VIDÉO | Roger Cukierman (président du CRIF) : Dimanche, « c’était un peu la Nuit de Cristal. On a échappé de peu à un véritable pogrom… »

Selon Roger Cukierman, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France, dimanche à Paris, « c’était un peu la Nuit de Cristal. On a échappé de peu à un véritable pogrom… » Interrogé mercredi sur BFM TV, il dénonce un « climat d’oppression » à l’encontre des juifs dans notre pays, affirmant à tort que le slogan « mort aux juifs » a été scandé au micro d’une manifestation pro-Palestine le 13 juillet 2014. « On ne peut pas imaginer qu’autant de synagogues aient été attaquées, autant de lieux, et avec des battes de baseball, des barres de fer, avec des instruments qui étaient passibles de violences, on disait même que dans les sacs à dos, il y avait des pierres qui étaient destinées à être utilisées… », continue Roger Cukierman, manifestement très inquiet. « Aujourd’hui, on en est au meurtre (…), il s’agit de volonté meurtrière », affirme-t-il avant de préconiser des interdictions de manifestations et des arrestations de militants pro-Palestine. Pendant tout l’entretien, le président du CRIF fait mine de croire que les tensions intercommunautaires sont religieuses alors qu’elles découlent directement du conflit israélo-palestinien : « En l’occurrence, nous sommes les sentinelles de la République et ceux qui nous agressent sont des gens qui veulent s’opposer à tout ce qu’ils appellent des mécréants, c’est-à-dire qui ne partagent pas leurs conceptions religieuses. »

Articles liés