DOCUMENT : François Hollande hait l’école privée et ne s’en cache pas

Dans cette lettre adressée au Comité national d’action laïque, un lobby de gauche installé dans les beaux quartiers, François Hollande montre sa détestation de l’école libre et donne des garanties très inquiétantes aux laïciste :

La Fédération des étudiants de l’enseignement libre (FEEL) “a pris connaissance avec stupéfaction [de ce] courrier”, indique-t-elle jeudi dans un communiqué. “La FEEL est particulièrement choquée de voir remis en cause avec autant de légèreté plusieurs acquis historiques de l’enseignement privé tels que le « forfait communal » issu de la loi Carle, qui concerne chaque année 250 000 élèves, ou encore la modification unilatérale des accords France-Vatican sur la reconnaissance des diplômes d’Enseignement Supérieur”. Selon elle, les déclarations de François Hollande “vont à rebours de toute l’Histoire scolaire de notre pays” alors que “l’Enseignement privé apporte à plus de 2 millions d’élèves du primaire, du secondaire et du supérieur une offre éducative de qualité, avec des particularismes locaux forts, comme dans les Académies de Nantes ou de Rennes avec 40% des élèves scolarisés”.

Articles liés

5Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • loulou , 6 mai 2012 @ 21 h 11 min

    Monsieur Hollande,

    ce soir vous avez dit que vous souhaitiez une égalité pour tous les enfants !!! pourtant vous faite une différence entre les enfants du publique et du privé… quand je lis votre lettre je ne peux m’empêcher de penser que lorsque vous avez distribué des IPAD vous avez sciemment oublié les écoles privé. Sachez Monsieur Hollande, que je suis loin d’être riche. il y a quelques année j’ai voulu inscrire ma fille en école publique et l’école publique a refusé son inscription (même par dérogation dans une autre école ) j’ai du me tourner vers l’école privé. J’ai trouvé dans cette école, outre un merveilleux accueil, des services que l’on ne trouve pas dans le publique. Je suis intérimaire et cette école m’a proposait des garderies le matin et le soir. les professeurs malade sont remplacé extrêmement rapidement, lorsqu’il y a des grèves, les enfants sont invités a rester chez eux mais les parents ne pouvant pas les garder alors ils sont replacés dans d’autres classes. Je ne changerai pour rien au monde ma fille d’école. Dans ma situation, je trouve ce fonctionnement très adapté a ma situation. Peut être jugez vous que les enfants du publique et du privé sont différents mais je tiens a vous dire alors que vous faites erreur je suis loin d’avoir beaucoup d’argent et beaucoup d’autres en école privé font parti de famille extrêmement modeste …vous faites erreur a l’image de monsieur le maire ps sirugue . Il y a quelques années nous avions une aide de la mairie pour payer le repas dans l’école privé de ma fille(c’était une mairie UMP (monsieur perben et monsieur allex) puis la gauche est passé (maire ps monsieur sirugue) aujourd’hui les parents d’école privé ne reçoivent plus aucune aide et pourtant les impôts ont augmentés a un tel point que cette année nous avons du demander un prêt a l’employeur de ma conjointe (1000 euros). Jugez vous vraiment que vous ne devez pas vous préoccuper de l’éducation de nos enfants sous prétexte qu’ils sont dans une école privé. vous qui parlez de ne pas diviser ? Vous comprendrez alors que je sois assez amer quand je vous entend parler d’égalité pour les enfants…

  • amyot , 12 mai 2012 @ 18 h 17 min

    Je suis tout à fait d’accord avec vous. Si on doit travailler sur un plan égalitaire (et c’est ce que l’on se doit de faire), il ne faut pas différencier une école publique d’une école privée.

    La laïcité doit garantir la possibilité de vivre son culte dans la sphère privée. Or, en cherchant à limiter, voire supprimer, les écoles privées, vous ne laissez pas libre le peuple de choisir. J’irai même jusqu’à dire que c’est une atteinte en ce qui concerne la liberté individuelle !

    D’autre part, je me permets d’attirer votre attention sur une autre inégalité au sein même de cette laïcité que vous prôner tant : Pourquoi y a t-il dans la plupart des cantines scolaires, et même dans les restaurants universitaires un régime spécial adaptés aux musulmans, sans qu’il y en ait un pour les enfants de confession juive (kascher) ou catholique (qui mangent du poisson pendant les vendredis du carême) ? N’est-ce pas là aussi une marque d’inquiété ?

    Alors certes, je suis pour une République libre, égalitaire et fraternelle, mais il ne s’agit pas de créer de nouvelles inégalités… Nous nous devons de respecter les libertés individuelles de chacun, et donc de ne pas empêcher un parent voulant inscrire son enfant en école privée de le faire, ni même de préparer un repas pour une religion et pas pour une autre. Soit on accepte toutes les religions, soit on n’en permet aucune. Pour ma part, le choix est fait…

  • Scandalisée , 12 juillet 2012 @ 21 h 49 min

    Je suis étonnée que vous soyez étonnés ! Le socialisme pousse le peuple vers le bas en lui donnant l’illusion de liberté d’ égalité et de fraternité dans la médiocrité. Mais tout est bien plus vicié dans le socialisme. La France doit oublier sa religion, sa culture ses valeurs pour faire place à plus de mixité enrichissante selon les socialistes. Un pays qui perd son identité et un pays qui se meurt. Ce qui est rassurant, c’est que nous sommes à la croisée des chemins et que nous n’avions pas le droit à l’erreur. Pauvres français qui avez placé le socialisme à la tête de la France vous allez vous en mordre les doigts et le désenchantement c’est maintenant. Vous êtes responsables et cela devant vos enfants. La règle est simple pour F. Hollande, la réussite n’est pas acceptable. Et cela commence par le fauchage direct dans l’éducation d’excellence. Là où l’on apprend les valeurs , le respect, notre histoire nos racines. Qu’attendre d’autre d’un homme élu par opportunisme, sans valeur à porter pour la famille ? sa conception de la libeté n’est pas la mienne. Et la sienne s’arrête là où commence la mienne. Je suis française et catholique. SI la Laïcité veut dire renier mon éducation mon histoire transmise de génération en génération alors je remettrai en question la laïcité au profit de la religion de nos pères et mères celle avec laquelle notre histoire s’est construite celle de la France.

  • hervé , 9 octobre 2013 @ 13 h 00 min

    il a bien raison ! Par rapport au commentaire précédent, il est interdit de refuser une inscription dans le public, sinon en référer à l’inspection académique.

    Concernant les profs du privé, même niveau que ceux su public, même concours, mêmes textes, même formation et même inspecteur.

    Si vous voulez payer deux fois pour la scolarité de vos enfants libres à vous ! Il faut intgrer les écoles privées au service public d’éducation, point barre

Les commentaires sont clôturés.