Genre : le mensonge d’Etat de Najat Vallaud-Belkacem

Pour Madame le Ministre Belkacem, le gender n’existe pas ! Elle l’a répété sur France 2 le 2 septembre 2014 lors de la matinale.

Pourtant, à l’automne 2012, Najat Vallaud-Belkacem, alors ministre des Droits des femmes, se rend dans son fief du 3e arrondissement de Lyon (elle y a été élue) et plus particulièrement à la crèche des Montchatons.

Là, nuitamment, à l’occasion d’une réunion informelle avec la présidente elle propose que cette crèche, située dans l’un des quartiers chic de Lyon, devienne une crèche expérimentale “genrée” à la manière de ce qui s’est fait en région parisienne, à la crèche des Bourdarias. Très concrètement, la demande du ministre est de former le personnel à la mise en œuvre de pratiques éducatives et pédagogiques “neutres”. Le compte-rendu du conseil d’administration est explicite (cf. ci-contre) ! Un consultant sera même attaché à la crèche…

Le genre a un ambassadeur et cet ambassadeur est ministre de la République. De là à penser que ce ministre va donner une nouvelle mission à l’école de la République – après celle des hussards noirs qui était d’instruire et de faire aimer la nation – celle de rééduquer nos enfants et les parents, il n’y a, devant cette information, qu’un pas à franchir…

Le “mariage dit pour tous” a été le cheval de Troie en vue de la justification de la PMA et de la GPA (gestation pour/par autrui) pour les couples de même sexe, “l’égalité fille/garçon”, au fond louable, sera le cheval de Troie de l’introduction de l’idéologie du genre, dont la finalité est de nier la masculinité de l’homme comme la féminité de la femme.

Elle souhaite créer une sorte de boite à outils (de type livret d’accueil…) à l’attention des professionnels (petite enfance et scolaire apparemment) pour attirer l’attention sur ce type de problématique. Et, en tant qu’élue de Montchat, nous a demandé si nous voulions y participer.

(Echange de mail entre membres du bureau)

> le blog de Marc De Fubi

Articles liés

24Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Geolion , 13 octobre 2014 @ 9 h 08 min

    J’estime que cette femme, je dis bien femme (!) a vite intégré la langue de bois et le mensonge d’Etat, avec un aplomb honteux et qui promet…. Car je n’oublierai jamais, lorsqu’elle était porte parole du gouvernement, sa dernière phrase lors d’une de ses interventions : “Oui, la courbe du chômage s’est inversée”. Alors que tout le monde savait (et elle la première) qu’elle ne s’était pas inversée, et que le gouvernement jouait sur les mots en tentant de confondre, volontairement, “diminution de la croissance du nombre de chômeurs” et “diminution du nombre de chômeurs”. Une honte !! Vivement l’alternance !

  • pierre julien , 13 octobre 2014 @ 10 h 38 min

    mais qu’elle esssaie de dire ses conneries au MAROC et le jour même elle est a l’asile ou dans les gèoles du MALIK

  • Pascal , 13 octobre 2014 @ 10 h 40 min

    Ils nous font le coup de « Il n’y a pas de théorie du genre, il y a des théories du genre ».

    Voir la réponse que ma faite Christine Pedotti dans Témoignage Chrétien après avoir écrit :
    «…la fameuse « théorie du genre », cet épouvantail qui n’existe pas…».

    http://temoignagechretien.fr/comment/35721#comment-35721

  • marie france , 13 octobre 2014 @ 11 h 08 min

    ce n’est pas demain que je lirai ce “journal”avec ce genre de bonne femme qui “détient “la vérité et qui n’aime pas la contradiction !c’est “grâce” à ces laics tel que cette Pedotti qui est en partie de la désertion des catholiques dans nos églises !!

  • hermeneias , 13 octobre 2014 @ 11 h 15 min

    Pedotti a le verbe haut et l’oreille d’un certain épiscopat qui “collabore”

  • MdF , 13 octobre 2014 @ 12 h 08 min

    il y a surtout une idéologie du genre ! L’Etat -pas que socialiste- s’est donné cette mission quasiment spirituelle de déconstruire la figure paternelle.

  • Eva , 13 octobre 2014 @ 12 h 36 min

    Elle a qu’a aller faire ça en Algerie

Les commentaires sont clôturés.