Le discours de Lampedusa, ou l’art de la récupération médiatique

Le pape François est-il devenu la nouvelle coqueluche des médias ? En temps normal, le souverain pontife fait partie des cibles privilégiées, à l’exception notable de deux thèmes : l’écologie et la lutte contre la pauvreté. Sur ces deux problématiques, ses prises de position sont abondamment relayées, la protection des droits des plus faibles étant trop large pour être retenue (car intégrant l’embryon et les personnes âgées, et donc l’avortement et l’euthanasie…). Non seulement la France des bonnes consciences sélectionne les discours à retenir, mais elle choisit aussi ceux à qui ils s’appliquent : vous l’avez compris, le seul faible qui puisse être défendu est l’immigré, de préférence musulman, bref l’idole de l’idéologie multiculturaliste.

Résumons. Lorsque Benoît XVI évoque l’islam dans trois petits paragraphes à Ratisbonne, il est assimilé au nouvel Urbain II appelant à la croisade de l’occident contre le monde musulman. Quand il avance que le préservatif n’est pas la solution à l’épidémie du SIDA, c’est au mieux un inconscient au pire un assassin (alors que le succès de la politique ABC en Ouganda et au Bostwana démontre que cette politique n’a rien d’une lubie cléricale). Le Vatican est alors présenté comme une organisation réactionnaire, ne comprenant rien à l’évolution du monde moderne. En conséquence les croyants doivent savoir se démarquer du Vatican sur ces sujets.

En revanche, lorsque le pape François évoque la charité, fustigeant « l’indifférence » à l’égard des migrants, alors les discours papaux deviennent une référence morale pour l’Occident. Accessoirement, certains ne se gênent pas pour accuser les chrétiens d’hypocrisie, car ils ne partageraient pas assez.  Cette position devient bien entendu valable pour tous les catholiques, qui logiquement ne peuvent donc qu’être favorable à l’immigration de masse et aux droits des sans-papiers. Or de même que les positions de l’Église sont caricaturées sur d’autres sujets, les médias réinterprètent le discours du Vatican sur cette question.

“Le souverain pontife est dans son rôle, celui d’éveilleur des consciences. Sachons écouter son beau message qui nous concerne tous, sans pour autant le déformer.”

Il est en effet de bon ton d’assimiler le Vatican à une ONG favorable à une levée totale des barrières nationales. Or l’Église Catholique n’a jamais tenu un tel discours, comme le montre l’article 2 241 de son catéchisme : « Les nations mieux pourvues sont tenues d’accueillir autant que faire se peut l’étranger en quête de la sécurité et des ressources vitales qu’il ne peut trouver dans son pays d’origine. Les pouvoirs publics veilleront au respect du droit naturel qui place l’hôte sous la protection de ceux qui le reçoivent. Les autorités politiques peuvent en vue du bien commun dont ils ont la charge subordonner l’exercice du droit d’immigration à diverses conditions juridiques, notamment au respect des devoirs des migrants à l’égard du pays d’adoption. L’immigré est tenu de respecter avec reconnaissance le patrimoine matériel et spirituel de son pays d’accueil, d’obéir à ses lois et de contribuer à ses charges. »

Le texte est clair : si l’accueil de l’étranger est un devoir pour une nation, celui-ci ne doit pas se faire de manière inconditionnelle. L’Église n’a pas la prétention de se mettre à la place des gouvernements, elle demande simplement (ce qui est déjà considérable) le respect des personnes et de leur dignité. Le pape François n’a pas dit autre chose l’autre jour.

Évidemment, certains se sont empressés d’y voir une condamnation morale de la régulation des flux migratoires et de toute tentative d’assimilation. Ceux-là feraient bien de se rappeler que charité bien ordonnée commence par soi-même. Défendre l’ouverture des vannes et les régularisations massives tout en déplorant la détresse identitaire et matérielle des minorités d’origine immigrée relève de l’inconscience : on intègre des individus, pas des peuples entiers, spécialement quand leurs cultures rentrent en conflit avec la nôtre. Ces populations apatrides perdues entre leur pays d’accueil et leur pays d’origine sont finalement un échec pour tout le monde.

Affirmer que le discours de Lampedusa apporte un « vent de nouveauté » est une contre-vérité. Le style du nouveau pape semble plaire aux journalistes, ce dont on ne peut que se réjouir. Mais ses prédécesseurs ont tenu le même discours sur cette question. Il se trouve que le pape François a décidé d’insister en ce début de pontificat sur un aspect du message évangélique en particulier, comme l’y autorise son magistère. Un pape est un être humain, non un robot, avec sa personnalité propre, ce qui influe sur sa fonction. Le souverain pontife est dans son rôle, celui d’éveilleur des consciences. Sachons écouter son beau message qui nous concerne tous, sans pour autant le déformer.

Autres articles

84 Commentaires

  • Daniel , 12 Juil 2013 à 12:22 @ 12 h 22 min

    Dugland, ou dukon, déjà tes expressions à la con “pauvre pomme” démontrent à quel point tu n’as pas fini de sortir de ton ghetto culturel.

    Encore tes invectives à deux balles qui cherchent pitoyablement à couvrir ta faiblesse sur le plan argumentatif.

    Ok, on connait ta phobie anti catholique, (quand ce n’est pas à l’encontre des polonais), là, un nouveau petit exercice de crachat, mais comme qui dirait, la bave du crapeau n’atteint pas la blanche colombe.

    Pour ce qui est des muzz, et pourquoi d’ailleurs uniquement des muzz, force est de devoir constater que leur rayonnement culturel reflète celui d’un trou noir, qui aspire toute lumière , tellement la nuisance y est aussi puissante que la gravité qui y règne. Oui, on peut d’autant plus l’expliquer aux muzzs qu’il y a pas mal de convertis muzzs qui deviennent catholiques, chrétiens évangéliques, et autres. Sauf que nos médias n’en parlent jamais, par réflexe de dhimminitude, pour satisfaire la sacro saint paix sociale en ces temps d’UMPS. Mais également parce que les apostats sont condamnés à mort.

    Oui, bien sûr qu’on peut l’expliquer au muzz, parce que chez eux, il y en pas mal qui arrivent à comprendre que leur religion les a toujours enfouis dans leur moyen âge, et si les chrétiens d’Orient sont pleinement actifs, comme en Egypte, ou au Liban, c’est d’une part parce qu’ils connaissent la réalité sur le terrain, mais d’autre part, parce que fréquentant et vivant avec les muzzs locaux, ces derniers sont les premiers à les craindre de peur de voir les chrétiens montrer de par leur comportement et leur environnement des conditions de vie nettement plus sereines que le monde musulman, et donc peur de voir des muzzs quitter le navire pour avouer leurs seuls foi en Jésus.

    Et aussi, pourquoi donc uniquement les muzzs ? Toute religion est concernée, je dis bien toute, tout courant politique aussi …..

    Alors oui, quand on es assez solide et sûre de ses bases théologiques, non animé par des pulsions animales, on peut aller l’expliquer aux muzzs. Il n’y a que les faibles en la Foi qui les craignent.

  • chantal , 12 Juil 2013 à 12:31 @ 12 h 31 min

    Il a déclaré : “Nous devons tous refaire nos preuves, moi le premier.”

  • Daniel , 12 Juil 2013 à 12:34 @ 12 h 34 min

    Pauvre pomme, vous ‘avez nullement la pêce, et encore moins la banane !

    Vous n’avez pas compris l’article ci-dessus, ou vous n’avez pas pris le soin de le lire entièrement. Votre commentaire est criant de mauvaise foi.

    Vous apprendrez que la charité chrétienne, consistant à aider son prochain, ne vise pas non plus à tout donner à ce prochain. Si je peux accueillir l’étranger, temporairement, à ma table, cela ne veut pas dire que je l’autorise à s’installer dans ma maison. Et c’est exactement ce que vient de dire François 1er .

    Le Pape n’est pas allé jouer aux dhimmis à l’encontre de jeunes muzz hypocrites qui se comportement fidèlement propre au principe de la takia , le mensonge en Islam pour envahir d’autres nations, celui – ci est venu dénoncer une situation déplorable qui n’est que le résultats d’autres situations, à plus vaste échelle, tout aussi déplorables.

    Il n’a pas dit que vous devez vendre votre maison pour donner de l’argent à l’état qui le reversera sous forme de CAF à des familles nombreuses muzz venues littéralement “vous niquer la France”, il fait le constat de la misère humaine, qui n’est que l’une des nombreuses conséquences d’une globalisation aux effets les plus pervers.

    “L’église romaine , conciliaire ou non , doit être démolie . Tout comme le Vatican , construit sr un formidable péché collectif de simonie”

    Merci, maintenant les français connaissent leur véritable ennemi, l’Europe aussi. Même certain muzz ont plus d’estime pour ces catholiques qui ont des valeurs, par rapport à des gens comme vous qui sont en déperdition totale et en manque de repères.

    Le catholicisme est universel et veut la réconciliation de tous les peuples, qui définis à leurs terres, soient aussi respectés sur leurs terres. le respect de l’entité humaine.

    Quand à la plupart des prêtres orthodoxes ou greco-ukraino-catholiques que j’ai rencontré, aucun d’entre eux n’a tenu les paroles que vous venez de professer. Vous vous abaissez au même niveau que les franc maçons ou les antifa et autres staliniens de service.

    Quand à la simonie, vos références historiques oublient à quel point elle fut combattu par l’Eglise.

    Bien à vous

  • Daniel , 12 Juil 2013 à 12:43 @ 12 h 43 min

    La France se reconstruira, ainsi que l’Europe, grâce à la foi chrétienne

    et non pas sur de simples courants nationalistes haineux dépourvus de culture de base.

    La raison est aussi simple que mathématique : toute nation qui a^fuit D.ieu, toute civilisation qui s’en est écarté du chemin, a fini par disparaître.

    Les nazis ont voulu construire une nation aryenne, ils ont disparu, ils avaient fui D.ieu . Les soviétiques ont voulu construire une grande URSS, ils ont disparu, car ils avaient voulu se débarrasser de D.ieu . Les USA sont en passe de disparaître, parce qu’une grande partie de leur population refuse de croire en D.ieu, ou préfèrent croire en d’autres divinités comme celle de Mamon. Il en est de même pour l’Europe, qui a cru que le socialisme et l’individualisme libertaire allaient pouvoir surpasser D.ieu : il en est rien et les nouvelles générations sont désorientées.

    La Chine communiste n’a de communiste que l’organisation des cadres au pouvoir : sa population se converti en masse au catholicisme. Le catholicisme se répand à vitesse grand V dans tous les continents, sans avoir besoin de faire de prosélytisme comme chez nos amis les protestants, les évangélistes, les pentecôtistes, les saints des derniers jours, les témoins de jehovah……..

  • LUC+ , 12 Juil 2013 à 12:44 @ 12 h 44 min

    Les Chrétiens persécutés en Orient ! en Extrème Orient ! en Afrique ! au Pakistan ! etc Attendent aussi , je le pense un petit signe du vicaire de Dieu ! Ah les François tous les mèmes !!!

  • Nicodème , 12 Juil 2013 à 13:48 @ 13 h 48 min

    Ne connaissant pas la méthode ABC, je suis parti à la recherche d’infos. Sur internet, donc je puis me tromper:
    méthode ABC = abstinence+Fidélité+Préservatif.
    Visiblement, il est reproché aux derniers dirigeant de délaisser le C (pour préservatif, c’est logique…) et de ne faire qu’une méthode AB. Jugée moins efficace par cette même source.

    Si quelqu’un a des billes à ce sujet, je suis preneur.

    Voici ma source:
    http://www.irinnews.org/fr/report/64425/ouganda-la-campagne-de-lutte-contre-le-sida-en-crise

  • Robert , 12 Juil 2013 à 14:52 @ 14 h 52 min

    Daniel,
    Professeriez-vous un quelconque messianisme terrestre ?
    C’est ce qui semble être la préoccupation de certains de nos clercs qui ne parlent plus des fins dernières, du bien commun, mais qui la subordonnent à une perversion de la charité similaire à celle des marxistes.
    Le propos du pape n’engage nullement les occidentaux, l’accueil illimité et inconditionnel des immigrés relevant du domaine prudentiel de la gestion politique des états. Ce serait du cléricalisme de tout confondre et de plus impossible à mettre en oeuvre sans déséquilibres graves pour une réelle charité.

Les commentaires sont fermés.