Christian Nation : Quand le christianisme est comparé au nazisme…

“Ils avaient dit ce qu’ils feraient et nous ne les avons pas bien écouté. Puis, ils ont fait ce qu’ils avaient dit qu’ils feraient.”

Ainsi commence le nouveau roman de Frederic C. Rich. Mais de qui parle-t-il ? D’un État comme dans 1984 ? D’une organisation terroriste du type d’Al-Qaïda ? D’extraterrestres belliqueux ? Non, l’auteur vise les “chrétiens fondamentalistes”…

Christian Nation dépeint le pire cauchemar de l’oligarchie : un pays, les États-Unis, dans lequel les valeurs chrétiennes seraient la règle. L’uchronie commence en 2008 : John McCain est élu et Sarah Palin devient vice-présidente de la première puissance mondiale jusqu’au jour où le premier décède accidentellement lors d’un déplacement en Russie…

L’Amérique qui suit, qualifiée de théocratie par Frederic C. Rich, ressemble en fait à celle des Pères fondateurs. Une Amérique où il est possible de prier à l’école, où les organisations religieuses ne sont pas contraintes de financer l’avortement de leurs employés, où l’on ne tombe pas facilement sur un site pornographique. Insupportable pour la gauche et les tenants du politiquement correct. Voici la bande-annonce de Christian Nation qui n’hésite pas à comparer des rassemblements de conservateurs et de chrétiens à ceux, nazis, de Nuremberg :

Autres articles

112 Commentaires

  • Costa , 2 Sep 2013 à 12:45 @ 12 h 45 min

    On se fait “bouffer” à cause de nos “caramels politiques sans couilles” et d’ici 10 ans on entendra plus parler de la France et des Français…!

  • Diex Aïe ! , 2 Sep 2013 à 12:45 @ 12 h 45 min

    Alphonse de Chateaubriant (prix Goncourt et autres, membre de l’Action Française l’avait déjà fait dans son livre “La Gerbe des Forces” en 1937. Il disait du nazisme je cite : “Dans le monde, se forme en ces jours un mouvement dans lequel s’exprime tout l’essentiel du christianisme : l’oubli de soi-même, le sacrifice de soi-même. Le national-socialisme fut un jaillissement religieux”.
    Après la lecture de son livre, Adolf Hitler lui écrivit une lette disant “Monsieur l’écrivain français, vous avez compris le national-socialisme mieux que 99% d’Allemands qui votent pour moi!”
    Brasillach (autre écrivain et membre de l’Action Française) fit au contraire une critique très négative contre son confrère… Mais la réalité lui fit prendre conscience de beaucoup de chose et finit par se ranger du côté des religieux européens contre les libéraux capitalo mondialo coco anticléricaux…

  • Républicain non aliéné , 2 Sep 2013 à 12:46 @ 12 h 46 min

    “We fight for our freedom, we fight for our lives…”

    Yeah..yeah…they fight for the devil as their “freedom” in fact.

    Sans “In god we trust” les Etats-Unis ne seraient rien à l’heure actuelle. L’auteur christianophobe ignore les racines de son pays et l’origine de sa puissance, ce qui n’a que peu à voir avec les gesticulations et l’ego surdimensionné des redingotes déguenillées du XVIIème siècle.

    Les nations les plus puissantes du monde sont celles d’inspiration judéochrétienne, un hasard ? Sûrement pas. L’auteur de ce brûlot n’a qu’à partir vivre au Pakistan.

  • xrayzoulou , 2 Sep 2013 à 13:21 @ 13 h 21 min

    La nazisme était politiquement de gauche, les socialistes “prêchent” l’anticléricalisme. L’école avant Jules Ferry existait déjà, pas pour les enfants des campagnes peut-être (certains prêtres essayaient de donner de bases aux enfants). Donc la prière était normale à l’école. Maintenant la loi laïque a supprimé cela, c’est leur droit, mais ils doivent laisser à chacun son droit à avoir une conviction religieuse, comme ils le permettent aux islamistes.
    La religion Chrétienne et en particulier Catholique est malmenée par les médias et le gouvernement (ne pas oublier les Francs-maçons), car c’est une religion d’amour, de paix et de pardon.

  • MCT , 2 Sep 2013 à 13:31 @ 13 h 31 min

    “Ils m’ont haï, ils vous haïront.”

  • Diex Aïe ! , 2 Sep 2013 à 13:37 @ 13 h 37 min

    Affirmer que le socialisme gauchiste et le national-socialisme sont similaire et que le NS prêchait l’anticléricalisme est l’exemple le plus effrayant que nous connaissons d’une démission de l’intelligence.

  • françois préval , 2 Sep 2013 à 13:49 @ 13 h 49 min

    Mieux vaut relire “1984” ou “Le camp des saints” que ce torchon.

    Et je sens que Diex Aie va encore faire une pub monstre au christianisme!

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France