L’euthanasie, jusqu’où ? Un documentaire (censuré) sur les dérives belges et néerlandaises

Ce documentaire met en lumière les dérives belges et néerlandaises sur l’euthanasie. Alors que le Gouvernement Ayrault songe à légiférer dans le domaine de la fin de vie, aucune grande chaîne française n’a souhaité le diffuser alors qu’il a été réalisé par des journalistes professionnels.

Articles liés

34Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Olizefly , 5 octobre 2013 @ 23 h 22 min

    Moi je trouve ce documentaire extrêmement intéressant et les témoignages dans ce reportage confirment des dérives graves qui deviennent de plus en plus évidentes en Hollande et en Belgique même si on n’en parle très peu en France. De toute façon, il est clair que parmi les personnes qui demandent l’euthanasie, il y en a qui le font sous la pression plus ou moins consciente de leur entourage. Et puis la légalisation de l’euthanasie ne met pas fin aux euthanasies illégales pour tous les cas non autorisés par la loi, bien au contraire elle les encourage. Et je ne vois pas comment on peut éviter une dégradation des soins palliatifs, à partir du moment où les personnels médicaux disposent d’une alternative plus simple, plus rapide et surtout beaucoup plus économique.

  • Magali , 6 octobre 2013 @ 11 h 07 min

    J ajoute que de nombreuses personnes agees, malades, seules souffrent de depression. Leur jugement est donc altere, la depression etant une vraie maladie modifiant la perception des choses.

  • Dōseikekkon , 6 octobre 2013 @ 11 h 16 min

    À moins que les chaînes ne se méfient légitimement de toute instrumentalisation par le lobby catho (dont on connaît l’impartialité sur ce genre de sujets « éthiques »…) en diffusant ce genre de documentaires.
    Qui me paraît monter en épingle des cas particuliers pour discréditer la notion générale d’euthanasie.

  • Dōseikekkon , 6 octobre 2013 @ 11 h 21 min

    J’ajoute à ce que dit abiz que cette notion de censure devient ridicule tant il est vrai qu’internet a considérablement réduit le monopole des grands médias (presse écrite & audiovisuelle) sur l’information.
    Peut-être est-ce encore vrai dans quelques dictatures, en Corée du Nord, en Iran, par exemple, où l’état exerce un contrôle strict de ce qui circule, ou encore dans quelques pays très pauvres où les moyens d’information sont limités, mais certainement pas dans les pays développés.

  • MP , 6 octobre 2013 @ 11 h 39 min

    Nous devons prendre soin de nos malades et de nos vieux, point barre.
    On doit les accompagner, bien vivants, dans leur souffrance et leur dégradation.
    On doit les aimer, bien vivants.

    F-A-M-I-L-L-E
    H-U-M-A-N-I-T-É

    La réalité, c’est que nos maîtres nous (populasse) maltraitent de A à Z : on nous soigne mal, on nous empoisonne (vaccin, médicamenteurs, malbouffe, ondes magnétiques, etc…), on nous exécute, on nous exploite, on nous rackette, on nous manipule, on nous corrompt, on nous isole les uns des autres, on nous abrutit (école, médias), on nous ment, on nous méprise…

  • MP , 6 octobre 2013 @ 11 h 41 min

    Je vous invite à aller sur un site ultra-libéral progressiste.
    Vous vous y sentirai bien plus à votre place je pense.

  • MP , 6 octobre 2013 @ 11 h 42 min

    sentirez

Les commentaires sont clôturés.