La révision des valeurs locatives souhaitée par Moscovici pourrait augmenter votre taxe d’habitation de 300 à 500% ! En attendant le «loyer» obligatoire pour les proprios occupants…

Socialisme hard. Pierre Moscovici a annoncé cette semaine le “lancement de la concertation pour la révision des valeurs locatives des locaux d’habitation”. En effet, la taxe d’habitation est calculée sur la base de la valeur cadastrale de votre bien, elle-même basée sur une valeur qui n’a plus rien à voir avec celle d’un loyer réel d’aujourd’hui. Le système est donc favorable aux propriétaires, sachant quand même qu’il a servi de justification aux communes pour augmenter sans scrupule la taxe foncière. Dont une éventuelle baisse ne compenserait pas l’exposition de la taxe d’habitation si elle devait être basée sur des loyers réels, l’objectif étant de plumer toujours plus le contribuables pour, on résume, embaucher de nouveaux futurs électeurs de gauche fonctionnaires et assister de nouveau futurs électeurs de gauche immigrés.

Les conséquences “cataclysmiques” d’un tel projet sont dépeintes par le blog “Votre Argent” de LExpress.fr :

Supposons que vous habitiez une commune dans laquelle le taux global de taxe d’habitation est de 41 % et de taxe foncière de 36 %, ce qui correspond à la moyenne de bien des grandes villes. La valeur cadastrale de votre belle maison est de 6 000 euros. Des abattements sont appliqués selon l’impôt. Il est uniformément de 50 % pour la taxe foncière. Vous êtes donc taxés sur 3 000 euros et vous devez payer 1 080 euros. Pour la taxe d’habitation, les abattements tiennent compte de la situation de famille et leur montant varie selon les communes. Prenons l’hypothèse qu’on arrive à un montant net de 4 200 euros, soit environ 30 % d’abattement. Vous devez logiquement vous acquitter de 1 722 euros de taxe d’habitation (4 200 x 41 %).

Supposons maintenant qu’on vous taxe sur une valeur locative réelle de 18 000 euros avec les mêmes taux et les mêmes abattements. La taxe foncière serait perçue sur une base de 9 000 euros soit un impôt de 3 240 euros (9 000 euros x 36 %). La taxe d’habitation, avec un abattement de 30 %, serait liquidée sur 12 600 euros et vous devriez payer 5 166 euros d’impôt (12 600 x 41 %).

Soit un total d’impôts locaux de 8 406 euros d’impôts contre 2 802 euros avec le système actuellement en vigueur. Bref une augmentation de 300 % !

Ajoutez à cela la recommandations d’un rapport du Conseil d’analyse économique (CAE), de faire payer des loyers aux propriétaires ! Des loyers fictifs pour des propriétaires « occupants », que l’on appellerait « loyers implicites », calculés à partir du « montant des loyers que les propriétaires qui occupent leur logement percevraient s’ils le proposaient à la location »… Non, vous ne rêvez pas !

Et Gabrielle Cluzel d’écrire sur Boulevard Voltaire :

La morale de cette histoire, comme celle de toutes les réformes envisagées ces derniers mois par le gouvernement, est qu’il faut, chers amis, arrêter de faire des projets. Oublier l’accession à la propriété, les rêves de famille nombreuse ou les ambitions de réussite professionnelle. Le gouvernement nous veut locataires, sans enfants et au RSA. Pas une tête qui dépasse.

Et le Gouvernement ose nous dire que la pause fiscale, c’est maintenant !

Articles liés

63Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Pierre ghi , 14 septembre 2013 @ 15 h 13 min

    Les jeunes de France sont plein d’imagination : http://www.egaliteetreconciliation.fr/Nomadisme-patriote-2-20165.html

  • Pierre ghi , 14 septembre 2013 @ 15 h 15 min
  • JSG , 14 septembre 2013 @ 15 h 21 min

    Cette bande de salopards n’est bonne qu’à s’en mettre plein les poches, déclancher des guerres, faire payer des impôts aux classes moyennes, accabler les victimes d’agressions, libérer les criminels, diviser les français par des lois votées contre l’avis de la majorité réelle.
    je reprend mon souffle…
    …verrouiller les médias, pratiquer le bourrage de crânes (avant le bourrage des urnes (à venir)), pratiquer le bolchevisme après l’heure, favoriser la médiocrité, en bref foutre le bordel partout où ils passent !
    Verser des impôts, OUI, mais pas pour des connards !

  • géodith , 14 septembre 2013 @ 15 h 41 min

    Hors sujet mais …
    Il faut faire quelque chose et vite

    Je rentre de la place Denfert où le rassemblement était prévu (voir riposte laique).
    J’arrive avec mon petit drapeau bien roulé et cherche des sympatisants à mes idées.
    Les fourgonettes de CRS sont là, donc je suis au bon endroit..

    Une longue queue de visiteurs pour les catacombes..Fausse route !
    Je fais le tour de la place et me fais aussitôt arreter par un CRS qui me demande ce que je tiens à la main
    Réponse : un drapeau de la République Française…Je ne rigole pas, suis seule avec 3 robocops devant moi et pas de soutien visible…
    Il commence à m’expliquer que la manif est interdite, je lui réponds être au courant mais lui demande son avis, que pense-t-il d’une interdiction de manifester pour le droit à la parole?
    Il ne fait que son boulot, ses opinions pas pendant le travail….blablabla
    Seulement après il me demande de circuler pour ne pas “gacher mon week end ”
    Je lui demandé s’il a l’intention de m’arreter pour delit de drapeau et s’il compte me mettre en GAV
    Réponse ; oui si vous ne circulez pas..
    J’avance et mon drapeau bien que roulé attire l’attention d’un groupe de 4 personnes
    Age :40-60. On commence à discuter, aussitôt, un grouper de robocops arrivent, nous disent quon ne peut pas rester la, c’est interdit,
    La on lui rit au nez (à 5 on est plus fort !) et depuis quand la place Denfert est-elle interdite ?
    De plus nous sommes moins de 10 donc ce n’est pas un rassemblement et nous commençons à nous mettre position veilleurs debout.
    Là 2 ou 3 groupes de robocops arrivent sur nous, nous avançons ils nous cernent, par prudence, nous nous séparons, oui téméraires mais pas suicidaires…

    Moralité : ils étaient environ 20 fourgonettes sur la place, un bus de GAV et des robocops par groupe de 3 partout.
    J’ai “les boules” de frustration
    Qu’est devenu mon pays et sa liberté d’expression ?

  • Bonsens , 14 septembre 2013 @ 16 h 18 min

    Une dictature. Sous couvert du “bien pour tous”. L’enfer étant pavé de bonnes intentions socialistes. Donc, quand les foutons nous dehors ? Si tout le monde se lève, nous pouvons les jeter dehors, au pilori. Et surtout ne votons pas pour des incapables, qu’ils soient de gauche ou de droite.

  • Câlinou , 14 septembre 2013 @ 16 h 48 min

    Vous avez ” les boules ” de frustration. On partage votre sentiment.
    Nous qui ne pouvons y aller à cette manif, on prie et pleure pour vous.

    On s’enfonce toujours plus dans la ( ….. ).
    Bientôt on n’aura plus le droit d’ouvrir la bouche, sinon pour nous en faire avaler.
    Veuillez excuser ce vocabulaire, mais c’est mon ressenti.

  • Câlinou , 14 septembre 2013 @ 17 h 22 min

    Si on supprime les espèces, comment fera-t-on pour la quête du dimanche ?

    Chacun devra avoir sa carte bancaire, la présenter au quêteur, taper le montant, le code et attendre la validation.
    Vous vous rendez compte du cirque ?
    La paroisse devra investir dans plusieurs terminaux, son compte bancaire aura autant de lignes au crédit que de paroissiens.

    Moi qui compte les quêtes avec la trésorière ( on est toujours au moins à 2 ), je préfère m’enquiquiner à compter les pièces de 1, 2 et 5 centimes et à faire le boulot du banquier, à savoir mettre les pièces en rouleaux.

    Monsieur le modérateur, calmez-moi, sinon je vais dire des bêtises.

Les commentaires sont clôturés.