Le maire UMP du Pecq étale son homofolie pour justifier le retrait d’affiches publicitaires de propagande LGBT !

La liberté d’expression, oui. La pornographie dans la sphère publique sur des panneaux concédés par des villes, non. Après le retrait des affiches porno-gays de L’inconnu du lac par Saint-Cloud et Versailles en 2013, la ville du Pecq a décidé d’épargner à ses habitants les nouvelles affiches du bijoutier Chaumet montrant deux femmes sur le point de s’embrasser.

Selon la mairie (UMP), « jeudi et vendredi, nous avons reçu de nombreux appels de parents: une dizaine au service communication et bien plus au cabinet du maire. (…) Ils nous ont dit que cela les gênait que les enfants soient soumis à cette image, que ça les choquait et les embêtait aussi de répondre à des réflexions des enfants à ce sujet. »

N’ayant pas envie de se ridiculiser une seconde fois, SOS Homophobie n’appelle pas à manifester mais accuse d’homophobie Laurence Bernard, le premier édile, qui en arrive à déclarer à l’AFP : « Je comprends leur colère (aux militants LGBT, ndlr) et j’en suis désolée. Je suis atterrée et navrée de la polémique que tout cela suscite. Je voulais pacifier les choses. Je me disais qu’en enlevant (ces affiches), je faisais un pas vers ces habitants et que je pourrais les amener à accepter l’évolution de la société sans les brusquer. Je crois que ceux qui ont demandé son retrait n’ont même pas vu qu’il s’agissait d’une interprétation du mythe de Narcisse. »

En effet, la photographie est intitulée The Double Take et met en scène une seule et même personne, l’actrice Marine Vacth, repérée par François Ozon dans Jeune et Jolie– afin d’évoquer le mythe de Narcisse, explique le site LGBT communautariste Yagg. Qui croit que Saint-Cloud est situé dans les Yvelines et ne semble pas choqué qu’une affiche publicitaire assimile narcissisme et lesbianisme…

Poussée dans ses retranchements par l’AFP, Laurence Bernard se dit « se dit ‘tout sauf homophobe’, rappelant qu’elle a célébré le premier mariage homosexuel de sa commune ». Hallucinant tant sur le fond qu’en matière de communication : à vouloir plaire à tout le monde, on finit par se faire détester par tous…

Articles liés

15Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Extrait , 2 juin 2014 @ 9 h 40 min

    Je ne suis pas un grand fan de Christian Vanneste mais il semble qu’il soit le seul à ne pas s’être plié au dictat de l’ « homocompatibilité ». Même Christine Boutin est revenue sur ses propos concernant l’homosexualité.

    N’y a-t-il plus qu’un seul homme politique qui cherche à plaire à la poignée d’invertis excités ?

  • Extrait , 2 juin 2014 @ 9 h 40 min

    *lire « qui NE cherche à plaire »

  • pas dupe , 2 juin 2014 @ 9 h 52 min

    En réalité, nous en sommes au culte des sous…

  • pas dupe , 2 juin 2014 @ 9 h 54 min

    Petit rappel, n’oubliez pas que pour se couvrir les m… au parlement ont voté la possibilité d’ACHETER une parlementaire ! Ce entre les deux tours, si je puis dire, au parlement !

  • pas dupe , 2 juin 2014 @ 10 h 23 min

    ACHETER une parlementaire ou un.

  • lieutenant x² , 2 juin 2014 @ 11 h 26 min

    Effectivement, je propose d’envoyer un courrier à SOS-Homophobie pour ce plaindre de diffamation envers la communauté LGBT pour oser associer lesbianisme et narcissisme!
    😀

  • monhugo , 2 juin 2014 @ 13 h 03 min

    Côté “Lesbos, c’est bien”, il y a depuis un petit moment une nouvelle campagne pour “Schweppes”, enfonçant le clou du tout-sexe, sur l’air de l’ambigu chic. Après Uma Thurman, jouant sur du sexe “straight”, c’est Penelope Cruz qui demande : “What did you expect ?”, après quelques instants de vraie/fausse séduction saphique.
    Ceux qui vont de temps en temps au cinéma (même si rares sur ndf) n’ont pas pu rater le spot publicitaire en question. Pour les autres, “enjoy” :
    https://www.youtube.com/watch?v=AACYzE_VPus&feature=kp

Les commentaires sont clôturés.