Le Printemps français apporte le petit déj’ à Chantal Jouanno, une soixantaine de personnes embarquées pour vérification d’identité

Vers 6h15 ce jeudi matin, entre 60 et 80 personnes, souvent jeunes, ont manifesté devant le domicile parisien de Chantal Jouanno, dans le XIIe arrondissement, aux cris de « Un père, une mère, c’est élémentaire ! » et au son de sifflets. L’objectif était d’apporter le café, des pains au chocolat et des fleurs à la sénatrice UDI qui s’apprête à voter pour la dénaturation du mariage. « Chantal descends. Le p’tit dej’ t’attend ! », ont scandé les manifestants, devant une banderole « Démocratie, what else ». Se réclamant du « Printemps français », ils ont lu une lettre à l’adresse de la sénatrice, qui ne s’est pas montrée. « Mme Jouanno, réveillez-vous! Aujourd’hui le peuple français a besoin de vous. Qui peut nous faire croire qu’un enfant n’a pas besoin d’un père et d’une mère. Opposez-vous à ce projet de loi », ont-ils demandé avant d’entonner la Marseillaise. « Nous voulons que (Chantal Jouanno) réveille sa conscience et qu’elle n’oublie pas que Sybille, Côme et Sixtine, ses trois enfants, ont eu la chance d’avoir un père et une mère. Qu’elle n’impose pas à des enfants à venir la privation institutionnalisée d’un père ou d’une mère ! » expliquent-ils sur leur site.

Les manifestants ont presque tous été emmenés par la police pour des contrôles d’identité vers 7h00. En janvier 1999, la police n’avait embarqué aucun des militants d’Act Up-Paris qui avaient réveillé de manière pourtant bien plus agressive Christine Boutin.

À noter, cette réaction de Jean-Christophe Lagarde, un député UDI :

Sur Twitter, des internautes de mauvaise foi parlent même d' »agression » et de « brutalisation » :

De son côté, Chantal Jouanno annonce qu’elle va « peut-être » porter plainte.

Articles liés

30Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • MarcS , 4 avril 2013 @ 10 h 15 min

    Elle s’en fout totalement de ces manifestations, elle a été bombardée sénatrice récemment par l ancienne majorité….. Donc aucun souci de fin de mois avant 9 ans ….. Dans la foulée des Cahusac et consort….

  • de Baudan , 4 avril 2013 @ 10 h 28 min

    Monsieur Lagarde devrait se méfier car les inter lgbt font de même avec les élus qui ne sont pas dans la ligne du parti : C Boutin, G Dufoix sont des exemples.
    Arrêtez de mentir.

  • Ucwasfbo , 4 avril 2013 @ 10 h 39 min

    Magnifique ! Vous êtes magnifiques …
    désolant de ne pas pouvoir vous aider au sens physique du terme !
    Les français de l’Etranger comptent sur vous !
    Amicalement à tous,

  • jejomau , 4 avril 2013 @ 11 h 20 min

    Envoyez vite un CARTON ROUGE aux sénateurs qui discutent de la loi : http://www.cartonrougepourtaubira.com/

    Rappelez leur qu’on ne les oubliera pas aux prochaines élections : http://www.senat.fr/elus.html

  • Sylvie , 4 avril 2013 @ 11 h 53 min

    La France a cessé d’être une démocratie parlementaire et n’est plus le pays des libertés. La démocratie dans ce pays n’est plus respectée. La volonté du peuple est bafouée quotidiennement.

    Désormais, la résistance à l’oppression est plus que nécessaire pour chasser ces apprentis-dictateurs qui veulent imposer à la majorité silencieuse des Français leur idéologie néfaste et dangereuse pour la survie de la nation.

    Pour que la démocratie revienne, il faut continuer partout les manifestations et pousser ceux qui nous dirigent à comprendre que le peuple français ne veut plus de la dictature mais souhaite le retour de toutes nos libertés.

  • jejomau , 4 avril 2013 @ 13 h 46 min

    Faites suivre aux sénateurs ce lien avec des copier-coller: http://www.youtube.com/watch?v=Iz8Lr4h62Ew&feature=youtu.be

    Nombre d’entre eux ne savent pas grand-chose sur les conséquences de la filiation ! http://www.senat.fr/elus.html

  • Charly , 4 avril 2013 @ 13 h 50 min

    Bourdin, couronné du Bronze aux derniers Bobards-d’Or, emploie une fois encore des termes dont il ne semble pas connaître le sens.
    – Une « agression », c’est une attaque brusque et violente à l’encontre une personne.
    – Une « insulte », c’est une parole ou action volontairement offensante, à l’encontre d’une personne.
    Un passant, surtout en ce moment, peut être victime d’une insulte et (ou) d’une agression dans la rue.
    Enfin, la défense de loi naturelle, du mariage civil c’est tout sauf du « fanatisme ».
    Décidément, ce type est tout sauf un « journaliste » car le « journaliste » a pour mission d’informer à travers les médias, pas de désinformer.
    Cette personne fait tout sauf du journalisme ; quant on ne respecte pas une certaine déontologie, qu’on fait montre de parti pris, on appelle cela de la « désinformation ».

Les commentaires sont clôturés.