Bernard Boucault sauve la gay pride

En assimilant la gay pride parisienne à une « manifestation festive », la préfecture de police de Paris que dirige Bernard Boucault depuis le 30 mai 2012 lui a épargné l’humiliation d’un comptage rigoureux dont elle a le secret et de la comparaison avec les manifs monstres des opposants à la dénaturation du mariage et au droit à l’enfant.

Du coup, les médias ont parlé de « dizaines de milliers de manifestants » (des blogueurs du Rouge et le noir, présents sur place, ont compté quant à eux 5 000 personnes), se basant sur les comptages des autres années (34 000 en 201036 000 en 2011, etc.).

Un signe qui ne trompe pas : alors que le lobby gay dispose de gros moyens et que de nombreux médias ont couvert l’événement, aucune photo de foule impressionnante n’a été publiée nulle part…

Photo : Capture d’écran d’un reportage du site LGBT Yagg.com.

Autres articles

41 Commentaires

  • monhugo , 2 Juil 2013 à 17:16 @ 17 h 16 min

    Ces messieurs-dames escomptaient 500.000 personnes à l’étalage de samedi dernier ! J’avoue avoir relu le chiffre dans “Le Figaro” de vendredi dernier (annonçant l’événement du lendemain), croyant à une coquille ! L’inénarrable Gougain annonçait bien cette foule-là. Entre 1 et 10 % a réellement montré sa vilaine frimousse le 29 juin dernier. Fourchette très ouverte certes, mais on a l’habitude. Pour les défilés “sérieux”, non “festifs”, des propagandistes homosexualistes, en réponse aux MPT gigantesques autant que minorées par les services du même Boucault, on allait là aussi de 1 à 10 – les vrais chiffres étant à chercher aux alentours des 10 % du total revendiqué. Question chiffres toujours, les mairies françaises ne semblent pour l’instant pas vraiment prises d’assaut par les paires homos en quête de reconnaissance sociale…. Pourtant les vacances qui commencent pourraient être utilisées en “lunes de miel” par ces tourtereaux.

  • monhugo , 2 Juil 2013 à 17:23 @ 17 h 23 min

    “Lui a épargné” (2ème ligne de l’articulet), au fait. Et non “épargnée” ! Ne pas confondre COD et COI. “Et “la comparaison” (ligne suivante) ; car “de la comparaison” = barbarisme – il faut écrire : “épargné… la comparaison” (COD).

  • jejomau , 2 Juil 2013 à 17:25 @ 17 h 25 min

    La GayPride………………… On lui a coupé la kékette !!!!!!!

  • Niépcédakor , 2 Juil 2013 à 17:47 @ 17 h 47 min

    La SNCF n’avait pas fait de promo à destination de Paris ?
    Plus sérieux.
    Il est clair que les homos ne se reconnaissent pas tous dans cette présentation ludique “fière, égalitaire et perverse” de la communauté. Ils refusent également le titre de “gay”. Ceux que vous voyez tortiller ou jouer les camionneuses sont les exemples les plus caricaturaux de la bobo-crassie parisienne.

  • xrayzoulou , 2 Juil 2013 à 17:53 @ 17 h 53 min

    Monsieur Boucault a peut-être mis des lunettes à multiplier les homos. Où s’est-il trompé dans ces comptes, ayant un trou de mémoire (passant de 100 à 100 000 sans s’en rendre compte). de toutes manières on ne peut pas grand chose contre la mauvaise foi et la bêtise humaine !

  • Trucker , 2 Juil 2013 à 17:56 @ 17 h 56 min

    On a la preuve par l’exemple que ces détraqués veulent nous imposer leurs désordres psychologiques.

    être fier d’être pervers…tout un programme

  • jejomau , 2 Juil 2013 à 18:15 @ 18 h 15 min

    …… A moins que B. Boucault ait fait des “investissements” dans quelques kékettes de la GayPride ????

    Pour le coup, il est bel et bien perdant !

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen