Erdogan à Vienne : « Nous sommes tous les petits-enfants du puissant sultan Soliman »

par Pierre Marquet

Une déclaration tonitruante passée totalement inaperçue dans la presse française. Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan était à Vienne, le 21 juin, jour de la Fête-Dieu en Autriche. Une visite houleuse, puisque deux contre-manifestations avaient lieu dans la capitale autrichienne pour protester contre la venue du leader de l’AKP. Il y a tenu un discours devant un parterre de 7 000 immigrés turcs d’Autriche. Devant une foule l’ovationnant, le dirigeant turc a déclaré : « Nous sommes les petits-enfants du puissant sultan Soliman. Nous sommes les héritiers des héros comme Mehmet IV et Kara Mustafa Pacha », références aux deux sièges de Vienne par les armées ottomanes. Soliman le Magnifique est le premier à avoir tenté de s’emparer de Vienne en 1529. Mehmed IV fut celui qui lança ses troupes, sous la conduite du commandant Kara Mustafa Pacha, une deuxième fois à l’assaut de Vienne, en 1683. Comme lors de son déplacement à Cologne, Erdogan a déployé sa rhétorique contre l’assimilation des immigrés turcs.

Ces déclarations ont inspiré au journal allemand Die Zeit le titre sarcastique : « Les petits-enfants des occupants ».

Pour Muhammed Yazgi, 26 ans, venu sur place écouter Erdogan : « Je suis un grand fan de l’AKP, c’est pourquoi je suis là. Beaucoup disent qu’Erdogan est le sultan de la Turquie. Et je le trouve aussi ! »

Heinz-Christian Strache, le chef du FPÖ (FN autrichien), a déclaré que « personne n’avait besoin de la propagande d’Erdogan ici à Vienne », ajoutant qu’il devait aussi « reprendre immédiatement ses fans avec lui en Turquie ».

Articles liés

28Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • charles-de , 4 juillet 2014 @ 14 h 22 min

    Ne serait-ce pas juste une toute petite provocation ?

  • Alainpsy , 4 juillet 2014 @ 16 h 14 min

    A part des pillards, des violeurs, des assassins, des génocidaires, les héros de erdogan sont des vermines et il n’y a pas de quoi en être fier. Et sur le plan intellectuel, scientifique, littéraire, artistique, qu’il nous explique ce que les descendants de ces barbares sans cervelle ont réalisé. Rien, le vide sidéral ! Il n’y a pas de différence avec staline ou Hitler, on revendique dans ce genre de discours la supériorité d’une race, d’un peuple, d’un système politico-religieux fasciste et on exalte l’orgueil d’une foule de crétins aveuglés par leur nombril bien masculin. Evidemment, erdogan vient en Europe nous vomir sur les pieds et les dirigeants occidentaux font la sourde oreille, c’est beaucoup moins risqué de chercher le fascisme chez Marine Le Pen et ça plaît aux lâches. En fait, le vrai fascisme est entré par la porte de l’immigration islamiste, la petite porte de derrière, là où les gaucho-bobo-écolos ne vont jamais se salir leur beau regard généreux. Le discours d’erdogan n’est qu’une preuve supplémentaire de ce que notre démocratie larmoyante, cultivant la haine de soi, a introduit chez nous. Le moment venu il ne leur sera pas très difficile de réveiller leurs certitudes de supériorité, les ennemis des livres et du savoir se tourneront vers leur guide suprême contre les mécréants.

  • patrick Canonges , 4 juillet 2014 @ 17 h 14 min

    Et encore pire que ses “paroles verbales”, le néo-ottoman Erdogan envisage de reconvertir en mosquée la cathédrale Sainte-Sophie, sagement transformée en musée par Kémal Atatürk (cf mon article du 31 mai: “Atatürk n’en finit pas de mourir”).

  • Jack , 4 juillet 2014 @ 17 h 20 min

    Alain psy; vous êtes limpide, clair et vous résumez parfaitement 1200 années de stagnation mentale, d’obscurantisme, d’arriération, de sauvagerie du cancer mental qu’est l’islam … et Vous pointez du doigt l’absolue rupture entre les castes médiatiques et politiques islamophiles au point de tout avaler et excuser quelle que soient les ravages et crimes de cette peste bubonique ( et donc totalement aveugles ou achetées) et le peuple, qui vomi l’islam, cette abomination criminelle, comme tout personne saine d’esprit et épris de liberté le fait ..

    Mais la question est : que fait on pour reprendre le pouvoir face à ces traitres vendant notre liberté, la démocratie, toute nos culture et réalisastions et le pays par la même occasion à des arriérés qui prouvent partout ou ils existent ( y compris dans nos banlieues) , ne savoir que détruire, régresser et ravager

  • le lecteur , 4 juillet 2014 @ 18 h 37 min

    les héros d’Erdogan n’étaient que des barbares sanguinaires et pouilleux. Qu’il ramène dans son pays tous ses compatriotes expatriés en Europe ce sale connard. Islam hors d’Europe !

  • jejomau , 4 juillet 2014 @ 19 h 10 min

    Les croisés se sont débarrassé d’eux en……. Les empalant !

    les croisés à Jérusalem dans une lettre adressée au pape Pascal II en septembre 1099 :

    « Si vous désirez savoir quel sort fut réservé aux Infidèles qui s’y trouvaient, sachez que, dans le portique et le temple de Salomon, les cavaliers s’avançaient dans le sang des Sarrasins qui s’élevait jusqu’aux genoux de leurs chevaux.” (prise de Jérusalem le 05 juillet 1099)

    … Que ces adorateurs de la lune méditent bien sur ce qui pourrait leur arriver si jamais ils continuaient leurs fanfaronnades …

  • Psyché , 4 juillet 2014 @ 21 h 56 min

    Abu Bakr al Baghdadi, le « calife » autoproclamé de l’Etat Islamique sur le territoire qui comprend l’Irak et la Syrie, financé et armé par l’Arabie Saoudite et avec l’aide des USA, a promis de conquérir Rome.

    http://lesmoutonsenrages.fr/2014/07/04/letat-islamique-setendra-jusqua-rome-voila-ce-qua-declare-le-calife-al-baghdadi/

Les commentaires sont clôturés.