L’avortement en forte baisse dans le Minnesota

En 2012, 10 701 avortements ont été comptabilisés dans le Minnesota (-3,3% par rapport à 2011), soit le chiffre le plus bas depuis 37 ans (1974). Depuis 2006 et l’octroi de subventions à des programmes qui offrent une aide pratique et un soutien aux femmes dans le besoin, la baisse atteint 23%. Sur les 13 233 femmes qui se sont renseignées sur la possibilité d’éliminer leur enfant, plus de 2 600 y ont renoncé. Du côté des mineurs, le nombre d’avortements pratiqués s’effondre de 9,4% à 403. Un chiffre 59% plus bas que celui de 1998 et 83% moins important que le pic de 1980. Il ne cesse de baisser, témoigne l’organisation Minnesota Citizens Concerned for Life qui note une exception : 2006 et l’installation de deux centre d’avortements Planned Parenthood dans la banlieues de Saint Paul et Minneapolis (les « Twin Cities »). Tout cela fait que le taux d’avortement de l’État de l’étoile du nord tombe à 9,3/1000 femmes âgées de 15-44 ans contre 15,1 en France (pour celles de 15-49 ans et en 2011). Restent quelques points négatifs : la multinationale de l’avortement Planned Parenthood voit sa part de marché augmenter fortement en 2012 (36,6%), comme le nombre d’avortements qu’elle a pratiqué dans le Minnesota (+8,6%), les avortements chimiques passent de 19,7% du total en 2011 à 25% en 2012. Plus de 40% des avortements ont été réalisés en 2011 sur des femmes ayant déjà subi l’élimination d’un autre enfant (99 femmes avaient déjà eu 6 avortements ou plus !). Enfin, bien que ne représentant que 5% de la population de l’État, les Afro-Américains ont compté pour 23% des avortements en 2012.

Articles liés

20Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • xrayzoulou , 10 juillet 2013 @ 15 h 37 min

    Enfin une bonne nouvelle, mais malheureusement ce n’est pas encore en France !

  • Charles , 10 juillet 2013 @ 15 h 43 min

    Un grand merci pour très pertinente information masquée par les médias,
    y compris les médias « conciliaires »,en particulier le journal La Croix.

    Ceci est précisément l’effarante faute des eveques conciliaires de fronce,
    d’avoir toujours refusé d’aborder le problème de la loi Veil
    par l’insertion d’une clause de sauvegarde.

    Celle ci offrant une réelle alternative PRATIQUE aux femmes enceintes ,
    en particulier les jeunes femmes enceintes ,agées entre 15 et 25 ans,
    de fait obligées de suivre un cycle éducatif commencé a l’age de 3 ans.

    La solution consistant a mettre a disposition des lycées résidentiels dédiés
    aux lycéennes enceintes et jeunes mères ayant décidé de garder leur enfant
    malgré les menaces,chantages et insultes venant des groupes féministes de fronce.

    Les organismes sociaux pour cas sociaux constituant un autre « canal » dédié
    aux cas extrèmes ,femmes battues,femmes prostituées, droguées,violées etc.

    La position confortable des éveques conciliaires (qui ne lisent pas NDF)
    consistant a se cantonner au débat de principe de lutter de front
    contre la loi Veil depuis 40 ans avec le résultat que tout le monde connait.

  • jejomau , 10 juillet 2013 @ 15 h 53 min

    En ce qui concerne la France, l’urgence est là :

    http://vous-trouvez-ca-normal.com/ecrire-a-mon-depute

  • mario , 10 juillet 2013 @ 16 h 01 min

    Le Minnesota ? c’est dans quelle région de France ? Je suis bien sur Nouvelles de France ?
    Nan mais allôôôôôôô quoi !

  • PG , 10 juillet 2013 @ 16 h 13 min

    Ce type de mesures d’aide et de dissuasion pour les femmes tentées par un avortement figuraient dans le programme de Marine Le Pen de 2007 et 2012. Admirées en 2013 quand elles sont mises en oeuvre aux USA, elles ont fait l’objet d’une campagne de critique pour  »non catho-compatibilité » et  »insuffisance » en France, émanant de milieux catholiques qui avaient choisi de voter et faire voter N. SARKOZY au second tour, quand ce n’était pas dès le premier tour.
    Il faudrait savoir si il existe une logique de pensée sur le combat Pro Vie en France, utilisé et instrumentalisé trop fréquemment au moment des élections pour amener les catholiques à voter pour les partis de la culture de mort. Tel l’UMP, et son candidat du gender, N. SARKOZY.

  • Eric Martin , 10 juillet 2013 @ 16 h 35 min

    Le vrai nom du site est « Nouvelles de France et du monde » mais le logo et tout le monde disent « Nouvelles de France » pour aller plus vite. NDF.fr a toujours beaucoup parlé de l’international, notamment pour donner des idées ou de l’espoir à nos lecteurs français, mais aussi parce que les grands médias cachent (volontairement ?) certaines infos susceptibles de les intéresser. Si cela vous dérange, rdv ailleurs !

  • Charles , 10 juillet 2013 @ 16 h 44 min

    Mr Martin,
    Très bien répondu au troll Ultraçonique de service.
    Pif paf et pof

Les commentaires sont clôturés.