Premier congrès d’une nouvelle formation nationaliste en Pologne : le Ruch Narodowy (Mouvement National)

La salle du congrès

Ce samedi 8 juin 2013 s’est tenu le premier congrès du Ruch Narodowy (Mouvement National) à Varsovie. L’émergence de cette nouvelle formation pourrait marquer le retour en force d’un parti politique nationaliste en Pologne, après la disparition de la Ligue des Familles Polonaises (Liga Polskich Rodzin).

Ce congrès a rassemblé plus de 1 200 personnes venues de toute la Pologne, mais aussi des minorités nationales polonaises de Lituanie et de Biélorussie, des diasporas polonaises du Royaume-Uni et d’Amérique latine, ainsi qu’une délégation de patriotes hongrois.

Le retour des patriotes en Pologne ?

Le Ruch Narodowy est une coalition de plusieurs associations, mouvements et médias, parmi lesquels Młodzież Wszechpolska (Jeunesses de toutes les Polognes), Obóz Narodowo-Radykalny, Kobiety dla Narodu (Femmes pour la Nation), le site www.narodowcy.net, le journal Polityka Narodowa, et diverses autres structures locales.

Maria Piasecka-Łopuszańska

Le Ruch Narodowy n’a pas officiellement de président, mais un comité directeur composé de 8 personnes. De ce comité émerge toutefois comme principal leader Robert Winnicki, l’ancien président de Młodzież Wszechpolska. On retrouve aussi dans ce comité directeur Maria Piasecka-Łopuszańska, connue pour être la porte-parole du réseau « Christian Women Against Femen » (qui a récemment organisé des rassemblements devant les ambassades de France de Varsovie et de Budapest en soutien à la « Manif pour tous »).

Depuis 2010, le mouvement nationaliste polonais a repris pied dans la vie publique en organisant chaque 11 novembre une marche pour l’indépendance (la Pologne a retrouvé son existence au terme de la Première Guerre mondiale, le 11 novembre 1918), qui a rassemblé 100 000 participants dans les rues de Varsovie en 2012. C’est d’ailleurs à l’occasion de cette marche du 11 novembre 2012 qu’a été annoncée la création du Ruch Narodowy.

Maria Piasecka-Łopuszańska signant la charte du Mouvement National

Au terme du congrès, les dirigeants de Ruch Narodowy et les dirigeants des structures associées ont signé une déclaration commune (le texte entier en polonais) qui reprend les points essentiels du mouvement :

_ défense de l’identité de la Nation,

_ défense de la Famille (comme étant l’union d’un homme et d’une femme) et du droit à la vie dès sa conception,

_ souveraineté de l’État face aux institutions de Bruxelles et aux organisations mondiales,

_ souveraineté de l’économie nationale avec le maintien du zloty comme monnaie nationale de la Pologne, et une rupture avec l’économie de l’endettement et de la soumission aux désidératas des institutions économiques internationales

_ indépendance énergétique, agricole et alimentaire de la Pologne

_ défense de la liberté des individus et de leur liberté de parole contre le libéralisme

Ce congrès a été la principale actualité politique du week-end en Pologne. Les médias de gauche et libéraux se sont inquiétés de ce potentiel retour du « radicalisme », tandis que les médias proche de l’opposition conservatrice (le parti Droit et Justice, Prawo i Sprawiedliwość, dirigé par Jarosław Kaczyński) ont tenté de minorer l’événement.

Un autre projet pour l’Europe centrale

Robert Winnicki

Durant le congrès a été lue une lettre de soutien de Gábor Vona, le président du Jobbik hongrois, qui a été retenu pour coordonner la mobilisation totale de son parti contre les inondations en Hongrie. Dans sa lettre, Vona appelle les Hongrois et les Polonais à coopérer étroitement pour défendre leurs valeurs et lutter contre les impérialismes étrangers.

Artur Zawisza, l’un des membres de la direction du Ruch Narodowy, a par ailleurs évoqué la nécessité de constituer un bloc solidaire de la Pologne à la Bulgarie, qui comprendrait la Pologne, la Hongrie, la République Tchèque, la Slovaquie, la Croatie, la Serbie, la Roumanie et la Bulgarie, et qui pourrait constituer une alternative à l’appartenance de ces pays à l’Union européenne tout en constituant une force géopolitique cohérente et suffisamment consistante pour ne pas être de nouveau en situation de vassalité. Zawisza a toutefois concédé la difficulté de la mise en œuvre d’un tel projet (faisant implicitement référence aux différends territoriaux et de minorités nationales qui existent entre nombre de ces pays).

Notons, sur ce sujet, que Gábor Vona a récemment effectué une visite en Russie à l’invitation d’Alexandre Douguine, où il a rencontré de nombreux dirigeants de premier plan du pays. La Russie semble en effet chercher des relais en Europe centrale dans le cadre de la promotion de son projet d’union eurasiatique et pourrait ainsi trouver des points d’entente avec les mouvements eurosceptiques de ces pays.

Cap sur les élections européennes de 2014

Le mouvement doit encore décider par consultation interne s’il participera aux élections européennes de juin 2014. Ce qui ne devrait toutefois être qu’une formalité. Des contacts ont d’ailleurs été déjà établis avec l’AEMN, l’Alliance Européenne des Mouvements Nationaux, le parti européen dirigé par Bruno Gollnisch.

Autres articles

46 Commentaires

  • Daniel , 14 Juin 2013 à 12:57 @ 12 h 57 min

    “Vous savez , on accuse toujours les autres de ce qu’on est soi-même.”

    Donc, si je comprends bien, toutes les insultes que vous avez balancé à l’encontre des polonais ne seraient en fait que des traits propres à votre personne.

    Un champion, je vous, un champion !

    Ce qui serait guère étonnant, de la part d’un pion obéissant aux injonctions de politburo de Putin, lobotomisé par tant de propagande russe.

  • Sully , 14 Juin 2013 à 15:22 @ 15 h 22 min

    Ne pourrions nous pas tous faire un effort pour éviter la mauvaise foi ou les amalgames ? En partant du principe que l'”autre” n’a pas forcément tout faux tout le temps . Parce qu’il serait un “gaulis” cossard et sans couilles” (je résume) , ou un “polak kto standard” (“serait”= conditionnel ) . Je crois que , non seulement je n’ai pas été correctement lu (par exemple confondre ma phase d’agnosticisme avec de l’athéisme , ce qui n’est pas du tout la même chose ) , mais en plus , nous nous ravalons au rang du premier gauchiste venu qui considère comme fou , ou bien idiot celui qui ne pense pas comme eux . J’ai , en effet été le premier à utiliser le mot “con” , et j’ai eu grand tort . J’aurais dû dire “inconséquent” ou “manquant de clairvoyance” .

    Adam ,merci pour les conseils en diététique , mais je ne vous ai pas attendu pour ne manger de la viande qu’une fois par semaine , et avoir un régime à base de légumes , de céréales , de fruits et de laitages . Ce qui entretient le système cardio-vasculaire , mais n’est pas connu pour rendre “plus intelligent” . Malheureusement pour moi .Désolé .

    A Daniel , je déplore que votre deuxième diatribe contre moi (12 Juin 17h15) ait eu lieu juste avant ma “Téchouva” (12 juin 17h36). Je ne pouvais pas le savoir , mais j’en ai fait état ensuite , je me cite :

    “C’est dommage que mon message de paix soit arrivé après votre seconde diatribe . Mais enfin , je m’en tiendrai à votre acceptation . Pour la Techouva , que ce soit en latin , en français , en grec ou en hébreu , l’essentiel est la chose et non le mot .”

    Je n’ai donc rien annulé . Nos messages se sont croisés . Et quand bien même , je vous rappelle que le Christ a dit à Pierre qu’il fallait pardonner “non pas 7 fois , mais 77 fois 7 fois” (désolé , je n’ai pas la référence exacte , vous m’en ferez crédit)

    Et vous auriez dû noter que j’ai adouci la forme de l’expression de mon désaccord , ce qui ne semble pas être votre cas . Pour le reste , j’ai dit à Adam que je ne répondrai pas car tous , s’il vous arrive , surtout vous , et c’est à votre honneur , de répondre à mes objections , de façon étayée , mais pas à toutes , la plupart du temps vous préférez polémiquer par principe .. Et je ne parle pas des attaques ad hominem . J’aurais pu aussi m’y laisser aller envers le sieur Adam , avec son français très approximatif , mais cela aurait été minable de ma part , car si je devais écrire en polonais , même après 1 ou 2 ans d’étude , ce serait probablement bien pire . Et j’ai conscience de l’effort qu’il fiat pour être compris .Encore une fois , c’est votre haine passionnée de la Russie qui peut expliquer votre rage .

    Un dernier mot , vous écrivez “D.ieu” , astuce fondamentaliste pour ne pas écrire “Dieu” , comme si le point intercalé entre deux lettres pouvait tromper Dieu , mais passons …C’est très en vogue chez les évangélos et les juifs “pratiquants” . Vous êtes peut-être juif , ce qui expliquerait votre hostilité viscérale envers la Russie .Peut-être même juif messianique . Mouvement que je connais assez bien . C’est vrai , il y un antisémitisme “chrétien” ds le monde orthodoxe , encore pire que celui qui existe encore ds le monde kto , notamment en Pologne , je suis désolé de vous le rappeler . Et je suis le premier à le déplorer . D’où la difficulté des relations entre Israël et la Russie , mais depuis quelques années , elles se sont énormément améliorées , et Poutine est venu en Israël rendre hommage au courage des israëliens , tandis que Medvedev est venu en pélerinage au Jourdain sur les lieux présumés du baptême du Christ par Jean le Baptiste . Par ailleurs , vous vous abaissez à la bonne vieille pratique de l’amalgame , en m’assimilant au mouvement de Soral . Là , vous vous plantez complètement , car je suis passionnément , je l’avoue , ami d’Israël . Je vomis l’antijudaïsme ,même quand il est camouflé en “antisionisme” , chose courante aussi bien chez les gauchistes , les ultra-droitos et les ktos tridentins , tels que , par exemple radio Maria , que je n’ai pas écoutée , certes , mais on peut connaître les choses par ce qui en est dit , avec un minimum de discernement : ainsi , je n’ai pas non plus démontré la loi de l’attraction universelle , telle que Newton l’a énoncée , mais j’en admets l’exactitude . De même pour l’héliocentrisme démontré par votre génial compatriote Copernic . Cela pour dire que l’argument éculé selon lequel je ne pourrais pas parler de radio maria parce que je ne l’aurais pas écoutée (d’autant que je ne comprends pas le polonais) , est au mieux de mauvaise foi , au pire dénué de sens .

    Là dessus , cher monsieur , si nous faisons tous un effort pour éviter les insultes directes ou indirectes , ce que cette saloperie de Toile rend tellement facile vu notre faiblesse humaine , et surtout notre immense orgueil , je veux bien continuer à discuter . Car il y a bien plus de choses qui nous rassemblent que de choses qui nous séparent . Sinon , restons en là . Et soyez assuré que , malgré tout , je ne me déshonorerai pas en me vengeant sur le premier polonais “réel” venu .

    Recevez mes meilleures salutations . Quand même .

  • Daniel , 14 Juin 2013 à 20:06 @ 20 h 06 min

    @ Sully

    ( réponse paragraphe par paragraphe, histoire de faire et concis, et ne pas décourager tout lecteur )

    Paragraphe 1.

    < conditionnel )>>
    Connaîtriez une seule personne détenir la science infuse ? Il semble que non. Ce fut pour cela, et peut être qu’auriez peut être plus ou moins bien mal lu, que je vous invitais à faire de cet échange une activité qui soit profitable, tant pour vous comme pour nous, et d’ailleurs qui que ce soit. ( Daniel 12 juin 2013 à 17:36 at 17 h 36 min)

    <>
    Rassurez vous, aucune confusion de ma part, je n’ai pas eu le courage de relire en détail chacune de vos interventions, étant d’ailleurs pris par le temps.

    <>
    Oui, cela se nomme la retenue, à partir du moment où on transgresse certaines règles, le dialogue n’en est plus un et se limite à une profusion de monologues non constructifs.

    Paragraphe 2 : non cerné

    Paragraphes 3, 4 et 5.
    Je suis parfaitement conscient du décalage temporel entre votre Techouva et ma réponse et de l’ordre des interventions du 12 juin. Mais trois de vos interventions, postérieures à cette repentance, la contredise ( 12 juin 2013 à 23:25 at 23 h 25 min ; 13 juin 2013 à 12:41 at 12 h 41 min ; 13 juin 2013 à 18:16 at 18 h 16 min ) . sachant par ailleurs, que je ne suis pas intervenu le 13 juin.
    Pour Techouva, et c’est pour cela qu’il ne s’agît pas d’un simple jeu de mot, je ne fais aucun prosélytisme, rassurez vous : il y a 1 demander pardon, il y a 2 réparer les dommages civils et aux personnes, et il y a 3 l’engagement de ne pas recommencer.
    Par ironie du sort et histoire de sortir des sentiers battus, j’ai fait exprès de sortir à tout hasard ce terme, hasard qui n’en est plus devenu un quand vous avez réitéré par trois fois consécutives les mêmes fautes commises auparavant. Personnellement, j’avais cru pouvoir vous faire confiance après votre première repentance, voyant que vous vous êtes à nouveau remis à faire les mêmes actes, j’en ai saisi l’occasion pour développer cette notion. Ce qui s’applique en matière de repentance, pour techouva s’applique également dans le monde Chrétien, mais aussi dans l’Islam : demander pardon pour recommencer le même péché, c’est doublement blesser notre Seigneur.
    Par ailleurs, il ne s’agissait pas d’une épreuve académique de traduction d’un mot, mais j’ai démontré 3 points importants .
    Le premier : vous avez dit que l’important n’était pas le mot mais la chose, c’est faux. Le mot, chaque mot requiert une importance vitale, ce qui est moins important, c’est la traduction du mot si elle reste fidèle au mot de la langue d’origine.
    Le second : ce que vous aviez voulu dire, ce que le plus important était les principes, définitions et notions qui requiert tel ou tel mot. Il vous appartenait donc de faire l’effort d’aller plus loin que la simple traduction.
    Quand à la parade de pardonner 77 fois, c’est un sophisme qu’utilisent bien certains chrétiens, usant de l’interprétation qui leur convient au plus propre de leurs intérêts. Mais ne vous y trompez pas, pardonner 77 fois, le pardon, ce n’est pas celui qui fait techouva qui l’effectue, l’acte de pardonner va bien au delà, en vous abstenant de faire cet acte de repentance à juste titre, c’est le Seigneur que vous blessez, et c’est vous qui vous rapetissez. La troisième chose que j’ai pu démontrer avec aisance, c’est qu’au delà des Evangiles, vous n’avez pas évolué. Il n’ya donc aucune opposition théologique entre faire techouva et pardonner 77 fois.

    Paragraphe 6.
    Merci pour cet honneur que vous me faites, fut ce t’il diamétralement opposé à votre accusation gratuite que vous m’imputer de détester la Russie

    . C’est vrai, je dois avouer, j’exprime une certaine passion pour la Russie. Mais est ce vraiment de la haine ? Je suis sûrement bien plus de fois que vous en Russie, connu de nombreuses jeunes filles russes, je me suis rendu sur le sommet d’El Brus après avoir fait Le Cervin, j’explique à mes amis français et polonais que je préfère les vodkas russes Elitniaia érbatskaia et flagman, je parle peut être mieux la langue russe que vous et je suis même sur que je n’aurais aucune difficulté à m’intégrer dans la société russe que vous. J’ai aussi beaucoup d’admiration pour la beauté des églises orthodoxes et pour ces russes orthodoxes qui veulent reprendre le flambeau de leur pays après plus de 50 ans de soviétisme, sans compter les affinités très proches avec mes amis orthodoxes vivant en Pologne. D’ailleurs, communiquer en russe avec des kirghis, des ouzbeks, ou tadjiks, est assez marrant, on se croirait comme en occident quand plusieurs nationalités différentes communiquent entre elles en anglais, sauf que là on le fait en russe.

    Je ne vois pas en quoi le fait de s’opposer à la politique impérialiste du gouvernement russe me ferait haïr la Russie, et ce tout simplement sous le faux prétexte de devoir lutter contre l’Islam, ce qui est d’autant plus n’importe quoi. La Russie a bel et bien lutté contre la Horde d’Or, elle a certes essuyé plus de 2 siècles de conflit en Tchétchénie, mais elle n’est ni dans la situation de la France, et tend à faire copain copain sur l’axe chiite.

    Paragraphe 7.

    C’est extraordinaire, si on suit bien l’avancée de vos préjugés, on passe du statut de polonais catholique standard à celui de juif messianique, alors que ces deux mondes n’ont pratiquement aucun point en commun, sachant que la scission de tous les mouvements chrétiens protestant et post – protestant est infiniment plus grande qu’entre catholiques et orthodoxes. Le point ne visait nullement à tromper Dieu, mais bien à induire en erreur la personne nourrie de préjugés. Un appât en quelque sorte, vous vous y êtes précipités. Merci d’avoir participé, c’était très facile.

    Je savais qu’il vous fallait un petit quelque chose pour que vous puissiez trouver un argument qui attesterait d’une hypothétique haine ( tribale, sectaire, séculaire, théologique ) de ma part à l’égard de la Russie, parce que c’est là dessus, et uniquement là dessus, que se base votre défense. Si vous aviez été débauché pour défendre la géopolitique russe, il me semble que les autorités russes auraient choisi les chargés en communication les plus cruches.

    Les relations entre la Russie et Israël sont loin de s’être franchement améliorées : les livraisons d’armement à destination de l’Iran, de la Syrie, et du Hezbollah au Liban, et ce n’est pas le bain de théophanie de Medvedev qui y aura changé quoi que ce soit.

    Je ne vous ai pas assimilé au mouvement Soral, j’ai donné deux exemples de sites conspirationnistes qui font exactement ce que vous faites : défendre aveuglément l’impérialisme russe, ou du moins les intérêts géopolitiques de l’actuel gouvernement russe. Lequel gouvernement russe, avec ses médias non indépendants, ont invité soral, s’appuie sur des sites du mouvement soralien, et comme résumé dans l’article plus haut, sur tout mouvement eurosceptique d’opposition dans les nations d’Europe Occidentale et Centrale.

    Je ne vous ai pas accusé d’être un antisémite, ni un antisioniste déguisé. Dire que le mouvement soralien effectue un lavage de cerveau, ce n’est pas faux, lorsque celui – ci fait allégeance au pouvoir impérialiste russe, ce n’est que vérité, et que vous vous employez à en faire de même. Certes, le mouvement soralien est antisioniste, pro-chavez, pro amehdinejad, anti femen. Je ne vous ni accusé d’être pro-socialiste comme Chavez, ni même accusé d’être anti Femen. Mais ceci rejoint ce qui fut énoncé précédemment : il vous faut une quelconque dialectique pour essayer, en toute peine perdu, de trouver une hypothétique haine anti russe.

    Évidemment que non. Si je vous ai demandé vos sources, c’est parce que je savais parfaitement que vous n’avez pu fonder votre opinion qu’à partir de ce que vous avez bien pu entendre dans certains médias. Les déclarations de Rydzyk n’ont rien à voir avec le contenu des médias diffusés, qui se limitent à des cours et des chansons théologiques. Parois il y a des émissions sociales et politiques, qui mettent l’accès sur la nation, accuse le très fort libéralisme, et l’impérialisme de Bruxelles. Vous auriez écouté cette radio en français, vous auriez été la première personne à vouloir le même genre de radio pour la France. Si vous êtes fidèles à vos propos sur la France, vous seriez fidèles aux propos de Radio Maryja. c’est pour cela que j’ai bien fait de vous demander si vous aviez écouté cette radio, parce que je sais ô combien votre jugement est altéré par ce qu’en disent les médias.

    Justement, sur ndf, vous auriez l’occasion de lire des articles sur la Pologne d’un auteur, français de France, qui retranscris en français ce qui se passe dans ce pays, au delà des préjugés et idées reçues circulant à travers les médias des autres pays. Si vous lisiez la presse israélienne, vous devriez savoir qu’une grande partie de la presse israélienne est raciste contre les polonais, que ces derniers se font insulter de toute sorte, et il y a même des commentateurs qui lancent des appels au meurtre. Si vous ne saviez pas cela, c’est que vous n’avez jamais lu la presse israélienne, contrairement à ce que vous eussiez avoir prétendu auparavant.

    Concernant les polémiques autour de Radio Maryja, elles visent son directeur, Tadeusz Rydzyk, qui ne reflète en rien l’opinion des auditeurs, qui est désapprouvé par une grande partie du clergé polonais, du clergé catholique, du Vatican, et des auditeurs. Les déclarations de Rydzyk qui ont été identifiées comme antisémites ne relèvent pas d’un antisémitisme ecclésiastique, mais d’ordre factuel, lié à la géopolitique, à l’opposition à Bruxelles ( ce dont je ne cautionne nullement, mais essaie de remettre dans son contexte ce qui en a été sorti par d’autres médias voulant faire sensation ) . En d’autres termes, ce Rydzyk met dans l’ensemble que vous aviez nommé auparavant « purin » les juifs, comme vous vous y aviez mis les salopards qui dirigent la France depuis plusieurs décennies. Il ne s’agissait pas d’attaques sur la nature du peuple juif, mais le point de vue d’un nationaliste (comme vous), patriote ( comme vous), chrétien ( comme vous), anti Bruxelles (comme vous) qui maladroitement à voulu montrer du doigt certaines personnes, qui selon lui, contribueraient à affaiblir la société polonaise. S’il n’a pas été condamné ni renvoyé, malgré des déclarations maladroites, c’est parce que ses propos n’ont pas été motivés par un antisémitisme concret, et depuis il s’est largement calmé. Par contre, en France, on fait Shoananas en spectacle, on peut librement en juger ce qu’on en voudra, et Dieu sait combien il y airait de choses à dire à dessus, mais il n’empêche qu’on a pas à aller agresser physiquement un humoriste.

    La situation et la complexité du monde dans lequel nous vivons contribuent à rendre plus complexes certains échanges. Vous nous indiquez la complexité du web, ce par quoi je vous répondrais que l’avantage du numérique, quand utilisé en toute bonne foi, permet de ne pas à devoir répondre dans l’immédiateté ( contrairement à l’oral ), et de construire ses arguments. Vous êtes ni dans une visioconférence, ni dans un chat de discussion, mais sur une page où vous avez le temps pour réfléchir et répondre, alors ne vous vautrez pas précipitamment. Pensez aux échanges épistolaires des anciens : vu des temps de communication prolongés, il devaient attacher une importance capitale, tant à la forme qu’au fond, il fallait pouvoir communiquer sur une maximum d’idées , sans cafouillages, sans quiproquo, et ceci dans le but le plus concis.

    Très cordialement.

  • Daniel , 14 Juin 2013 à 20:15 @ 20 h 15 min

    @ Sully

    ( réponse paragraphe par paragraphe, histoire de faire clair et concis, et ne pas décourager tout lecteur )

    Je reposte le message, car il semble que les les messages entre aient été effacés.

    Paragraphe 1.

    « Ne pourrions nous -> conditionnel ) »
    Connaîtriez une seule personne détenir la science infuse ? Il semble que non. Ce fut pour cela, et peut être qu’auriez vous plus ou moins bien mal lu, que je vous invitais à faire de cet échange une activité qui soit profitable, tant pour vous comme pour nous, et d’ailleurs à qui que ce soit. ( Daniel 12 juin 2013 à 17:36 at 17 h 36 min)

    « ma phase d’agnosticisme avec de l’athéisme »
    Rassurez vous, aucune confusion de ma part, je n’ai pas eu le courage de relire en détail chacune de vos interventions, étant d’ailleurs pris par le temps.

    « J’aurais dû dire « inconséquent » ou « manquant de clairvoyance » . »
    Oui, cela se nomme la retenue, à partir du moment où on transgresse certaines règles, le dialogue n’en est plus un et se limite à une profusion de monologues non constructifs.

    Paragraphe 2 : non cerné

    Paragraphes 3, 4 et 5.
    Je suis parfaitement conscient du décalage temporel entre votre Techouva et ma réponse et de l’ordre des interventions du 12 juin. Mais trois de vos interventions, postérieures à cette repentance, la contredise ( 12 juin 2013 à 23:25 at 23 h 25 min ; 13 juin 2013 à 12:41 at 12 h 41 min ; 13 juin 2013 à 18:16 at 18 h 16 min ) . Sachant par ailleurs, que je ne suis pas intervenu le 13 juin.
    Pour Techouva, et c’est pour cela qu’il ne s’agît pas d’un simple jeu de mot, je ne fais aucun prosélytisme, rassurez vous : il y a 1 demander pardon, il y a 2 réparer les dommages civils et aux personnes, et il y a 3 l’engagement de ne pas recommencer.
    Par ironie du sort et histoire de sortir des sentiers battus, j’ai fait exprès de sortir à tout hasard ce terme, hasard qui n’en est plus devenu un quand vous avez réitéré par trois fois consécutives les mêmes fautes commises auparavant. Personnellement, j’avais cru pouvoir vous faire confiance après votre première repentance, voyant que vous vous êtes à nouveau remis à faire les mêmes actes, j’en ai saisi l’occasion pour développer cette notion. Ce qui s’applique en matière de repentance, pour techouva si vous voulez, s’applique également dans le monde Chrétien, mais aussi dans l’Islam : demander pardon pour recommencer le même péché, c’est doublement blesser notre Seigneur.

    Par ailleurs, il ne s’agissait pas d’une épreuve académique de traduction d’un mot, mais j’ai démontré 3 points importants .
    Le premier : vous avez dit que l’important n’était pas le mot mais la chose, c’est faux. Le mot, chaque mot requiert une importance vitale, ce qui est moins important, c’est la traduction du mot si elle reste fidèle au mot de la langue d’origine.
    Le second : ce que vous aviez voulu dire, ce que le plus important était les principes, définitions et notions qui requiert tel ou tel mot. Il vous appartenait donc de faire l’effort d’aller plus loin que la simple traduction.
    Quand à la parade de pardonner 77 fois, c’est un sophisme qu’utilisent bien certains chrétiens, usant de l’interprétation qui leur convient au plus propre de leurs intérêts. Mais ne vous y trompez pas, pardonner 77 fois, le pardon, ce n’est pas celui qui fait techouva qui l’effectue, l’acte de pardonner va bien au delà, en vous abstenant de faire cet acte de repentance à juste titre, c’est le Seigneur que vous blessez, et c’est vous qui vous rapetissez. La troisième chose que j’ai pu démontrer avec aisance, c’est qu’au delà des Evangiles, vous n’avez pas évolué. Il n’ya donc aucune opposition théologique entre faire techouva et pardonner 77 fois.

    Paragraphe 6.
    Merci pour cet honneur que vous me faites, fut ce t’il diamétralement opposé à votre accusation gratuite que vous m’imputer de détester la Russie

    « Encore une fois , c’est votre haine passionnée de la Russie qui peut expliquer votre rage «  . C’est vrai, je dois avouer, j’exprime une certaine passion pour la Russie. Mais est ce vraiment de la haine ? Je suis sûrement bien plus de fois que vous en Russie, connu de nombreuses jeunes filles russes, je me suis rendu sur le sommet d’El Brus après avoir fait Le Cervin, j’explique à mes amis français et polonais que je préfère les vodkas russes Elitniaia érbatskaia et flagman, je parle peut être mieux la langue russe que vous et je suis même sur que je n’aurais aucune difficulté à m’intégrer dans la société russe que vous. J’ai aussi beaucoup d’admiration pour la beauté des églises orthodoxes et pour ces russes orthodoxes qui veulent reprendre le flambeau de leur pays après plus de 50 ans de soviétisme, sans compter les affinités très proches avec mes amis orthodoxes vivant en Pologne. D’ailleurs, communiquer en russe avec des kirghis, des ouzbeks, ou tadjiks, est assez marrant, on se croirait comme en occident quand plusieurs nationalités différentes communiquent entre elles en anglais, sauf que là on le fait en russe.

    Je ne vois pas en quoi le fait de s’opposer à la politique impérialiste du gouvernement russe me ferait haïr la Russie, et ce tout simplement sous le faux prétexte de devoir lutter contre l’Islam, ce qui est d’autant plus n’importe quoi. La Russie a bel et bien lutté contre la Horde d’Or, elle a certes essuyé plus de 2 siècles de conflit en Tchétchénie, mais elle n’est ni dans la situation de la France, et tend à faire copain copain sur l’axe chiite.

    Paragraphe 7.

    C’est extraordinaire, si on suit bien l’avancée de vos préjugés, on passe du statut de polonais catholique standard à celui de juif messianique, alors que ces deux mondes n’ont pratiquement aucun point en commun, sachant que la scission de tous les mouvements chrétiens protestant et post – protestant est infiniment plus grande qu’entre catholiques et orthodoxes. Le point ne visait nullement à tromper Dieu, mais bien à induire en erreur la personne nourrie de préjugés. Un appât en quelque sorte, vous vous y êtes précipités. Merci d’avoir participé, c’était très facile.

    Je savais qu’il vous fallait un petit quelque chose pour que vous puissiez trouver un argument qui attesterait d’une hypothétique haine ( tribale, sectaire, séculaire, théologique ) de ma part à l’égard de la Russie, parce que c’est là dessus, et uniquement là dessus, que se base votre défense. Si vous aviez été débauché pour défendre la géopolitique russe, il me semble que les autorités russes auraient choisi les chargés en communication les plus cruches.

    Les relations entre la Russie et Israël sont loin de s’être franchement améliorées : les livraisons d’armement à destination de l’Iran, de la Syrie, et du Hezbollah au Liban, et ce n’est pas le bain de théophanie de Medvedev qui y aura changé quoi que ce soit.

    Je ne vous ai pas assimilé au mouvement Soral, j’ai donné deux exemples de sites conspirationnistes qui font exactement ce que vous faites : défendre aveuglément l’impérialisme russe, ou du moins les intérêts géopolitiques de l’actuel gouvernement russe. Lequel gouvernement russe, avec ses médias non indépendants, ont invité soral, s’appuie sur des sites du mouvement soralien, et comme résumé dans l’article plus haut, sur tout mouvement eurosceptique d’opposition dans les nations d’Europe Occidentale et Centrale.

    Je ne vous ai pas accusé d’être un antisémite, ni un antisioniste déguisé. Dire que le mouvement soralien effectue un lavage de cerveau, ce n’est pas faux, lorsque celui – ci fait allégeance au pouvoir impérialiste russe, ce n’est que vérité, et que vous vous employez à en faire de même. Certes, le mouvement soralien est antisioniste, pro-chavez, pro amehdinejad, anti femen. Je ne vous ni accusé d’être pro-socialiste comme Chavez, ni même accusé d’être anti Femen. Mais ceci rejoint ce qui fut énoncé précédemment : il vous faut une quelconque dialectique pour essayer, en toute peine perdu, de trouver une hypothétique haine anti russe.

    « Cela pour dire que l’argument éculé selon lequel je ne pourrais pas parler de radio maria parce que je ne l’aurais pas écoutée , est au mieux de mauvaise foi , au pire dénué de sens »

    Évidemment que non. Si je vous ai demandé vos sources, c’est parce que je savais parfaitement que vous n’avez pu fonder votre opinion qu’à partir de ce que vous avez bien pu entendre dans certains médias. Les déclarations de Rydzyk n’ont rien à voir avec le contenu des médias diffusés, qui se limitent à des cours et des chansons théologiques. Parois il y a des émissions sociales et politiques, qui mettent l’accès sur la nation, accuse le très fort libéralisme, et l’impérialisme de Bruxelles. Vous auriez écouté cette radio en français, vous auriez été la première personne à vouloir le même genre de radio pour la France. Si vous êtes fidèles à vos propos sur la France, vous seriez fidèles aux propos de Radio Maryja. c’est pour cela que j’ai bien fait de vous demander si vous aviez écouté cette radio, parce que je sais ô combien votre jugement est altéré par ce qu’en disent les médias.

    Justement, sur ndf, vous auriez l’occasion de lire des articles sur la Pologne d’un auteur, français de France, qui retranscris en français ce qui se passe dans ce pays, au delà des préjugés et idées reçues circulant à travers les médias des autres pays. Si vous lisiez la presse israélienne, vous devriez savoir qu’une grande partie de la presse israélienne est raciste contre les polonais, que ces derniers se font insulter de toute sorte, et il y a même des commentateurs qui lancent des appels au meurtre. Si vous ne saviez pas cela, c’est que vous n’avez jamais lu la presse israélienne, contrairement à ce que vous eussiez avoir prétendu auparavant.

    Concernant les polémiques autour de Radio Maryja, elles visent son directeur, Tadeusz Rydzyk, qui ne reflète en rien l’opinion des auditeurs, qui est désapprouvé par une grande partie du clergé polonais, du clergé catholique, du Vatican, et des auditeurs. Les déclarations de Rydzyk qui ont été identifiées comme antisémites ne relèvent pas d’un antisémitisme ecclésiastique, mais d’ordre factuel, lié à la géopolitique, à l’opposition à Bruxelles ( ce dont je ne cautionne nullement, mais essaie de remettre dans son contexte ce qui en a été sorti par d’autres médias voulant faire sensation ) . En d’autres termes, ce Rydzyk met dans l’ensemble que vous aviez nommé auparavant « purin » les juifs, comme vous vous y aviez mis les salopards qui dirigent la France depuis plusieurs décennies. Il ne s’agissait pas d’attaques sur la nature du peuple juif, mais le point de vue d’un nationaliste (comme vous), patriote ( comme vous), chrétien ( comme vous), anti Bruxelles (comme vous) qui maladroitement à voulu montrer du doigt certaines personnes, qui selon lui, contribueraient à affaiblir la société polonaise. S’il n’a pas été condamné ni renvoyé, malgré des déclarations maladroites, c’est parce que ses propos n’ont pas été motivés par un antisémitisme concret, et depuis il s’est largement calmé. Par contre, en France, on fait Shoananas en spectacle, on peut librement en juger ce qu’on en voudra, et Dieu sait combien il y airait de choses à dire à dessus, mais il n’empêche qu’on a pas à aller agresser physiquement un humoriste.

    La situation et la complexité du monde dans lequel nous vivons contribuent à rendre plus complexes certains échanges. Vous nous indiquez la complexité du web, ce par quoi je vous répondrais que l’avantage du numérique, quand utilisé en toute bonne foi, permet de ne pas à devoir répondre dans l’immédiateté ( contrairement à l’oral ), et de construire ses arguments. Vous êtes ni dans une visioconférence, ni dans un chat de discussion, mais sur une page où vous avez le temps pour réfléchir et répondre, alors ne vous vautrez pas précipitamment. Pensez aux échanges épistolaires des anciens : vu des temps de communication prolongés, il devaient attacher une importance capitale, tant à la forme qu’au fond, il fallait pouvoir communiquer sur une maximum d’idées , sans cafouillages, sans quiproquo, et ceci dans le but le plus concis.

    Très cordialement.

Les commentaires sont fermés.