L’homme qui voulait rentrer à pied en Côte d’Ivoire

Nouvelles de France vous propose la retranscription d’un extrait poignant du “66 minutes grand format” diffusé dimanche 3 novembre sur M6 et consacré au réseau autoroutier pendant le week-end de la Toussaint. Un homme qui marche sur la bande d’arrêt d’urgence est interpellé et emmené à la gendarmerie du péage de Saint-Arnoult-en-Yvelines :

Commentaire du journaliste : L’homme n’a pas de papier sur lui, pas de moyen de transport, pas d’adresse. Il semble complètement perdu. Apparemment, cela faisait longtemps qu’il marchait le long de l’A10. Les gendarmes l’emmènent pour l’interroger.

Un gendarme : Vous venez d’où ?

L’immigré : Paris.

Paris à pied !

Les gendarmes n’en reviennent pas. Il vient de parcourir plus de 50 km à pied sur la bande d’arrêt d’urgence.

Il aurait pu se faire écraser par n’importe qui : des poids lourds qui passent sur les premières voies, des voitures, etc. Là, il a mis en danger lui et mes collègues qui ont essayé de le contrôler.

Et ils ne sont pas au bout de leurs surprises. Le jeune homme voulait atteindre le continent africain (la Côte d’Ivoire, ndlr), soit plus de 5 000 km à pied. (…)

Vous êtes en France depuis combien de temps, Monsieur ?

Depuis… six mois.

Et là, aujourd’hui, vous voulez repartir ? Vous pouvez rentrer où vous voulez, vous pouvez faire ce que vous voulez, mais vous ne pouvez pas marcher sur l’autoroute.

Je n’ai pas les moyens de rentrer en bus. Je suis obligé de prendre la route à pied.

Mais, Monsieur, vous savez à combien c’est, la Côte d’Ivoire ?

Oui, je connais.

C’est pas possible, à pied, vous ne pouvez pas le faire.

Je vais rentrer en Espagne, et en Espagne…

Mais même l’Espagne… C’est loin, l’Espagne !

Oui, mais même si c’est loin, je n’ai pas le choix.

Les gendarmes sont désemparés face à ce jeune homme perdu et épuisé.

Je dors dehors, depuis six mois je suis dehors. Je ramasse des mégots de cigarettes pour fumer. Pour me trouver de quoi manger, c’est tout un problème. Je n’ai pas d’emploi, rien, rien. Si je reste comme ça, je vais finir toute ma vie à Paris. On a rêvé de la France, tout le temps on croyait qu’il fallait être en France, que ça allait aller pour nous. Et on est arrivé en France, c’est encore une merde plus qu’en Afrique. Mieux vaut rentrer chez nous.

Circuler à pied sur l’autoroute est un délit passible d’une amende de 11 euros. Le jeune homme, lui, ne sera pas verbalisé, il n’a que 5,85 euros en poche. Les gendarmes vont donc prendre ses empreintes et son nom sans aucune certitude sur sa réelle identité. Pour ne pas que l’homme récidive, les gendarmes lui proposent de le déposer à la gare, direction Paris. Sur place, une association devrait lui venir en aide. Mais l’homme s’obstine, il veut coûte que coûte continuer à pied sur l’autoroute, destination Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire. (…)

Autres articles

20 Commentaires

  • Bernard , 5 Nov 2013 à 10:40 @ 10 h 40 min

    iL DECLARE = Et on est arrivé en France, c’est encore une merde plus qu’en Afrique. Mieux vaut rentrer chez nous.

    Voilà un Franco / Ivoirien qui a compris après 6 Mois ! Il voit rien ? Oh que SI !!!
    Malgré tout le bien que fait la France…..il veut repartir !! c’est à pleurer !

    *** Il faut lui payer le Retour au pays pour qu’il évoque sa vie en France !!!
    URGENT, une dépense utile et nécessaire , pour informer les futurs immigrés

    ** MAIS pour ceux qui sont en France, COMMENT faire…..

  • christiane , 5 Nov 2013 à 11:51 @ 11 h 51 min

    Au moins, lui, n’a pas l’âme d’un parasite. Il veut retourner chez lui, il a raison; il a compris, la France n’a plus rien à offrir aux immigrés et encore moins à ceux qui continuent d’affluer. Qu’ils aillent diffuser le message du retour au pays et l’arrêt de ceux qui s’apprêteraient à venir chez nous.

  • xrayzoulou , 5 Nov 2013 à 11:53 @ 11 h 53 min

    Ce témoignage est poignant, pourquoi vouloir le faire retourner à Paris ? Je pense que la meilleure solution c’est de le renvoyé dans son pays. Là ce ne serait pas de l’argent jeté par les fenêtres, et il pourrait à ces compatriotes ce qu’est devenue la France qu’il prenait pour un Eldorado.

  • eugénie lechipre , 5 Nov 2013 à 14:02 @ 14 h 02 min

    La honte sur les marchands de chair humaine qui l’ont amené ici !

  • oui , 5 Nov 2013 à 17:02 @ 17 h 02 min

    lui n’a pas pu il a jugé bon de rentrer c’est aussi une belle initiative.Mais tout cela a cause de quoi?d’un système pourri ou on sait très bien que l’Afrique c’est l’avenir de la France.si les français prennent tout en Afrique pour vous nourrir. les Africains eux font comment?je crois qu’il est temps que les dirigeants Africains arrêtent ses accords infirmes.assez d’accueilli en Afrique les gens qui ne veulent pas vous voir chez eux.

  • Libre , 5 Nov 2013 à 20:36 @ 20 h 36 min

    A mon avis c’est un malade mental qui souffre de graves troubles psychiatriques …Il suffit de lire ses réponses aux questions des gendarmes…

  • Gisèle , 5 Nov 2013 à 22:18 @ 22 h 18 min

    Un peu gros à avaler !

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen