“Envoyé spécial” : trop d’impôt tue l’impôt

Ce jeudi, “Envoyé Spécial” nous livre un reportage consacré au ras-le-bol fiscal des Français avec de nombreux témoignages de ces contribuables matraqués par le fisc et au bord du gouffre financier.

Pour Jean-Marc Daniel (à partir de 24:00), il y a trois indicateurs principaux qui rendent objectif ce ras-le-bol fiscal : l’exil fiscal donc la fuite physique des contribuables vers l’étranger, le développement du travail au noir et les difficultés que rencontrent les contribuables pour payer leurs impôts. Il explique les effets néfastes de ces augmentations d’impôts avec la courbe de Laffer que connaissent nos lecteurs :

Autres articles

4 Commentaires

  • dudesert , 10 Oct 2014 à 13:48 @ 13 h 48 min

    Les français ne reflechissent pas plus loin que leur petite personne . Si les loisirs sont injustes, alors les emplois dans le loisir aussi et doivent disparaître! Si les riches ne doivent pas faire de ski et que les pauvres ne peuvent y aller alors autant fermer les stations et mettre au chomage les pauvres ouvriers exploités par les salauds de riches . Et maintenant on fait quoi ?
    Les riches (qui sont les moyens puisse qu’en fait il n’y a plus de riches) doivent loger (apl..hlm), nourrir (chomage, rsa, cantine gratuite, retraites ,alloc, associations, ….) , soigner (cmu.ame), transporter(carte transport gratuite), amuser (loisirs payer sous condition, redevance gratuite, , ars qui ne sert pas pour l’ecole où tout y est gratuit même les livres), et instruire (oups !) (Et même là encore il y a une bourse speciale pour les collegiens et lycéens pauvres qui deja ne paient l’ecole publique et a qui on donne un ordinateur portable ….)
    Voilà ou va notre argent . Un conseil: rester au lit car on economise en plus les frais de voiture !

  • Aurore , 11 Oct 2014 à 9:37 @ 9 h 37 min

    Je réagis au cas de la retraitée avec 1400 euros par mois, qui trouve étonnant de payer 400 euros d’impôt, alors qu’avant elle n’en payait pas.
    Mais… quand je gagnais 1400 euros de salaire, je payais 1200 euros d’impôt sur le revenu… (et c’était il y a plusieurs années déjà)
    Comment est-il possible que ces retraités considèrent normal de ne rien payer ? Il faudrait peut-être se tenir au fait des réalités.
    J’ai l’impression que cette génération ne vit pas dans le même monde que nous….

  • sécotine , 11 Oct 2014 à 11:12 @ 11 h 12 min

    elle ne payait pas d’impot parce qu’avant le décès de son mari l’an dernier, il y avait 2 parts plus la demi-part pour avoir élevé trois enfants.plus l’abattement de 10 % retraités
    aujourd’hui, elle n’a plus qu’une seule part et ne bénéficie plus que des 10 % d’abattement accordés (jusqu’à quand) aux retraités, la demi part “enfants” ayant été supprimée
    De toute façon, même avec la suppression de la tranche à 5 % elle paiera encore des impots l’an prochain puisque le “plancher” pour la tranche à 14 % est passé de 12 000 à 9 000 euros/an.
    Il est vrai qu’aujourd’hui, les gens sont tellement “assistés” qu’ils s’étonnent que cet assistanat ait un cout et qu’ils doivent y participer.

  • Aurore , 11 Oct 2014 à 21:40 @ 21 h 40 min

    Cela faisait effectivement beaucoup de dispositifs permettant d’échapper à l’impôt.
    Entièrement d’accord avec votre dernière phrase.

Les commentaires sont fermés.