Angela Merkel au bord de la dépression nerveuse ?

Face à l’afflux incessant d’immigrants et aux troubles que cela provoque, certains médias allemands commencent à se demander si Angela Merkel ne va pas perdre son poste avant la fin de l’année. L’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe devait débattre aujourd’hui de la situation des femmes en Allemagne au vu des agressions sexuelles à grande échelle de la Saint-Sylvestre. Pendant ce temps, l’édition allemande du Huffington Post publie l’opinion d’un célèbre psychanalyste allemand, Hans-Joachim Maaz, selon lequel Angela Merkel souffre d’un excès de narcissisme et semble au bord de la dépression nerveuse. Pour étayer ses affirmations, il parle de son entêtement dans une politique totalement irrationnelle face aux immigrants et sa perte de contact avec la réalité. Pour Maaz, Angela Merkel prend des décisions “émotionnelles” qui lui permettent de se sentir approuvée par un grand nombre plutôt que de prendre des décisions rationnelles. Il cite encore à titre d’exemple d’une telle décision dictée par l’émotion et le besoin excessif de reconnaissance celle d’arrêter les centrales nucléaires allemandes après la catastrophe de Fukushima.

Le psychanalyste affirme être certain de l’imminence d’un effondrement psychologique ou psychosomatique de la chancelière et dit être inquiet des conséquences de l’état mental d’Angela Merkel sur la sécurité du pays.

 

Articles liés

30Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Melisenda , 28 janvier 2016 @ 22 h 11 min

    “[…]certains médias allemands commencent à se demander si Angela Merkel ne va pas perdre son poste avant la fin de l’année.” Que Dieu les entende !

    Et il n’est point besoin d’être psy- quelque-chose pour se rendre compte qu’elle est complètement en-dehors des réalités les plus fondamentales. Ainsi, d’ailleurs, qu’un certain nombre d’autres.

  • débris , 28 janvier 2016 @ 22 h 19 min

    On a les mêmes chez nous.
    Ils sont un peu moins atteints et les plus nombreux pseudo humanistes ne sont pas a ce niveau de responsabilité politique

  • Marc VOISIN , 29 janvier 2016 @ 0 h 00 min

    C’est curieux que les gouvernements régissent si lentement alors que les “GENS de BON SENS” avaient immédiatement pensé que laisser entrer autant d’étrangers était une GROSSE et grave ERREUR !!!

  • Emotion , 29 janvier 2016 @ 1 h 12 min

    J’espère qu’elle va perdre son poste au plus vite car la situation est invraisemblable. Plus de 600 plaintes d’agressions. Les attaques de trentaines d’hommes sur des femmes sont fréquentes dans les pays musulmans. Leur culture, leur niveau d’éducation, leurs croyances religieuses sont autant de différences avec les peuples européens que le fameux “vivre-ensemble” est impossible. Il est urgent de fermer les frontières et de remettre de l’ordre en Europe.

  • Olivier84 , 29 janvier 2016 @ 6 h 12 min

    Angela Merkel est tout simplement une autre forme d’Hitler, une folle qui emmènera vers le chaos non seulement son pays mais aussi toute l’Europe. Je n’ai pas une dent particulière contre nos amis allemands, mais ils faudrait qu’ils commencent à comprendre que, depuis des siècles, ce sont eux le plus grand problème de l’Europe. Dès qu’il arrive à une certaine puissance, c’est un pays qui ne peut s’empêcher d’imposer à tous sa vision, qu’elle soit guerrière et raciale avant, économique maintenant

  • Marino , 29 janvier 2016 @ 7 h 03 min

    * Un groupe de juristes a intenté une procédure contre la chancelière allemande Angela Merkel à la Cour constitutionnelle du pays, à Karlsruhe, en lien avec sa politique migratoire.
    Les avocats exigent que le tribunal décrète contraire à la loi fondamentale allemande la décision d’Angela Merkel du 4 septembre 2015 ouvrant les frontières aux réfugiés. Le tribunal pourrait entre autres considérer comme une infraction le fait que la chancelière ait pris sa décision en dépit des Accords de Dublin et des lois allemandes régissant l’octroi d’asile et le droit de demeurer en Allemagne, apprend-on de « Spiegel ».
    « En marge de sa politique, la chancelière n’a pas le droit de franchir la limite des lois et d’abuser du pouvoir que ses électeurs lui ont confié », déclare l’avocat de Dusseldorf Clemens Antweiler, auteur de la plainte.

    * La Bavière aussi menace Merkel de saisir la Justice : Horst Seehofer, dirigeant de la CSU, réclame l’ouverture de centres de rétention près de la frontière autrichienne pour accélérer l’expulsion des migrants qui ne satisfont pas aux critères du droit d’asile.
    La lettre dans laquelle il menace d’attaquer le gouvernement en justice a été faxée mardi à Angela Merkel et la chancelière a jusqu’à vendredi pour y répondre, ont indiqué les services du ministre-président de Bavière, la région par laquelle arrivent le plus grand nombre de réfugiés, rapporte « Reuters ».

    * Elle a de quoi prendre des tranquillisants (. (anxiolytiques)…..

  • Catholique & Français , 29 janvier 2016 @ 8 h 21 min

    Décidément, la tradition des problèmes psychologiques ou psychiatriques des chefs germains causant de gros soucis à l’Europe et au monde, ça n’a pas l’air de vouloir cesser : après le Grand Frédéric et son père, après Guillaume II, après tonton Adolf, ce serait maintenant le tour de la Kaiserine Angela ? Chacun des grands de ce monde a ses petits travers humains nationaux spécifiques : en France, ce serait plutôt le zizi, depuis François I le Grand (presque 2m, je crois, pas le sexe, la hauteur !) jusqu’à François le Tout Petit (même remarque), en passant par Henri IV, Louis XV et Felix Faure, pour ne citer que les mieux équipés; en Angleterre, plus que le zizi, ce serait la cupidité et l’avarice; en Allemagne, c’est donc le ciboulot qui déraille.

Les commentaires sont clôturés.