La présidente de Planned Parenthood : “La vie de l’enfant commence à l’accouchement”

Bien que présidente du n°1 de l’avortement aux États-Unis, Cecile Richards est rarement interrogée sur la question précise de l’avortement par des médias globalement complaisants. On a récemment compris pourquoi. Ses positions personnelles sont en effet si extrêmes qu’elles pourraient faire peur à des militants “pro-choix” même convaincus. Lisez plutôt la traduction de cet échange surréaliste entre le journaliste Jorge Ramos et Cecile Richards sur Fusion TV, où elle affirme que la vie d’un enfant ne commence pas avant l’accouchement. Le summum de l’obscurantisme alors que la science et les technologies montrent chaque jour davantage que la vie commence à la conception.

Jorge Ramos attaque dur : “Pour vous, quand est-ce que la vie commence ? Quand un être humain devient-il un être humain ?” Cecile Richards tente d’abord d’esquiver : “C’est une question qui, je pense, sera débattue encore pendant des siècles.” Le journaliste insiste : “Mais pour vous, aujourd’hui, quand commence la vie ?” « Mon opinion n’est pas importante dans cette conversation que nous avons. Je pense que chaque femme doit prendre sa propre décision”, répond-t-elle. Jorge Ramos ne lâche pas le morceau : “Mais pourquoi est-il si compliqué pour vous de dire quand est-ce que vous pensez que la vie commence ?”. Une fois encore, elle répond à côté de la plaque : “Je ne sais pas si c’est compliqué. Je me demande si c’est pertinent d’en parler dans notre conversation”. Un peu plus tard, elle lâche le morceau : « Je suis la mère de trois enfants. Pour moi, leur vie a commencé quand j’ai accouché”. Elle ajoute que la venue au monde de ses enfants a “probablement (été) la chose la plus importante dans sa vie.” Mais, précise-t-elle, “c’était ma propre décision personnelle ».

L’échange (en anglais) entre le journaliste et cette fanatique de l’avortement peut être visionné infra :

Il serait intéressant de poser la question du début de la vie à la direction du Planning familial français. Un lecteur/une lectrice s’y colle ?

Autres articles

24 Commentaires

  • JSG , 11 mars 2014 @ 15 h 23 min

    “…« La vie de l’enfant commence à l’accouchement »…”
    Et l’être qui bouge dans son ventre à cette folle, c’est quoi !
    Et ses consoeurs qui accouchent avant terme, elles accouchent de quoi ?
    Rien que ce genre d’argument finirait par retourner des gens n’ayant pas d’opinion tranchée sur l’avortement.

  • Daniel , 11 mars 2014 @ 15 h 53 min

    Dès lors que deux gamètes sexuelles se réunissent et mettent en commun leur patrimoine génétique, il se produit toute une série de réactions chimiques, de productions d’acide aminés qui marquent le début de la vie.

    Le début de la vie d’un enfant ne dépend pas du bon vouloir d’une personne, même de sa propre mère.

    Même un enfant non né, mais qui aurait du être avorté pour des raisons médicales (le cas où la grossesse entraîne des complications tant pour la santé de l’enfant que pour celle d la mère risquant de leur faire perdre la vie à tous les deux), l’enfant est enterré comme tout être vivant à part entière, même s’il n’a pas eu la chance de vivre, il est considéré comme un être humain.

  • Monsieur T , 11 mars 2014 @ 16 h 43 min

    Les enfants de cette folle seront sans doute très “heureux” d’apprendre que leur mère les considérait comme des non-êtres pendant sa grossesse…
    Elle ment, elle ne va tout de même pas nous croire que pendant l’échographie, elle n’éprouvait rien…
    L’explication est très simple : elle gagne beaucoup d’argent de ses activités et elle en veut plus.

  • NP , 11 mars 2014 @ 16 h 49 min

    Le fœtus est indéniablement un être.
    Né d’êtres humains, il est forcément humain.
    Le fœtus est donc un être humain.
    Cela, c’est le point de vue philosophique.

    Sur le plan juridique, l’on trouve des articles qui prévoient la transmission de patrimoine à “tout enfant né ou à naître”.
    Le fœtus est donc également un être de droit. Ce qui confirme qu’au plan juridique il est un être humain (un animal n’est pas un être de droit).

    Cette logique ne commence pas à 6 semaines mais s’applique également à l’embryon.
    On peut également argumenter qu’un fœtus peut être sauvé alors même que sa mère est morte. Ce qui confirme que sa vie ne commence pas à la naissance mais qu’il a une vie propre bien avant cela.

    Evidemment le Planned Parenthood se moque de la logique et ne retient que les arguments qui l’arrangent. Hypocrisie et mensonge…

  • xrayzoulou , 11 mars 2014 @ 18 h 20 min

    Cette hurluberlue, raconte n’importe quoi. Quand elle et enceinte qu’est-ce-qu’elle a dans son sein : un animal ou un être humain qui a tous les droits : les mêmes qu’un être déjà en vie. Mon fils est né à 7 mois 1/2 : entre 7 mois 1/2 et 9 mois c’était bien un être vivant? Si tous les con(nes) avaient des ailes ils nous cacheraient le soleil !

  • Laurent , 11 mars 2014 @ 18 h 27 min

    Que le fœtus soit vivant, c’est indéniable. Que juridiquement il a une existence, comme vous dites, aussi.

    Maintenant, de là à dire qu’il est un humain à part entière, pour moi, non. Il acquière son humanité progressivement, même avant de naitre.

    J’ai eu une compagne ayant fait deux fausse couche au bout de 1-2 mois environ, on a eu un pincement au cœur, mais c’est tout. Pas d’enterrement, à la place un coup de chasse d’eau pour faire partir le sang et l’amas de cellule. Elle aurait perdu le bébé au bout de 8 mois, cela nous aurait beaucoup plus touché (même mon vocabulaire change en fonction du mois de grossesse). On l’aurait perdu à 1 ou 2 ans, ca aurait été un drame.

    Ma compagne utilise un stérilet, il y a donc fécondation, sans doute tout les mois, je ne nous considère pas comme des sérials killers mensuels.

  • Fleur , 11 mars 2014 @ 18 h 59 min

    Laurent, vous écrivez : “Maintenant, de là à dire qu’il est un humain à part entière, pour moi, non. Il acquière son humanité progressivement, même avant de naitre.”
    Donc pour vous, il y aurait des êtres qu’à moitié humains ou quart d’humain, ou centième d’humain, etc. ???
    Réfléchissez un peu avant de marquer de telles bêtises qui vous arrangent certes, pour le stérilet, parce que vous vous mentez à vous-mêmes et que n’avez pas le courage d’affronter vos propres mensonges…
    Un peu de courage Laurent : sortez de votre lâcheté et reconnaissez vos actes en vérité.
    Cette vérité vous rendra libre (Jn 8, 32).

Les commentaires sont fermés.