Asile politique en France pour Inna Shevchenko, leader des Femen – une petite précision s’impose

Une dépêche de l’AFP parue la semaine dernière et reprise par différents journaux et sites (ici sur Atlantico) informait que l’OFPRA avait accordé l’asile politique à la militante d’extrême-gauche «menacée de poursuites en Ukraine pour avoir découpé à la tronçonneuse une croix orthodoxe. Une action pour dénoncer la condamnation du groupe Pussy Riot, qui avait chanté une “prière punk” contre le président Poutine dans une cathédrale orthodoxe.»

Une petite précision s’impose qui n’est pas innocente puisque l’asile a été accordé à une personne venue en France en août 2012 avec un visa touristique pour fuir des poursuites dans son pays après avoir commis un délit de droit commun. Une personne qui n’a jamais été expulsée malgré ses activités qui n’avaient rien de touristiques et qui étaient donc sans rapport avec son visa. Inna Shevchenko elle-même affirme avoir demandé l’asile en France pour faire de notre pays la base arrière des Femen.

La petite précision qui s’impose, donc, c’est que la fameuse croix orthodoxe, située en plein centre de Kiev, la capitale, avait été érigée en mémoire des victimes du NKVD (devenu plus tard le KGB) et qu’elle se trouvait devant le « Palais d’Octobre » qui avait servi dans les années 1917-41 de prison pour les opposants au régime soviétique et où avaient eu lieu des exécutions de masse. Les Femen et leur leader Inna Shevchenko n’ont certainement pas choisi la croix à saccager au hasard puisqu’elles tirent clairement leur inspiration de la tradition bolchevique. Là où les communistes voulaient créer un homme nouveau en propageant la révolution socialiste, elles souhaitent créer une femme nouvelle.

«FEMEN – c’est le nom de la femme nouvelle
FEMEN – ce sont les nouvelles Amazones, capables d’ébranler les fondations du monde patriarcal par leur intellect, le sexe, l’agilité, de répandre le désordre, d’apporter la névrose et la panique dans le monde des hommes…»

Voici ce que les Femen disent d’elles-mêmes sur leur site Web.
Voici le genre de personne à qui le gouvernement socialiste français accorde en 2013 l’asile politique.

C’est un peu comme si un militant d’extrême-droite français saccageait à la tronçonneuse un mémorial érigé en souvenir des victimes du nazisme pour protester contre la condamnation d’un groupe de jeunes antisémites qui auraient profané une synagogue et que ce militant obtenait l’asile politique en Ukraine. Ici c’est une militante d’extrême-gauche ukrainienne qui a saccagé un mémorial érigé en souvenir des victimes du communisme pour protester contre la condamnation d’un groupe de jeunes christianophobes qui avaient profané une église orthodoxe. Cette militante a obtenu l’asile politique en France.

Présentation des FEMEN sur leur site www.femen.org

Lire aussi :

– Femen, un goût de déjà-vu

Communisme et nazisme, les deux branches radicales du socialisme

Autres articles

51 Commentaires

  • scaletrans , 14 Juil 2013 à 13:56 @ 13 h 56 min

    Qu’elle ne passe pas à ma portée celle-là, sinon je lui ferai tâter du fouet pour lui apprendre à vivre. J’ai 72 ans, ce qui n’est pas encore bien vieux, mais je ne pensais pas voir de telles choses, et surtout qu’elles restent non seulement impunies, mais suscitent des appuis et des félicitations.
    Décidément, ce monde pue épouvantablement.

  • JSG , 14 Juil 2013 à 15:35 @ 15 h 35 min

    La France est devenue la poubelle du monde. Terre d’asile, certes, mais aussi refuge d’agitateurs de tous poils, de haineux contre notre pays, de profiteurs, trafiquants et j’en oublie. Le tout avec la compassion de mise du Parti Saphique pour qui tout est rose… sauf les papa-maman avec deux enfants….
    Dieu vous le rendra et vous vous sentirez bien seuls….

  • monhugo , 14 Juil 2013 à 15:38 @ 15 h 38 min

    Quand elle déployait le 12 mai dernier avec 2 de ses petites camarades une bannière de grande taille sur la façade du Régina donnant place des Pyramides, histoire de perturber une manifestation déclarée juste en-dessous, quand il fallait les pompiers et leur grande échelle pour les évacuer (avec ménagement bien sûr) alors qu’elles avaient loué (avec quel argent ?) la chambre idoine et que la direction de l’hôtel n’avait rien de plus compliqué à faire que de donner le passe pour que la police les évacue, de l’intérieur, c’était en fait la pièce finale à fournir pour son dossier OFPRA. L’organisme public accorde donc “l’asile politique” aux “droit commun”, si le pouvoir en place y a quelque intérêt.

  • mariedefrance , 14 Juil 2013 à 15:45 @ 15 h 45 min

    @ monhugo

    Nous sommes envahis par ces excréments immondes, ces voleurs, violeurs, terroristes et trahis par les incohérences gouvernementales.

    il faudrait pouvoir en faire la liste !

    La France est devenue une poubelle.
    Il n’y a même pas de tri sélectif.

  • dudesert , 14 Juil 2013 à 15:59 @ 15 h 59 min

    Nos dirigeants sont des socialistes, les même socialistes qui ont dirigé l’urss,la chine, la coree et les pays de l’est.
    Comment s’étonner de leur politique pro communiste, avec tout l’aspect totalitaire qui va avec?

  • monhugo , 14 Juil 2013 à 16:34 @ 16 h 34 min

    Merci pour le lien. Je ne connaissais pas la “Voix de la Russie” en 2012….. Sur la tentative insensée de faire des “Pussy Riot” des “citoyennes d’honneur de la ville de Paris”, cette proposition EEV (toujours à la pointe du “Progrès”) a été pour l’heure rejetée en février dernier par le Conseil de Paris. Voir sur fr.novopress.info leur vidéo porno, présentée comme de “l’art alternatif”.

  • mustang , 14 Juil 2013 à 17:31 @ 17 h 31 min

    A noter que que cet acte de vandalisme a été
    accompli le jour anniversaire de la mort de Staline
    …..bienfaiteur de l’humanité. Pur hasard bien sûr.

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France