Robert Ménard : Après le « mariage » gay, la polygamie

Tribune libre de Robert Ménard*

Je ne souhaitais pas y revenir si vite. Mais l’actualité m’y oblige avec l’accélération annoncée par la garde des Sceaux de la présentation au conseil des ministres du texte sur le mariage homosexuel – que le gouvernement appelle, dans cette novlangue chère à la gauche, « mariage pour tous »… Comme s’il y avait urgence, comme si les Français n’avaient rien d’autre en tête que le mariage et l’adoption gay, comme si, séance tenante, il fallait légiférer alors qu’une bonne partie de la population n’est pas seulement opposée à ce projet mais le vit comme un coup porté à tout ce qu’elle croit, à tout ce qu’elle chérit, à tout ce qui donne sens à sa vie.

Christiane Taubira n’en a cure. Il faut satisfaire une minorité, nous imposer ses désirs, ses fantasmes. Et puis, cela aura le mérite de nous faire oublier ces impôts qui vont augmenter, ce chômage qu’on est bien incapable de juguler, ces « coups de mentons » suivis de capitulation devant les « inévitables » restructurations, ces traités qu’on dénonçait hier pour mieux les avaliser aujourd’hui. Faute de tenir ses promesses sur ce qui fait le quotidien de millions de Français, on va adopter un texte à la va vite. Un texte sur lequel plus personne n’osera revenir tant une grande partie de la droite est incapable de résister à l’idéologie post-soixante-huitarde, terrorisée à l’idée que nos intellectuels, nos médias la traitent « d’archaïque » ou, pire encore, de « réac ». Quand on a déjà capitulé dans sa tête…

Et ce ne sera qu’une première étape. Au Brésil, nous conte un journaliste du Monde, un dépositaire de la puissance publique a célébré une union civile entre un homme et deux femmes. Au nom de « l’affectivité multiple »… D’autres groupes sont demandeurs : un « autre trio, composé cette fois d’une femme et de deux hommes, et d’un quintette de deux hommes en ménage avec trois femmes. » Cela s’appelle la polygamie. Et cela ne me fait pas sourire.

*Robert Ménard est journaliste et fondateur de l’association Reporters sans frontières.

> Son blog : robertmenard.fr

Lire aussi :
> Contre le mariage gay, par Robert Ménard

Articles liés

42Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • VALIO , 17 septembre 2012 @ 12 h 09 min

    Et oui, ce que l’Église dénonce, arrive !

    Mariage Homo > puis, Polygamie > puis, Mariage Incestueux > puis, Union pédophile > puis,…

    La France envisage l’étape 1, l’étape 2 a donc été franchi par le Brésil qui a passé l’étape 1 il y a seulement quelques années….

    Et dire que le Lobby Homo, jure ses “grands dieux” que se sont là des arguments fallacieux, qui n’ont aucun rapport, etc. etc.

    Dire que nos enfants nous jugeront dans quelques années…. Pauvre France…

  • MIR , 17 septembre 2012 @ 12 h 24 min

    Ils attaquent fort là , ils veulent bousculer avec leurs arguments !

  • Leo , 17 septembre 2012 @ 12 h 38 min

    Eh… Moi je suis brésilien e je suis stupéfait: alors on a passé à la deuxième étape sans avant vivre la première? Parce que le mariage gay n’est pas encore permis au Brésil.

  • Cahrist , 17 septembre 2012 @ 14 h 29 min

    “la refonte structurelle du mariage conduit à une sorte de mutation anthropologique” et “ouvre la boîte de Pandore”. “On remet en cause l’ordre naturel des choses dans une volonté prométhéenne de reconstruire l’humanité”,

  • petitjean , 17 septembre 2012 @ 17 h 46 min

    nos socialo-communistes font exactement comme Zapatéro !

    ré information essentielle sur http://www.polemia.com et http://ripostelaique.com, aussi http://www.fdesouche.com

  • mateo , 17 septembre 2012 @ 17 h 59 min

    il parait même qu’on pourra se marier avec sa machine à laver ! si si ! et même avec son raton laveur…

    c’est la FIN DE LA CIVILISATION, TREMBLEZ LA VENGEANCE DIVINE SERA TERRIBLE

    ^^

  • mateo , 17 septembre 2012 @ 18 h 00 min

    brrrrrr, ça fait froid dans le dos ! ^^

Les commentaires sont clôturés.