Moscovici : le braconnier veut devenir garde-chasse, l’UE n’a pas confiance

Pierre Moscovici rêve de devenir commissaire européen mais son oral a tourné au pugilat tant sa candidature crée “un malaise”. Le député néerlandais Sophia In’t Veld lui a même demandé comment on pouvait être certain que le braconnier qu’il a été deviendra un garde-chasse à la hauteur. Pierre Moscovici, surnommé “le roi du déficit”, traine le boulet de son passif comme ministre des Finances. Sa nomination comme commissaire européen indispose les Allemands qui le comparent à du pudding : “ni trop dur, ni trop mou, il dit qu’il fera respecter les règles mais il sera laxiste dans leur application”.

Autres articles

9 Commentaires

  • pas dupe , 7 Oct 2014 à 12:44 @ 12 h 44 min

    Voilà un poste qui rapporte 20.000€/m à l’intéressé, ce n’est pas le plus important avait-il ajouté, il y a quelques jours !!!!!!!
    Voilà encore un ramassis de sangsues qu’il ferait bien de renvoyer dans leurs foyers et cela nous occasionnera des économies !

    Moscovici la récompense pour sa compromission avec DSK au Carlton ! Complice dans la plainte déposée, contre Hollande, Lang et où il apparait également, de ce père qui pleure sa fille morte à 4 ans d’une MST……

    Seigneur, envoyez leur à tous, comme vous le fîtes déjà selon les écrits de l’Ancien testament, vos “plaies” qui ne seront pas d’Egypte !!

  • Marino , 7 Oct 2014 à 17:39 @ 17 h 39 min

    Le conservateur hongrois Tibor Navracsis a été retoqué lundi par le Parlement européen pour assumer les fonctions de commissaire à l’Éducation, la Culture et la Citoyenneté, payant les dérives autoritaristes de Budapest, a-t-on appris de sources parlementaires. Tibor Navracsis est le premier candidat désigné de la future Commission Juncker à être ainsi censuré. À la question de savoir s’il était “qualifié” pour assumer “les fonctions particulières” qui lui ont été confiées par Jean-Claude Juncker, 14 des 27 membres de la commission Culture du Parlement européen ont répondu non. Douze ont dit oui et un s’est abstenu.

    Pour contourner l’écueil de cet avis négatif, Jean-Claude Juncker pourrait retirer au candidat le volet Citoyenneté de son portefeuille, ont indiqué des sources européennes.
    Mis en difficulté pour s’être refusé à faire son mea culpa sur son rôle dans des réformes de la justice et des médias lors de son audition mercredi dernier, Tibor Navracsis avait tenté de se rattraper à l’écrit, esquissant une prise de distance avec la politique de Viktor Orban.

    A qui le tour ?
    Moscovici (futur candidat) tente de se rattraper à l’écrit aussi, il doit remette sa copie avant le 30 octobre.

  • andre manhes , 7 Oct 2014 à 18:19 @ 18 h 19 min

    Etre présenté par la France et être amené à subir de semblables interpellations, hélas justifiées, devant les élus de l’Assemblée Européenne est un véritable camouflet pour la France ! Pensez-vous que cela va arranger et encourager les demandes pleurnichardes de report (encore un,) et sans être devin…en attendant le suivant ! Triste, vraiment triste !

  • gerard57 , 7 Oct 2014 à 21:31 @ 21 h 31 min

    Il faut être très con pour être commissaire européen. Notre face de ballon fera bien l’affaire !

  • Enoch , 8 Oct 2014 à 13:42 @ 13 h 42 min

    Quel pays européen rêverait d’avoir une socialiste français aux manettes?

  • baldag , 8 Oct 2014 à 14:02 @ 14 h 02 min

    Souhaitons ardemment que ce type n’accède pas au poste de commissaire européen!
    N’a-t-on pas quelqu’un d’autre que ce donneur de leçons qui peut se présenter?
    Autant introduire des termites à Bruxelles!

  • PANNY , 8 Oct 2014 à 14:38 @ 14 h 38 min

    Vous avez vu comme il baissait son froc pour obtenir son fromage. Cela touchait à l’inconvenance. Et, dans sa lancée, il a affirmé qu’il aurait un regard Européen sur la France s’il était commissaire.
    Cela voudrait donc dire que son jugement change en fonction de son point de vue du moment. Bravo, voila un “homme qu’il a des convictions”.
    Si tel est donc le cas, ne pourrait-il pas, une seule fois, se mettre à la place d’un contribuable français moyen qui est le digne représentant de la population française. Peut-être qu’alors, son jugement pourrait avoir quelque chose d’humain, de constructif, de SOCIALISTE comme ils disent

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France