Après avoir trahi ses électeurs sur le «mariage» unisexe, la droite espagnole tarde à tenir sa promesse de limiter l’accès à l’avortement

Soraya Sáenz de Santamaría

Pour la vice-présidente du Conseil des ministres espagnol, Soraya Sáenz de Santamaría, la réforme du Code pénal est plus urgente que celle de la loi sur l’avortement d’abord promise pour avant octobre 2012 (voir l’article) puis pour le mois de juin 2013 (voir l’article), avant d’être reportée à on ne sait quand. Cette loi divise le Parti Populaire (PP) du premier ministre Mariano Rajoy, notamment en ce qui concerne la proposition du ministre de la Justice Alberto Ruiz-Gallardón de supprimer l’autorisation d’avorter en cas de handicap ou de malformation de l’enfant.

La plateforme d’associations de protection de la vie Derecho a Vivir («Droit de Vivre») indique que les tergiversations de ce gouvernement, élu entre autres sur sa promesse de limiter l’accès à l’avortement qui avait été libéralisé par le gouvernement Zapatero jusqu’à la 14e semaine de grossesse, ont déjà fait 170 000 morts puisque c’est le nombre d’enfants avortés sous la législature actuelle. Si le PP renonce à interdire les avortements de confort, cela pourrait lui coûter très cher. En effet, un sondage commandé par l’association HazteOir («Fais-toi entendre») sur un échantillon de 1000 personnes montre que 46 % de ceux qui ont voté pour le PP en 2011 et lui ont donné la majorité absolue au parlement espagnol affirment qu’ils ne revoteront pas pour la Parti Populaire si celui-ci persiste à ne pas réaliser sa promesse électorale en ce qui concerne la restriction de l’accès à l’avortement. Ce même sondage montre que ceux qui n’ont pas voté aux dernières élections pour le parti de Mariano Rajoy ne voteront toujours pas pour lui même si le PP laisse la loi sur l’avortement actuelle inchangée.

Autres articles

12 Commentaires

  • Eric , 8 Juil 2013 à 8:07 @ 8 h 07 min

    Je ne connais pas les mouvements politiques espagnols. Mais ont-ils le choix ?? je présume que ceux qui ont voté PP et ne sont pas contents de sa lenteur à redresser la barre ne voteront pas PSE .
    Et leur mode de représentation est je crois proportionnel . Quel choix ont-ils?

  • xrayzoulou , 8 Juil 2013 à 8:28 @ 8 h 28 min

    c’est en quelque sorte une seconde Taubira ?

  • hermeneias , 8 Juil 2013 à 8:36 @ 8 h 36 min

    Je dirais plutôt qu’ils sont comme l’UMP , je parle des politiques , pas fiables , lâches , menteurs , vénaux , sans réelles convictions….

    On verra la suite . Espérons que la “droite” espagnole se ressaisira .
    Pour ce qui est de l’ump qui attend Sarkozy comme le sauveur , c’est irrécupérable et minable.

  • degabesatataouine , 8 Juil 2013 à 9:12 @ 9 h 12 min

    Parce que sauf pour le pognon,la droite a la trahison dans le sang.C’est génétique.

  • penelope , 8 Juil 2013 à 12:27 @ 12 h 27 min

    Les Espagnols sont des dégonfflés.

  • Républicain non aliéné , 8 Juil 2013 à 15:17 @ 15 h 17 min

    Pourquoi continuent-ils à voter pour cette “droite” ? On a la même en France : un ramassis d’opportunistes qui n’ont de droite, que l’étiquette.

  • Sully , 8 Juil 2013 à 15:19 @ 15 h 19 min

    Elle est quand même plus baisable ..! :-)))))))

Les commentaires sont fermés.