Cette jeune femme de 28 ans doit payer sa dette avant août pour entrer chez les Sœurs dominicaines de Sainte-Cécile

Il était une foi… Mary Beth Baker, 28 ans, a été admise au couvent des Sœurs dominicaines de Sainte-Cécile à Nashville, dans le Tennessee, à partir du mois d’août 2014. Mais, auparavant, elle devra rembourser sa dette étudiante, soit 25 000 dollars investis dans une formation en philosophie au Christendom College (Virginie).

La jeune femme, qui occupe toujours un poste dans les relations publiques à Washington, D.C. et qui a signé des tribunes dans les colonnes du quotidien conservateur The Washington Times, a eu l’idée de demander aux internautes de l’aider à payer cette dette via le site Fundly. Elle a bien fait, cela lui a déjà permis de récolter 8 000 dollars venant de 47 donateurs, dont certains très généreux (elle a reçu des dons de 1 000 et 500 dollars). Son poste chez Pinkston jusqu’à l’été, ainsi que la vente de sa voiture devraient l’aider à régler le reste. Pour entrer dans cette vie de pauvreté, de travail et de prière, Mary Beth Baker devra également donner ses livres et ses vêtements.

Cette jeune catholique a exprimé le souhait de devenir aspirante il y a un an. Après des examens physiques et psychologiques, elle a reçu il y a une semaine une lettre d’admission pour août prochain, à condition de se désendetter.

Alors que le crowdfunding en ligne n’existait pas, Nicole Ferko, une Texane de 32 ans, avait mis dix ans pour rembourser ses dettes étudiante et ses crédits à la consommation (60 000 dollars + 20 000 dollars), soit 1/8 d’une vie. Cela avait retardé d’autant son entrée au couvent, la jeune femme voulant devenir religieuse… Résultat, elle ne devrait pas revêtir l’habit avant 39 ans.

Le couvent des Sœurs dominicaines de Sainte-Cécile à Nashville (Tennessee)

> Aider Mary Beth Baker

Autres articles

13 Commentaires

  • xrayzoulou , 8 Avr 2014 à 21:56 @ 21 h 56 min

    Je suis heureuse pour elle. Moi j’ai des dettes, des travaux à faires de réhabilitation à faire dans la maison dont j’ai hérité de maman. des crédits à la consommation et aider mon fils, je devrai faire un appel aux français, mais ils sont tellement laminés par l’état que je n’oserai pas.

  • Denis , 8 Avr 2014 à 21:58 @ 21 h 58 min

    Merci d’avoir relayé cet appel.
    Je viens de lui envoyer USD 500.
    Au suivant !!!

  • JSG , 9 Avr 2014 à 6:36 @ 6 h 36 min

    En France aussi, les banques se lancent dans ce genre d’ “aide” afin de “faciliter la poursuite de leurs études à nombre d’étudiants.
    Etes-ce une bonne idée ?

  • Fikmonskov , 9 Avr 2014 à 8:33 @ 8 h 33 min

    En quoi cela nous concerne-t-il ?

  • monhugo , 9 Avr 2014 à 12:08 @ 12 h 08 min

    Exactement !
    Article absolument sans intérêt. Sauf si l’idée est que les Français aident eux aussi la future religieuse – collecte en vue ?
    “Qui paie ses dettes s’enrichit” ! Un prêt étudiant, cela se rembourse. Point barre.

  • Eric Martin , 9 Avr 2014 à 13:14 @ 13 h 14 min

    @Fikmonskov : c’est juste une manière originale d’aborder le problème de l’endettement des jeunes outre-Atlantique. Qui pourrait donner lieu dans quelques mois ou années à l’équivalent de la crise des subprimes, qui, comme chacun sait ici, n’a eu aucun effet sur l’économie de la France…

  • Eric Martin , 9 Avr 2014 à 13:15 @ 13 h 15 min

    Oui, le lien est là pour vous proposer de l’aider.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen