui…. la preuve ! et je suppose que les polonais, enfin ceux qui ne sont pas dans le dénigrement de leur passé historique et culturel, doivent avoir de mauvais souvenirs de la période soviétique, que l’UE et son totalitarisme insidieux aujourd’hui ( plus assumé et agressif demain ? ) doit leur rappeler.

    Et dire qu’il y a des gogos qui en 2005 ont cru au mensonge que l’UE ce serait toujours plus de démocratie !

  • borphi , 24 décembre 2015 @ 16 h 10 min

    Le ministre de la Justice polonais Zbigniew Ziobro lui a répondu que la Pologne était un pays souverain qui décidait lui-même de la forme et du fonctionnement de ses organes constitutionnels et qu’il ne voyait aucune raison de permettre à une institution extérieure d’exercer une influence sur la forme que doivent prendre ces organes.
    ___________________________________

    EXACTEMENT !!

    De toute façon la commission européenne , s’est faite une réputation de caca en barre.

  • Chevalier-de-. Moncaire , 24 décembre 2015 @ 16 h 39 min

    Cette Europe ne represente nullement les europeens, Elle se represente a elle meme et aux banquiers et aux politiciens qui la soutiennent

  • batman16 , 24 décembre 2015 @ 17 h 03 min

    Quand on voit de quelle facon les USA ont opèré par chantage et contrainte contre les banques et autres grandes industries et, comment l’Europess se conduit, nous avons du soucis à nous faire pour l’avenir, pris entre ces deux mâchoires d’étau et je pense que les dictionnaires des prochaines années, ne comporteront plus le mot DEMOCRATIE, car je ne vois pas comment ils pourraient de définir.
    Cette europe qui devait nous apporter paix, prospèrité est en train de nous construire une 3 ième guerre qui risque d’être assez dévastatrice.

  • Chris , 24 décembre 2015 @ 18 h 08 min

    Nos nations contiennent-elles tant de sous-éduqués ou instruits que maintenant l’on s’étonne des résultats des virusés au pouvoir, vouloir ou pas. Pas croyable quand-même de ne même plus penser aux générations suivantes!

  • eric-p , 24 décembre 2015 @ 18 h 42 min

    C’est la confirmation que les Etats membres de l’UERSS ne sont plus souverains.
    On est boien d’accord.
    En revanche, il demeure une contradiction dans la politique d’Orban:
    Pourquoi celui-ci ne demande-t-il pas à se retirer de l’UE ?
    D’autres Etats sont en dehors de l’UE (même s’ils bénéficient souvent d’un statut « d’associés »):
    Suisse, Norvège,Islande, …et ils ne se portent pas trop mal d’un point de vue économique.

  • peripathos , 24 décembre 2015 @ 18 h 52 min

    Très bien les polonais !
    Ce gouvernement ne se dégonfle pas !

    Mieux encore ! Il faudrait dire haut et fort , leurs 4 vérités à cette UE de merrrrddd , que leurs oreilles sifflent et qu’ils soient minables .

    Ne surtout pas se laisser intimider et répondre du tac au tac . Soros casse toi

Les commentaires sont clôturés.