Dans le Mississippi, les particuliers, les entreprises et les associations pourront se protéger des extrémistes LGBT

Le Mississippi Freedom Restoration Act (SB 2681) a été voté à une très large majorité par la Chambre des représentants (79 voix pour, 43 contre) puis par le Sénat (38 voix pour, 14 contre) du Mississippi avant d’être promulgué jeudi par Phil Bryant, le gouverneur républicain de l’État du Magnolia, qui s’est déclaré “très fier” de le signer.

Il autorise tout individu, entreprise, ou association à refuser un service qui ferait obstacle au libre exercice de sa religion. Dans les faits, cette loi qui entrera en vigueur le 1er juillet prochain vise à protéger du lobby LGBT, de plus en plus agressif et liberticide comme le montre l’actualité.

Il y a quelques semaines, sous la pression de ce dernier, Jan Brewer, le gouverneur républicain de l’Arizona, avait renoncé à promulguer une loi relativement similaire mais plus explicite. Le Missouri et l’Oklahoma préparent des lois similaires et la Caroline du Nord va entamer des discussions parlementaires sur le sujet en mai.

Une victoire pour les libertés. “C’est une victoire pour le Premier amendement (de la constitution américaine, ndlr) et le droit de vivre et de travailler selon sa conscience », a déclaré Tony Perkins, président du Family Research Council. “Cette mesure de bon sens était une évidence pour la liberté, comme le Religious Freedom Restoration Act (voté sous Clinton, avec le soutien des démocrates, ndlr) au niveau fédéral, il interdit simplement la discrimination par l’État sur la base de l’exercice de sa religion. Le législateur a donné son approbation à un projet de loi fort qui affirme que les individus n’ont pas à négocier leur liberté religieuse, y compris en matière de commerce ».

À l’inverse, l’American Civil Liberties Union du Mississippi a dénoncé une loi qui va “encore ouvrir la porte à ceux qui veulent utiliser leur religion pour discriminer les autres ».

Une section du Mississippi Freedom Restoration Act ajoute « In God We Trust » (« En Dieu, nous croyons ») au sceau de l’État.

Articles liés

10Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • gerard57 , 4 avril 2014 @ 21 h 25 min

    Tandis que chez nous :
    http://onvasaimer.org/actu/

  • Olivier , 5 avril 2014 @ 10 h 09 min

    Il n’y a pas de quoi se réjouir.

    On ne va pas demander aux intéressés de prouver qu’ils pratiquent une religion ? Ou que le christianisme permet de refuser par ex. d’organiser un mariage homosexuel ? Dieu n’est-il pas amour… ?

    C’est malheureux de devoir utiliser la religion pour préserver simplement sa liberté de travail. & dangereux. L’argument de la religion permet d’islamiser les entreprises – cf. affaire de la crèche BabyLoup.

    Si des parents d’élèves de l’école maternelle veulent s’opposer à la promotion de l’homosexualité auprès de leurs enfants, il ne leur reste qu’à invoquer la liberté religieuse, comme des salafistes ?

  • baldag , 5 avril 2014 @ 10 h 21 min

    Enfin des gens qui ont compris que le lobby LGBT était une puissance qu’il faut neutraliser car issue de la presse et de la culture pour l’essentiel. Il prétend représenter les homos mais en réalité, il vise bien plus haut en se servant d’eux. En France, on ce n’est pas compris ainsi hélas!
    Il faudra bien qu’on en finisse avec ces lobbys qui hantent les assemblées françaises et finissent par imposer leurs vues aux élus dans beaucoup trop de domaines essentiels, ce qui conduit la France au désastre qu’on voit s’amorcer. Ce n’est pas cela la France!

  • sentinelle , 5 avril 2014 @ 10 h 51 min

    Olivier, ne vous trompez pas de combat, UN VRAI CHRETIEN ne PEUT pas et ne VEUT pas organiser un mariage homo….quand DIEU nous dit que nous ne pouvons pas appeler bien ce qui est mal, je croit qu’IL est très clair ! non ?

    Maintenant ne vous dites pas chrétien si vous transgressez cette simple parole de DIEU que le plus simple d’esprit peut comprendre.

  • Olivier , 5 avril 2014 @ 12 h 07 min

    On doit pouvoir refuser d’organiser un mariage homosexuel sur la base de la liberté du travail. Le critère religieux est périlleux. Vous êtes sûr que ça suffira au juge ? Le christianisme n’édicte pas une loi contrairement à l’islam.

  • gerard57 , 5 avril 2014 @ 21 h 11 min

    Mme Belkacem à l’ONU pour défendre les “droits sexuels et reproductifs”, ainsi que… la mise en pratique des théories du genre ! C’est par là :
    http://www.najat-vallaud-belkacem.com/tag/onu/

  • Anne Lys , 5 avril 2014 @ 22 h 11 min

    Malheureusement, c’est vrai dans beaucoup de pays mais pas en France où la loi n’est pas respectée dès qu’elle gêne le lobby LGBT

Les commentaires sont clôturés.