Le témoignage poignant de l’épouse et du fils d’un agriculteur qui a mis un terme à ses jours

Pendant que les Français ont les yeux rivés sur la « souffrance » des migrants, les agriculteurs étranglés par les dettes se suicident, sans faire de bruit. Nous sommes ici dans le Morbihan, et Francis Le Ferrand était éleveur laitier. À la fin, il ne pouvait même plus se payer un salaire. Sa femme et son fils témoignent :

Articles liés

24Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • HuGo , 27 février 2016 @ 22 h 38 min

    Ce sont les laisser pour compte, sacrifiés par leurs représentants eux-mêmes !
    À quoi sert encore de participer à la fo-folle union européenne ? La PAC ne devait plus être favorable à la France, de la volonté de nos ‘partenaires’ , depuis des décennies et c’est advenu.
    Le Royaume-Uni sait défendre ses intérêts, l’Allemagne sait la jouer finaude….mais la France, Elle, suit, n’ose rien, joue trop honnêtement un jeu de dupe, se fait gruger sans mots dire ou si peu, comme anesthésiée, apathique, sans plus l’envie, la fierté de s’imposer ! Elle devient insignifiante, et sa population souffre.

  • Babouchka , 27 février 2016 @ 22 h 54 min

    Bouleversant, révoltant et nous sommes là, spectateurs impuissants
    face à ces drames qui se répètent et se multiplient de jour en jour.
    Hommage à Francis Le Ferrand énième victime de l’impuissance, de l’incompétence et la négligence de nos politiques.
    Toutes mes pensées affectueuses à sa famille.

  • Chevalier-de-Moncaire , 28 février 2016 @ 1 h 30 min

    Les migrants pour ou contre ça donne des votes aux moments des élections et à ce titre ça intérresse le politicien proféssionel. Le suicide d’un brave cultivateur breton et ses problèmes pour meilleurer sa ferme eux ne donnent pas de votes aux élections pour nos politiciens professionels.. Et cela que ce soit pour les élections municipales, élections cantonales, élections regionales, voire même élections nationales et les européennes par dessus le marché.

  • rabelais , 28 février 2016 @ 7 h 43 min

    tellement triste…aujourd’hui seulement les agriculteurs grands pouvent s’en sortir.

  • dudesert , 28 février 2016 @ 8 h 19 min

    Les agriculteurs bretons votent socialo-communistes. Ils ont accepté les inseminations artificielles de leur vaches, les semenses des industriels génétiquement modifiés et toutes ces subventions . Ils ont vendu leur âme au diable sans le savoir. Leur travail était de creer à partir de “gratuit” une vraie valeur ajoutée en faisant naitre des animaux et les engraissant avec les céréales gratuites et fruit de leur seul labeur.
    maintenant , ils doivent acheter les semenses et donc acheter leur travail .ils sont devenus esclaves des firmes et de la finance..
    prions pour eux et ne suivons pas leur exemples car ce phénomène se et en place avec ‘humain : nos bebes devront être acheté à des labos et vérifié génétiquement avant d’être aggreer par la société .

  • parole , 28 février 2016 @ 8 h 40 min

    Les suicides chez les agriculteurs , un tous les deux jours en France !

    ça aussi nous avait été prophétisé il y a plus de 15ans ainsi que le mariage homo chez les réformées , c’était à la même époque que le Seigneur nous annonçait vers quoi nous allions à cause de l’Europe / mondialisation .

    Il avait été dit à la même époque que l’Europe ne tiendrait pas ,l ‘afflue de migrants la briserait ….il avait été dit aussi que la France serait envahie par les musulmans à cause du refus de l’Europe de considérer l’Islam comme une religion destructive .

    La déchristianisation de l’Europe à ouvert les portes aux ennemis spirituels !

    La révolution !!

    Je l’avais vu en songe en 2000 pendant un jeûne et prière de 40 jours pour la France et justement c’était les agriculteurs qui la déclenchait , elle venait de Bretagne et couvrait tout le pays …ils brandissaient des fourches et des pelles et menaçaient .
    Les ponts sautaient les routes explosaient etc etc …….Ben voilà que ça va peut être arriver .

  • Sanzilluse , 28 février 2016 @ 8 h 54 min

    D’abord, il faut arrêter de confondre agriculteurs et éleveurs. Les agriculteurs ils exploitent durement leurs terres et ils sont à plaindre. Chez les éleveurs, ce sont leurs animaux qui sont à plaindre. Ceci dit, dans un cas comme dans l’autre, si ces gens ont autant de difficultés qu’ils le prétendent, ils peuvent toujours se reconvertir ou simplement changer de métier comme le font tous les entrepreneurs indépendants de la planète, avantou après leur faillite. Soyons tristes pour cet éleveurs qui a mis fin à ses jours, comme beaucoup d’entrepreneurs déchue dont on ne parle jamais, mais rappelons que beaucoup de contribuables français se suicident aussi parce qu’ils n’ont plus rien à force d’être ponctionnés. Ponctionnés entre autre pour subventionner de manière outrancière des professions qui n’ont plus leur place dans l’économie, comme tous ces petits exploitants mal préparés qui voulaient l’Europe pour les subventions et qui ont eu en retour l’Europe de la concurrence déloyale et des fermes de 1000 et bientôt 10000 vaches. Ils ont signé leur arrêt de mort, et nous n’y sommes pour rien. Rappelons aussi que les plus dynamiques d’entre-eux se sont reconvertis dans le bio, arrêtant au passage d’empoisonner les consommateurs à force de pesticides, d’hormones ou d’antibiotiques, et que ça marche pour eux.

Les commentaires sont clôturés.