Ecrit le 10 août 2014 à 0:04 par Claude Picard dans Poing de vue
 
 

Renaissance d’une nation

Beaucoup de Français, de plus en plus, consciemment pour la plupart d’entre eux ou inconsciemment pour d’autres, préparent une nouvelle révolution, une révolution nationale, une insurrection d’un nouveau genre, mûrement réfléchie et posément structurée.

Toutes les révolutions sont l’aboutissement d’un chaos, d’une anarchie institutionnelle et de la fin d’un cycle. Trop souvent, elles se font par la violence d’une petite avant-garde qui, une fois installée, organise très vite la spoliation et la chasse aux sorcières. En France, rien ne présage un tel scénario. Ce serait plutôt une vague, sourde, souterraine qui, des tréfonds de la société est en train de se transformer, tel un tsunami, en déferlante. Certes, l’avant-garde existe, mais elle se plonge tellement bien dans la préemption de la logique populaire qu’elle incarne très justement l’aspiration de tout un peuple. Un peuple qui veut quoi ? L’instauration de la tolérance zéro pour tous les délinquants et qu’on en finisse avec le laxisme d’État ? Que l’on arrête l’immigration délirante, massive et incontrôlée ? Qui veut retrouver la fierté d’appartenir à une culture et à une Nation ? Et le droit de dire ce qu’on pense sans craindre d’être assigné devant un tribunal pour « sexisme, homophobie, révisionnisme, racisme ou anti-sémitisme » ? Certainement, tout cela et plus encore : avoir enfin la maîtrise de son destin grâce à la mise en place de référendums d’initiative populaire réguliers. Et enfin retrouver la sécurité et la joie de vivre dans un pays libre débarrassé de la nuisance des « Français » qui détestent la France et ses valeurs.

De cela nos élites commencent à en prendre conscience : peut-être grâce à un sondage de trop plaçant Marine Le Pen au premier tour de la prochaine élection présidentielle ? Ou grâce à Mélenchon, lucide ou extralucide, prédisant l’investiture suprême de celle-ci ? Que vont-elles faire contre cela ? Qu’elles sachent, en tout cas, que le peuple ne se laissera pas voler sa révolution, rendue nécessaire par l’incapacité de nos gouvernants à comprendre les aspirations réelles des Français. Bien sûr ces incapables sont par contre capables du pire quant il s’agira de sauver leurs privilèges. Mais le vent a tourné…

Pour preuve, les récents sondages, tous instituts confondus, qui confirment une tendance forte : les Français rejettent sans ambiguïté les politiques menées depuis 20 ans contre nos valeurs et nos traditions. Ils considèrent qu’il y a trop d’immigrés en France (74 % en 2014. Ils étaient 47 % en 2009, 56 % en 2010, 59 % en 2011, 69 % en 2012). « On fait plus pour les immigrés que pour les Français » (67 % en 2014 contre 40% en 2006). « Il faut passer d’une immigration subie à une immigration choisie » (86 % en 2014 contre 62 % en 2006). « L’immigration est une chance pour la France » (37 % en 2014 contre 49 % en 2007). 56 % pensent que les immigrés coûtent trop cher au service public. Et encore : 78 % sont contre le port du voile à l’université, 84 % contre dans les lieux publics, 89 % contre dans les écoles publiques, 63 % contre dans la rue et 80 % estime que le port du voile pose problème pour vivre en société. 26 % ont une bonne image de l’islam contre 87 % pour le bouddhisme, 76 % pour le protestantisme, 69 % pour le christianisme et 64 % pour le judaïsme. « L’islam progresse trop en France » (76 %, et 42 % pensent que c’est une menace et 55 % pensent que la visibilité de l’Islam est trop importante). Ils ne sont plus que 18 % favorables à la construction de mosquée contre 33 % en 1989. « Les musulmans refusent de s’intégrer » (61 %). « L’augmentation des naturalisations est une mauvaise chose pour la France » (63 % contre 23 % qui pensent que c’est bon). 69 % pensent que la démocratie ne fonctionne pas bien en France, 87 % des Français ne font plus confiance aux politiciens…

Nos élites savent bien qu’elles n’ont plus de soutien populaire. Que font-elles pour redresser la barre, pour avouer qu’elles se sont trompées (délibérément ?) Rien ! Et pour corroborer ou justifier leur inaction, elles culpabilisent les Français en les traitants de fachos et de racistes ; ce serait si commode de pouvoir changer de peuple. On peut toujours rêver. Et le rêve, elles connaissent : abruties par le shit, délirant sur des questions sociétales hors de propos, déniant toute réalité aux souffrances d’un peuple, elles poursuivent stupidement la déstructuration d’une nation. Pour la plus grande satisfaction d’un système qui ne veut plus que des moutons piégés par l’infantilisme de la pensée et par une consommation toujours plus effrénée de gadgets absurdes et inutiles.

Mais un peuple est en marche et plus rien ne l’arrêtera. Clairvoyant et porté par un bon sens d’une logique implacable, il avance lentement, mais sûrement vers une victoire qui peut enfin annoncer la renaissance de notre Nation. Une résurrection salutaire, nécessaire et indispensable pour la survie du peuple français et de la civilisation occidentale.

GD Star Rating
loading…

Renaissance d’une nation, 4.9 sur 5 basé sur 180 votes


Claude Picard