Sous la pression du lobby homosexuel, Firefox force son PDG a démissionner

Moins de deux semaines après avoir été embauché comme PDG de la Fondation Mozilla (qui édite entre autre le navigateur Firefox) et au coeur d’une polémique en raison d’un don de 1 000 dollars aux organisation pro-famille lors de la campagne pour le référendum sur la Proposition 8 en Californie (2008), Brendan Eich (co-fondateur de Mozilla et inventeur du langage de programmation JavaScript en 1995) a finalement été contraint jeudi de démissionner de son poste et du conseil d’administration.

Dans la foulée, la fondation a présenté des excuses publiques : “Nous n’avons pas agi comme vous vous attendiez que Mozilla agisse. Nous n’avons pas bougé assez vite pour s’engager avec les gens une fois la controverse a commencé. Nous sommes désolés. Nous devons faire mieux”.

Pendant la polémique, Eich a dit regretter que son don ait pu blesser des membres de la communauté de développeurs. Il a souhaité garder pour lui son avis sur la défense du mariage (Saluons le fait qu’il n’a pas communiqué sur un changement d’avis afin de garder son poste !) et a plusieurs fois affirmé qu’il était le meilleur pour ce travail. Jeudi, sur son blog, il n’est pas revenu sur la polémique mais a souhaité à la Fondation et aux membres de la communauté de développeurs de continuer sur leur lancée, remerciant tous ses soutiens, très nombreux sur la toile.

Articles liés

27Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Stephan_Toulousain , 4 avril 2014 @ 19 h 24 min

    s’il s’avère que Firefox est chapoté par des homos, je passe 100% sur Chrome
    ( l’appartenance du logiciel libre Firefox à une communauté sera sa mise à mort)

  • anonyme , 4 avril 2014 @ 19 h 48 min

    Ayant suivi quelque peu l’affaire depuis ses débuts, il est trois points à mes yeux particulièrement choquants :

    1. Le premier est la malhonnêteté intellectuelle des détracteurs de M. Eich, utilisant les sophismes classiques du genre pour avancer ces deux arguments : a.monsieur Eich n’est pas digne de représenter l’entreprise. b. monsieur Eich va inaugurer une politique anti-gay chez Mozilla.
    2. Le second est la lâcheté du conseil d’administration et de son communiqué officiel, véritable syndrome de Stockholm appliqué à l’entreprise.
    3. Le troisième est la lecture des commentaires sur la toile : grosso modo la moitié des personnes approuvent l’éviction de monsieur Eich.

    Sur le premier point et les arguments avancés :

    I. Monsieur Eich n’est pas digne de représenter la Fondation Mozilla.

    1. Sur la forme, ils mettent en contradiction l’expression d’une opinion hors activité de la fondation et le Manifeste de Mozilla, sorte de charte de celle-ci, au mépris de la séparation entre travail et vie privée.
    2. Sur le fond, la lettre de ce manifeste parle de la liberté sur le web, pas de la défense du mariage homosexuel. On peut même arguer que la donation de M. Eich est signe d’une faculté de désintéressement bienvenue.
    3. Sur l’histoire, monsieur Eich est l’un des co-fondateurs de Mozilla, projet auquel il a consacré près de 20 ans de sa vie. Bizarrement, personne ne semble s’être jusqu’ici plaint d’une contradiction à le garder. De plus, il est sans doute l’une des personnes à avoir le plus inspiré les mêmes valeurs de cette entreprise. Pourquoi leur serait-il soudain devenu étranger ?

    II. Monsieur Eich va inaugurer une politique anti gay.

    Outre le sophisme assimilant un opposant au mariage gay à un homophobe sanguinaire, outre que monsieur Eich a toujours déclaré ne pas faire étalage de ce type de sujet à son travail, les nombreuses années qu’il a consacré au sein de cette entreprise rendent ce procès d’intention inique et ridicule.

    Toutes proportions gardées, monsieur Eich est pratiquement à la fondation Mozilla ce que Steve Jobs était à Apple. Et le voilà remercié comme un malpropre. C’est à vomir.

    Et j’invite sérieusement au boycott des produits de la fondation, qu’ils comprennent bien que la nuisance peut être à double sens. Il existe quantité de navigateurs alternatifs. Les allergiques à IE et Chrome pourront ont bien d’autres choix comme Opera, Maxthon, Qupzilla, Lunascape, Avant Browser etc.

    Note : certains journalistes homosexuels ont défendu monsieur Eich au nom des principes de bon sens que j’ai évoqué plus haut. Il ne faut pas amalgamer tous les homosexuels à ces bandes d’extrémistes dégénérés.

  • monhugo , 4 avril 2014 @ 20 h 50 min

    Et pendant ce temps-là, le virus Ebola n’est plus “confiné”, et la première (fausse) alerte s’est produite en France. Eu égard au trafic aérien avec l’Afrique, cette horreur est à nos portes. Sida, Ebola….
    http://lci.tf1.fr/monde/afrique/premiere-alerte-au-virus-ebola-sur-un-avion-air-france-8394743.html

  • bang , 4 avril 2014 @ 21 h 15 min

    Quelle influence pestilentielle. Tous ces faux-culs pour défendre les pratiques sodomites. Ils baisent à l’envers et on marche sur la tête

  • le réel , 4 avril 2014 @ 22 h 09 min

    espérons qu’une société moins consensuel sache s’attacher cet homme compétent, n’y aurait -il pas un groupe catholique qui puisse l’inciter à nous construire un moteur de recherche non commercial et où on puisse naviguer en toute liberté sans “publicité ou propagande”

  • Goupille , 4 avril 2014 @ 22 h 38 min

    Comment disent-ils, déjà, les autres ? Nauséabond ? Pestilentiel ?

    Quel univers de cinglés, dans lequel une entreprise vire un membre fondateur pour complaire à un lobby toxique.
    Quelle lâcheté !

  • J.75 , 5 avril 2014 @ 2 h 23 min

    Pour protester contre cette démission motivée par la Pensée Unique LGBT, j’ai décidé de désinstaller Mozilla de mon ordinateur, dans la lignée de l’appel au boycott de la National Org for Marriage, l’équivalent US de LMPT.

    “National Organization for Marriage Calls On Consumers to Remove Mozilla Firefox Browser in Protest of Removal of Mozilla’s CEO For Supporting Marriage

    This is a McCarthyesque witch hunt that makes the term ‘thought police’ seem modest. We urge all consumers to remove Mozilla’s Firefox web browser from their computers as a sign of protest.” — Brian Brown, NOM president —”

    http://www.nomblog.com/39041/?utm_content=sf24678065&utm_source=facebook&utm_campaign=NOM+Corporate&utm_medium=spredfast&sf24678065=1

Les commentaires sont clôturés.