«Le principe de laïcité (…) ne doit pas signifier en soi une hostilité à la chose religieuse»

Samedi 15 juin, le pape François a reçu 45 parlementaires français au Vatican. Nous relayons ci-dessous le discours du pape tel que retranscris par le bureau de presse du Vatican :

Monsieur le président, chers Parlementaires,

Faisant suite à votre demande, je suis heureux de vous recevoir ce matin, membres du Sénat et de l’Assemblée nationale de la République française.

Au-delà des différentes sensibilités politiques que vous représentez, votre présence manifeste la qualité des relations entre votre pays et le Saint-Siège.

Cette rencontre est pour moi l’occasion de souligner les relations de confiance qui existent généralement en France entre les responsables de la vie publique et ceux de l’Église catholique, que ce soit au niveau national ou au niveau régional ou local. Le principe de laïcité qui gouverne les relations entre l’État français et les différentes confessions religieuses ne doit pas signifier en soi une hostilité à la réalité religieuse, ou une exclusion des religions du champ social et des débats qui l’animent. On peut se féliciter que la société française redécouvre des propositions faites par l’Église, entre autres, qui offrent une certaine vision de la personne et de sa dignité en vue du bien commun.

L’Église désire ainsi apporter sa contribution spécifique sur des questions profondes qui engagent une vision plus complète de la personne et de son destin, de la société et de son destin. Cette contribution ne se situe pas uniquement dans le domaine anthropologique ou sociétal, mais aussi dans les domaines politique, économique et culturel. En tant qu’élus d’une Nation vers laquelle les yeux du monde se tournent souvent, il est de votre devoir, je crois, de contribuer de manière efficace et continue à l’amélioration de la vie de vos concitoyens que vous connaissez particulièrement à travers les innombrables contacts locaux que vous cultivez et qui vous rendent sensibles à leurs vraies nécessités.

Votre tâche est certes technique et juridique, consistant à proposer des lois, à les amender ou même à les abroger. Il vous est aussi nécessaire de leur insuffler un supplément, un esprit, une âme dirais-je, qui ne reflète pas uniquement les modes et les idées du moment, mais qui leur apporte l’indispensable qualité qui élève et anoblit la personne humaine.

Je vous formule donc mes encouragements les plus chaleureux pour continuer dans votre noble mission, cherchant toujours le bien de la personne en promouvant la fraternité dans votre beau pays.

Que Dieu vous bénisse !

[divider]

Le discours n’a pas eu l’heur de plaire aux médias et aux socialistes, qui n’hésitent d’ailleurs pas à déformer les propos du Saint-Père. Ainsi Libération qui titre “Mariage gay : le pape François appelle les parlementaires français à «abroger» les lois” ou encore le Nouvel Observateur (comme le souligne la “gazette-en-ligne” Le rouge et le noir)… De même peut-on citer les propos sur Twitter de parlementaires socialistes :

 

 

 

 

David-Xavier Weiss, secrétaire National de l’UMP chargé des médias, dont la cathophobie ainsi que son soutien à la gauche avait déjà été soulignés par le Salon Beigeparle même d’ingérence du Vatican :

[divider]

Cliquez ici pour écouter les réactions de Xavier Breton (UMP), de Charles Revet (UMP), et de Thomas Thevenoud (PS) (propos recueillis par Antonio Galofaro – source : Radio Vatican) :

[button link=”https://www.ndf.fr/files/2013/06/00377041.mp3″ variation=”lightgrey”]Écouter…[/button]

[toggle_simple title=”Voir aussi” width=”100%”]

[/toggle_simple]

 

Autres articles

71 Commentaires

  • MP , 15 Juin 2013 à 23:55 @ 23 h 55 min

    La Laïcité, religion de la République (par notre Ministre de l’Education, Vincent Peillon) : http://www.youtube.com/watch?v=t9uBgkS8LTc

  • MP , 16 Juin 2013 à 1:23 @ 1 h 23 min

    Humanum Genus, par le pape Léon XIII en 1884 : http://www.vatican.va/holy_father/leo_xiii/encyclicals/documents/hf_l-xiii_enc_18840420_humanum-genus_fr.html

    Le pape François en 2013, lui, “croit en l’homme”.

    Que de chemin parcouru…

  • dinardais , 16 Juin 2013 à 7:23 @ 7 h 23 min

    On appelle laïcité ,chez nous, l’anticléricalisme si cher au petit père Combes :
    La République n’a rien contre “les Religions” mais seulement contre l’ Eglise Catholique .

  • degabesatataouine , 16 Juin 2013 à 8:15 @ 8 h 15 min

    Si le pape demandait aux députés d’intensifier les efforts pour l’accueil des immigrants y aurait-il autant d’enthousiasme sur ce site?
    Venant de Washington qui en a l’habitude ou de Rome, ce sont des ingérences étrangères inadmissibles dans nos affaires intérieures.
    Que le pape exprime son hostilité aux mariages gays en général, c’est son rôle.mais pas à des députés en leur demandant de modifier la loi.
    Il est évident qu’on est catholique ou plutôt ultramontain sur ce site, avant d’être français.

  • Frédérique , 16 Juin 2013 à 8:27 @ 8 h 27 min

    Les politiciens français passent leur temps à s’immiscer dans la politique des pays étrangers, mais ne supportent pas qu’on leur en fasse autant. Leur morgue n’a d’égale que leur incompétence.

  • SEVANI , 16 Juin 2013 à 8:42 @ 8 h 42 min

    gaudin c”est un deuxieme delanoè,eux ils l”ont à paris ,nous l”avons a marseille,et comme on voit marseille mal gerer par une immigration qui dèpasse l”entendement ;ils nous restent plus qu”a degager gaudin illico presto;mais le pape à raison il faut abroger cette loi de mariage de debiles qui va amener encore des enfants dans des situations perverses ??????

  • degabesatataouine , 16 Juin 2013 à 8:59 @ 8 h 59 min

    Peut-être, mais de même qu’un enfant n’a qu’une mère et non pas deux comme avec les lesbiennes, un Français n’a qu’une mère :la France et éventuellement une marraine: l’église

Les commentaires sont fermés.