L’Institut Thomas More dénonce «une offensive de grande ampleur contre la famille traditionnelle et les principes de civilisations qui la sous-tendent»

L’Institut Thomas More vient de mettre en ligne une note d’actualité (télécharger) consacrée à la politique familiale et intitulée « Encore un instant, Monsieur le bourreau… » Le think tank démontre que cette augmentation des impôts qu’est la baisse du coefficient familial “ne va pas toucher que les plus riches” mais aussi “les classes moyennes” qui “ont de plus en plus de mal à boucler les fins de mois”. Cette mesure est injuste alors que “la branche (Famille, ndlr) est structurellement bénéficiaire et que son déficit est créé par l’obole de 4,4 milliards d’euros que verse depuis 2011 la Caisse nationale des allocations familiales aux régimes de retraite afin de financer la majoration de 10% des pensions de retraite versées aux parents de trois enfants ou plus”. Pour l’Institut Thomas More, “la politique familiale ne peut pas et ne doit pas être la variable d’ajustement d’un modèle social à bout de souffle. Alors que la branche Maladie est déficitaire de 5,5 milliards d’euros, la branche Retraite de 5,2 milliards et l’ensemble de la Sécurité sociale de 13,3 milliards, aucune réforme structurelle n’est envisagée – les pistes de la réforme des retraites annoncée pour le deuxième semestre 2013 paraissant sans imagination et sans ambition.” De plus, “en parant des mots de « justice sociale » leur manque de courage à réformer, François Hollande et son gouvernement prennent le risque de briser le « pacte de solidarité » entre les générations en faisant courir un risque au renouvellement des générations”, note le think tank qui explique que “si, en réaction des attaques répétées contre la politique familiale, le taux de natalité se mettait à fléchir, la France risquerait de glisser vers la situation de nombreux pays européens, comme l’Allemagne qui doit faire face à de graves difficultés à renouveler les générations, accentuant ainsi le vieillissement de sa population”.

Pas de rationalité économique, un objectif idéologique

Enfin, “pour faire passer la pilule de ses mesures, le gouvernement annonce la création de 275 000 « solutions d’accueils » de la petite enfance (- de 3 ans) d’ici 2017 : 100 000 places en crèche, 100 000 place chez des assistantes maternelles et 75 000 places en école maternelle pour les moins de 3 ans”, pour un coût total de “2 milliards d’euros environ”. Ce qui fait remarquer à Nicolas Franchinard, le rédacteur de la note, qu’“outre les nombreuses difficultés dans la mise en œuvre de ces annonces (pour les communes, en particulier, qui sont en première ligne), on se demande quelle rationalité économique fait annoncer 1 milliard d’économies en même temps que 2 milliards de dépenses nouvelles !” En fait, “s’il n’y a pas de rationalité économique, il y en a peut-être une idéologique : la volonté d’arracher l’enfant « à tous les déterminismes », comme le dit Vincent Peillon, qui conduit à vouloir accroître la mainmise de l’État et des structures publiques sur l’enfant, au détriment des parents. De l’accroissement continu du nombre de places en crèches publiques à la volonté d’accueillir l’enfant à l’école dès deux ans, les solutions proposées vont toujours dans le même sens”, continue l’Institut Thomas More qui perçoit “de toute évidence un choix de société dogmatique derrière ces annonces…” Et conclut : “Loin de calmer le jeu après le mouvement massif de rejet du « mariage pour tous », François Hollande et son gouvernement poursuivent une offensive de grande ampleur contre la famille traditionnelle et les principes de civilisations qui la sous-tendent.”

télécharger la note

Articles liés

16Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • jsg , 6 juin 2013 @ 10 h 46 min

    Le pays qui ne veut pas reconnaitre le droit de l’enfant à connaître son géniteur ; dans la mesure où c’est possible (et ça l’est dans presque tous les cas sans faire appel à Gabriel) ; ses dirigeants devraient être trainés en justice, rien que pour ça !
    “tous les hommes naissent égaux…” ouaf, ouaf, ouaf.

  • jejomau , 6 juin 2013 @ 11 h 09 min

    Voici les entreprises qui sponsorisent les Gaypride :

    http://boycottpourtous.blogspot.fr/2013/05/boycott-pour-tous.html

    Envoyer le lien aux AFC en leur demandant d’agir. Ecrivez à ces entreprises. Allez les voir. Boycottez les. Faites le leur savoir. Rendez les cartes de crédit que vous avez chez elles, etc…. Parlez-en autour de vous….

  • Daniel PIGNARD , 6 juin 2013 @ 11 h 44 min

    Et la suppression des 10 % en plus de la retraite pour famille de 3 enfants et plus. Ces 10 % étaient le reliquat des diverses baisses successives afin de voler les retraites des familles nombreuses assurées par leurs enfants pour les distribuer à des gens sans enfant ou peu d’enfants.

    Si vous ne voulez plus être solidaire des familles nombreuses, alors les familles nombreuses ne doivent plus être pillées par l’Etat.
    Pourquoi les enfants ne peuvent plus soutenir la retraite de leurs parents, mais celle des autres gens avec lesquels ils n’ont pas d’intérêt ?
    Pourquoi les familles nombreuses doivent-elles être solidaires des maladies des homosexuels, des avortements, des plannings familiaux, alors que cela ne les touche pas ?
    Pourquoi l’Etat subventionne les salles de sports, les théâtres etc… peu fréquentés par les familles nombreuses et ne subventionne-t-il pas les églises très fréquentées par les familles nombreuses ?
    Pourquoi l’Etat met des taxes exorbitantes sur les gros véhicules forcément utilisés par les familles nombreuses et qu’il privilégie les petits ? C’est à la quantité de CO2 par personnes qu’il faut compter et non par véhicule.

    Or donc, plus de subventions de l’Etat nulle part, chacun paie au coût réel et vous verrez ce que deviendront les orchestres et les opéras, les salles de sport. On reviendra enfin à la partie de foot dans un champ organisée par le curé.

  • Paule C , 6 juin 2013 @ 14 h 27 min

    Tout cela est fort bien analysé dans sa dimension idéologique, qui seule préside à ces mesures nocives.

  • Gisèle , 6 juin 2013 @ 18 h 09 min

    @Daniel
    Parce qu ‘en France , le mot droit a plusieurs significations …..
    Parce que au nom de la prétendue solidarité qui n’ a qu’une odeur de charité mais qui n’est pas de la charité , est pour tous …. comme le reste … du moins comme le mal et tout ce qui va avec …….
    Ne pas oublier que les ” nouveaux mariés – parents qui adopteront 3 enfants et plus , seront pénalisés pareillement . Qu’ en pense t ils ?? eux qui réclamaient ces ” droits ” à égalité ????
    Un chat est un chat .

  • Câlinou , 6 juin 2013 @ 19 h 00 min

    Beaucoup de bon sens !
    Nous n’avons pas eu d’enfant, ce n’est pas de notre faute, et je vous comprends de A à Z.
    Merci à cet espace de liberté qu’est NDF.

  • Tintin , 6 juin 2013 @ 23 h 44 min

    La moitié des 37 000 enfants suivis dans la première zone de contamination de Fukushima, présente des nodules thyroïdiens (prémisses à un cancer).

    10 millions de japonais vivent en zone contaminée.

    Tchernobyl fit 985 000 morts selon l’académie de NYC et la Tsar Bomba 4 millions de morts selon Sakharov à titre de comparaison.

    Les USA, empêchés par la France, voudraient tirer une bombe sur Fukushima pour jeter tous les réacteurs dans l’océan (méthode de mort yankee).

    EDF vient de provisionner la prolongation de la durée de vie de tous les réacteurs français pour les mener à 40 ans.
    Il y aura donc de multiples explosions en France si le peuple ne renverse pas le régime, car la moitié des réacteurs du parc atomique français est fissurée et ne peut être réparée.

    Soit nous renversons le régime maintenant, soit qui quittons le continent européen maintenant, parce qu’il va devenir inhabitable.

    Alors quand allez-vous vous intéresser aux vraies questions, aux vrais périls au lieu de ressasser toujours la même idéologie politicienne ?

    La famille traditionnelle ne veut rien dire.

    Il y a un processus évolutif, l’Homme est issu de ce processus parce que la vie attend quelque chose de lui (la vie ou dieu) et tout ce que nous faisons actuellement, consiste à nous envoyer par le fond.

    Au lieu de parler de la famille traditionnelle, faites de la science nom de dieu.

    Calculer le risque de développement virus mortel suite aux OGM, est-ce trop compliqué ?
    Calculer le risque de tir accidentel d’arme atomique, est-ce trop compliqué ?
    Calculer les conséquences de la faillites de l’euro, est-ce trop compliqué ?

    Diffuser les résultats de ces statistiques, est-ce trop compliqué ?

    Vous tournez tous en rond.

    Vous dites, “les musulmans, l’immigration”, oui, d’accord, sauf que le plus probablement, l’Europe sera complètement irradiée avant même que les musulmans ne soient devenus majoritaires !

    Alors, les européens iront sur des boat people rejoindre l’Afrique (si elle n’est pas devenue entre temps elle-même une poubelle nucléaire, puisque la Chine y expédie tous ses déchets atomiques).

    Concernant les preuves pour tout ce que j’avance ici, il vous suffit simplement de vous intéresser un peu à la question, les journaux spécialisés en font leurs gros titres.

Les commentaires sont clôturés.