Dénaturation du mariage : l’étrange sortie de Mgr Hippolyte Simon

Interrogé sur le site de la CEF, Mgr Hippolyte Simon, archevêque de Clermont et vice-président sortant de la Conférence des évêques de France, vient de déclarer« on ne peut pas rester tout le temps en train de contester une loi. En ce qui concerne le mariage, la nouvelle législation en France ne change rien pour les catholiques. La loi de séparation de 1905 entre l’Église et l’État garantit que chaque Église, chaque communauté religieuse s’organise selon ses propres lois».

Interrogé en tant que responsable de l’Observatoire sociopolitique du diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron, Olivier Drapé souligne qu’à ses yeux, « Mgr Simon n’a certainement pas voulu dire que les catholiques et les citoyens français devaient accepter avec résignation des lois intrinsèquement mauvaises, qui sont  de véritables « structures de pêché »… Cela serait tout à fait contraire à l’enseignement social de l’Église. Le Catéchisme de l’Église catholique insiste en effet sur la nécessité « d’apporter aux institutions et aux conditions de vie, quand elles provoquent le pêché, les assainissements convenables pour qu’elles se conforment aux normes de la justice et favorisent le bien au lieu d’y faire obstacle » (n° 1 888). Nul ne songe d’ailleurs à reprocher à Nelson Mandela d’avoir contesté, cinquante années durant, c’est-à-dire jusqu’à leur abrogation, les lois racistes sur l’apartheid en Afrique du sud… ».

Le responsable de l’Observatoire sociopolitique diocésain fait par ailleurs observer que « la loi Taubira modifie en profondeur le code civil et les règles de la filiation, non seulement pour les catholiques mais pour l’ensemble des citoyens français », que « la séparation de l’Église et de l’État à laquelle se réfère Mgr Hippolyte Simon ne saurait être interprétée dans le sens d’une séparation de la loi morale et des lois civiles » et que « les catholiques ne sont pas seulement concernés par la défense des intérêts propres à leur communauté religieuse mais ont bien évidemment un rôle irremplaçable à jouer en vue du bien commun de la société dans laquelle nous vivons. »

Articles liés

100Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Ralph , 14 juillet 2013 @ 9 h 31 min

    Un Mgr qui accepte les lois de la République….

  • Gwenved , 14 juillet 2013 @ 9 h 34 min

    l’arbre qui donne des pêches, c’est un pêcher….

  • Francois Desvignes , 14 juillet 2013 @ 9 h 35 min

    Et le “pêcher” qu’est-ce que c’est si le “pêché” c’est un arbre ?

    Péché avoué est à demi pardonné.

    Ce n’est pas la peine d’en faire un prêche ou un fromage

    Plutôt que de prêcher l’orthographe pour un “pêché” que tout le monde avait corrigé, s’agissant d’un péché véniel, par ce beau temps, je vous suggère d’aller à la pêche pour y pêcher plutôt que de nous faire prendre des “pêchés” pour des “pêchers”.

    Et personne ne vous a envoyé sa pêche dans la gueule pour l’impertinence de votre correction, n’est-ce-pas ?

    Donc …bonne pêche…aux fôtes d’ortogafe sur ce site.

  • Francois Desvignes , 14 juillet 2013 @ 9 h 38 min

    Un Traitre au Christ.

    Un Judas parmi les Français.

  • jejomau , 14 juillet 2013 @ 9 h 49 min

    Ce genre de personnages qui SOUS PRETREXTE qu’ils sont évêques exigent sans cesse qu’on les considère avec respect … me font gerber.

    Oui, “gerber” parce que “EUX” n’ont aucun respect pour nous finalement.

    Je regrette le temps où lorsque les laïcs étaient excédés par ce genre d’individus, allaient le destituer séance tenante en “élisant” eux-mêmes un évêque que le pape était bien obligé d’accepter…

    Au moins, on n’avait pas cette racaille prête à toutes les dhimmitudes avec la République LGBT !

    Tiens , j’ai mon dimanche gâché !

  • Gisèle , 14 juillet 2013 @ 9 h 57 min

    Pécher : manquer la cible .

  • Gisèle , 14 juillet 2013 @ 9 h 58 min

    Ce m

Les commentaires sont clôturés.