Les défenseurs du droit à la vie et des libertés fondamentales ont gagné une bataille importante au Parlement européen contre le lobby de l’avortement et les velléités totalitaires de la gauche

[Mise à jour : titre modifié après plusieurs suggestions de lecteurs (voir la discussion sous l’article)]

Alors que la collecte des signatures en faveur de l’Initiative citoyenne européenne Un de Nous s’achevait le 1er novembre à minuit avec près de 1,8 millions de signatures, soit près du double de ce qui était exigé pour imposer son examen par la Commission européenne, la contre-offensive du lobby de l’avortement et des idéologues du genre au Parlement européen s’est soldée par un échec avec le renvoi en commission parlementaire le 22 octobre de la proposition de résolution « Estrela ». Ce texte est sans doute un des plus bizarres et des plus dangereusement extrémistes de ce parlement dont le mandat prendra fort heureusement fin l’année prochaine. Il sera probablement remplacé par une assemblée nettement plus euroraisonnable à en croire les sondages dans plusieurs grands pays européens, France comprise.

Proposée sous forme de Rapport sur la santé et les droits sexuels et génésiques (les droits reproductifs en novlangue, ndlr) par la « Commission des droits de la femme et de l’égalité des genres » (l’égalité des sexes en novlangue, ndlr), portant le nom de la rapporteuse Edite Estrela, une socialiste portugaise membre de l’Alliance progressiste des socialistes et démocrates au Parlement européen (le groupe dont font partie les socialistes français), cette résolution avait pour but avoué de contrer l’Initiative citoyenne européenne Un de Nous qui veut interdire aux institutions européennes de financer les avortements et la recherche sur les embryons (plus d’explications dans cet article). Le renvoi en commission du rapport Estrela équivaut très probablement à son enterrement puisque les travaux du parlement actuel seront clos en avril 2014 et qu’il n’est désormais plus permis de déposer de nouveaux rapports pour le vote de résolutions. C’est un succès personnel pour l’eurodéputé FN Bruno Gollnisch qui a imposé avec le soutien du groupe des Conservateurs et réformistes européens un vote sur le renvoi de ce rapport en commission, un vote que la gauche antidémocratique du PE aurait voulu éviter.

Le rapport Estrela affirme parmi d’autres inepties qu’il existerait un droit international à l’avortement et il demande par conséquent aux États membres de garantir un libre accès aux prestations d’infanticide prénatal, y compris sans l’accord des parents pour les jeunes filles mineures. Il milite également, conformément aux recommandations délirantes de l’OMS, pour une éducation sexuelle et une éducation à l’idéologie du genre obligatoire dès l’école primaire toujours sans que les parents puissent s’y opposer. Bien entendu, la résolution avancée par les socialistes avec le soutien de l’extrême-gauche rouge-verte n’aurait aucun caractère contraignant puisque l’Union européenne n’est pas compétente pour les questions d’avortement et d’éducation sexuelle, mais il s’agit d’empiéter toujours un peu plus sur les compétences des États et de mettre la pression sur les pays récalcitrants au programme du lobby de l’avortement financé par de grandes firmes pharmaceutiques et au programme gendériste du lobby LGBT. Il s’agit aussi de donner une orientation pro-avortement et pro-idéologie du genre à l’action extérieure de l’UE, afin de contrer de manière préventive l’impact potentiel de l’initiative Un de Nous sur les politiques de l’UE dans le monde.
Mais les droites, pour une fois à peu près unies, ont bloqué cette nouvelle offensive liberticide de la gauche et il faut s’en réjouir. Au Parlement européen, 351 députés ont voté pour le renvoi du rapport Estrela en commission, 319 ont voté contre, exprimant ainsi leur soutien pour le rapport, et 18 se sont abstenus (voir ici qui a voté pour et qui a voté contre parmi les eurodéputés français).

Un des auteurs du rapport, l’eurodéputé travailliste britannique Micheal Cashman, un des grands défenseurs de la cause LGBT à Bruxelles, dévoile la stratégie de ce lobby et des partisans d’un accès toujours plus libre à l’avortement : il s’agit de mener un véritable blitzkrieg, une guerre éclair à tous les niveaux de la société et à tous les niveaux du pouvoir pour passer en force. Les défenseurs du droit à la vie et des libertés fondamentales trouveront du réconfort dans le fait que M. Cashman se plaint amèrement des succès de l’offensive menée sur tous les fronts par ceux qu’il appelle les sociaux-conservateurs (social conservatives), sans doute pour les distinguer des Conservateurs de David Cameron qui n’ont plus de conservateurs que le nom (ce qui est une des raisons des succès récents de l’UKIP).
Grégor Puppinck, directeur de l’ECLJ[1] et président de l’Initiative citoyenne européenne Un de Nous, confirme que le projet de résolution Estrela portait de très graves atteintes aux droits fondamentaux, en particulier à la vie, à la liberté de conscience et aux droits des parents, et que l’Initiative Un de Nous sort renforcée du renvoi du rapport en commission. Il appelle toutefois à rester vigilants.

 


[1] European Center for Law and Justice

Autres articles

32 Commentaires

  • Gisèle , 6 Nov 2013 à 1:59 @ 1 h 59 min

    Une bataille est gagnée mais pas la guerre . ONLR !

  • Centulle , 6 Nov 2013 à 3:51 @ 3 h 51 min

    Merci à Bruno G.

  • Charles , 6 Nov 2013 à 7:31 @ 7 h 31 min

    Les députés Europetistes de la branche UMP de l’UMPS
    n’ont soutenu ce renvoi en commission que pour 2 raisons:

    1.Par confusion sur la directive de leur groupe.
    ils ont cru que leur propre structure avait décidé
    de soutenir la proposition de BG.
    Voir l’intervention maladroite et confuse de leur délégué britannique.
    Tout ceci est très bien expliqué et raconté par BG sur son site.

    2.Par instinct de survie électorale en Mai 2014.

    Il faut ajouter 2 autres points:

    P1- La maladresse de la présidente de séance
    (Militante pro abortive certifiée,mais cruche) qui a lancé la mise aux voix.

    P2-L’initiative surprise de Bruno Golnisch
    (un dangereux extrémiste neo naze comme tout le monde le sait)
    n’a pas pu être bloquée à temps par les cercles occultes Europetistes.

    Ceci pour dire qu’il faut cesser d’attaquer “la Goooche” sur ces sujets
    de société quand on sait que “la droaate” pense strictement
    la même chose que la Gooooche.

    Le vote n’est passé que par des circonstances qui tiennent du miracle.

    Nous ne devons jamais oublier que les lois polysexuelles Toubira
    sont passées dans les 2 chambres avec des votes de la branche UMP de l’UMPS.

    En effet,les frères et soeurs du GODF ont exigé que les autres,ceux de la GLNF
    se mouillent avec eux pour faire passer ces lois “fraternelles”.

    Ainsi,une liste de députés et sénateurs UMP/UDI fut définie à l’avance
    par la commission interparlementaire GODF/GLNF comme devant voter Toubira.

    Dans cette liste, furent désignés certains frères s’étant signalé par leur opposition a la loi.
    En compensation,les ZUMP obtinrent que le vote au Sénat soit fait à mains levées
    pour effacer toute trace écrite dans le futur.

    Ce fut le cas du frère H Guaino qui reçut l’ordre de voter pour la loi en application du règlement interne des F&S républicains Sages & Gentils.

    Guaino,toute honte bue, invoquera une erreur de manipulation de boitier
    pour expliquer son vote contradictoire.

    Bref,la branche UMP de l’UMPS est notre pire ennemi.
    En revanche,la branche PS (Polysexuelle explicite) nous rend service.
    Elle oblige les Français à ouvrir les yeux sur ce que Narkozy savait si bien cacher.

  • Charles , 6 Nov 2013 à 7:45 @ 7 h 45 min

    Situation curieuse depuis 2 semaines:

    Deux articles avec des commentaires que je crois pertinents ont été supprimés:

    1.L’article de H16 ou l’on voit Montebourg (qui aime l’inflation tendrement)
    prenant une pose a la manière de Lénine.

    2.L’article sur les rumeurs de transplantations de clandestins
    au fin fond des provinces.

    Le trait commun des commentaires sur ces 2 articles était
    la mise en cause des forces Narkoziennes ayant perdu leur karcher.

    De manière générale,on a l’impression que les sujets présentés sur NDF
    sont devenus pasteurisés en comparaison des infos sur les autres sites de résistance.
    Eric Martin est il en vacances ???

  • Charles , 6 Nov 2013 à 7:52 @ 7 h 52 min

    A tout hasard,j’ai fait des captures d’écran pour voir
    si l’article va être supprimé dans les heures à venir.

    Si vous avez constaté la même chose que moi,n’hésitez pas à le dire.
    A savoir un virage subtilement “Narkophile” sur le site.
    Sans doute une vengeance posthume de Yaky.

  • Charles , 6 Nov 2013 à 7:58 @ 7 h 58 min

    http://h16free.com/2013/10/31/26962-montebourg-aime-tendrement-linflation-et-les-monnaies-faibles

    Lien vers l’article de H16 qui avait été publié sur NDF il y a 4 jours
    et qui a été effacé du site depuis pour des raisons inconnues.

  • al Louarn , 6 Nov 2013 à 8:01 @ 8 h 01 min

    “No pasaran”…
    “No pasaran” fut le slogan des républicains espagnols, pour bon nombre issus de l’Internationale Communiste.
    Il est aussi actuellement celui de mouvements extrémistes notamment les Antifas, où les Pussy riots
    Il est bien dommage que vous y fassiez référence, à se demander si vous ne jouez pas un double jeu, et pour quelle “crémerie” vous roulez réellement….

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France