Un prêtre français enlevé par des islamistes

Le Père Georges Vandenbeusch, 42 ans, curé de paroisse dans le nord du Cameroun a été capturé dans la nuit de mercredi à jeudi, par la secte islamiste Boko Haram. Le prêtre, qui dépend du diocèse de Nanterre, en région parisienne, officiait depuis 2011 dans la paroisse de Nguetchewe, près de Koza, à quelques dizaines de kilomètres du Nigeria. Nonobstant les risques liés aux menaces terroristes et à la dangerosité de la zone, le curé avait choisi de rester dans sa paroisse pour continuer l’exercice de sa mission auprès des fidèles. Il s’occupait notamment d’aider les réfugiés nigérians qui fuyaient les violences causées par Boko Haram. “Je veux rester au service des gens. Je sais que c’est difficile mais c’est difficile pour moi aussi”, confiait-il il y a quelques jours à l’évêque de Maroua-Bokolo, diocèse dont dépend  sa paroisse.

Selon les témoignages recueillis par le diocèse, l’enlèvement a eu lieu aux alentours de 23h30. Les ravisseurs, une quinzaine d’hommes armés, s’en sont d’abord pris aux religieuses de la maison voisine, à qui ils ont réclamé de l’argent. Un laps de temps qui a permis au curé de contacter l’ambassade de France à Yaoundé. Les agresseurs se sont ensuite dirigés vers l’appartement du père Georges, où ils ont  “défoncé” la porte de sa chambre. “Ils ont tout saccagé. Ils cherchaient le coffre-fort, mais comme ils ne parvenaient pas à l’ouvrir, ils sont partis avec le père Georges” a expliqué le vicaire de la paroisse de Nguetchewe qui s’est rendu sur place après l’enlèvement.

Les ravisseurs ont laissé sur place des munitions de kalachnikov. Quelques heures après le rapt, une valise vide avec seulement un chéquier au nom du Père Georges a été retrouvée à un kilomètre de la paroisse, sur la route vers le Nigeria. Ils auraient filé en moto vers la région transfrontalière de Kerawa, une zone entièrement sous contrôle de Boko Haram.

En France, le soir même de son enlèvement, une veillée de prière était organisée dans son ancienne paroisse, à Saint-Jean-Baptiste de Sceaux, dans le diocèse de Nanterre. Soutien également des évêques de France dont le porte-parole, Mgr Bernard Podvin témoigne d’une vive émotion. Sur le site de la Conférence, il appelle “à porter le père Georges, ainsi que ses proches et ses paroissiens dans la prière, la pensée et la solidarité”. Le Vatican quant à lui dénonce la haine et la violence qui sévissent dans la région. “Il est douloureux d’observer combien de fois les chrétiens sont soumis en raison de leur foi et de leur témoignage à des douleurs et à des persécutions”, a affirmé le père Federico Lombardi, directeur de la salle de presse du Saint-Siège. “Nous espérons de tout cœur que le père Georges Vandenbeusch puisse retrouver la liberté”, a-t-il ajouté.

Aujourd’hui plus de 3 000 religieux, religieuses et prêtres Français sont en mission hors de France. Parmi eux, 165 sont des prêtres diocésains, envoyés pour la plupart en Afrique ou en Asie.

Le journaliste Xavier de Moulins évoque “Georges” dans le “Grand journal” et, même s’il n’a pas la foi, témoigne de la vocation précoce de ce prêtre qui fut un ami d’enfance et qui l’a marié quelques années plus tard.

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Autres articles

22 Commentaires

  • pas dupe , 16 Nov 2013 à 11:18 @ 11 h 18 min

    J’ai effectivement entendu cette malheureuse information. J’ai cru comprendre qu’un certain Hollande aurait pris la parole consécutivement à cette arrestation.
    Par ailleurs, les familles des moines massacrés de Tibérine espèrent toujours que le magistrat instructeur Français pourra se rendre en Algérie pour enquêter ? Mais quand ??????

  • pas dupe , 16 Nov 2013 à 11:32 @ 11 h 32 min

    Apathie, toujours égal à lui-même ! Beau témoignage de Xavier de Moulins !

  • fleurdenavet78 , 16 Nov 2013 à 11:34 @ 11 h 34 min

    Merci Mr de Moulins pour votre témoignage.
    Espérons que le Père Georges Vandenbeusch nous reviendra très bientôt sain et sauf.
    Par ailleurs, je trouve honteux de lui reprocher son sacerdoce (et par là même d’argent que cela pourrait coûter) alors que notre gouvernement gaspille des milliards d’euros pour des personnes qui n’en valent pas la peine.

  • monhugo , 16 Nov 2013 à 13:30 @ 13 h 30 min

    Le sieur Apathie ne pouvait rater cette occasion de nous livrer, une fois de plus, sa vision, “laïcisée”, du monde. Le prêtre a bien cherché ce qui lui arrive – n’avait qu’à rentrer en France, ou au moins à se replier sur Yaoundé (alors que le journaliste, gaucho de préférence, remplit une mission essentielle, en “couvrant” sur le terrain). Il va falloir négocier avec Boko Haram, payer rançon. Un prêtre, ça ne vaut rien pour Apathie – sinon des tracas pour le Quai, et des frais – le voilà soudain, on le sent bien, économe de l’argent des fonds secrets.

  • monhugo , 16 Nov 2013 à 13:52 @ 13 h 52 min

    Frédéric Lefebvre, plus inspiré qu’en matière littéraire (cf. son réjouissant “Zadig et Voltaire”), introduit un élément intéressant (bien qu’assez timidement) : les Chrétiens sont persécutés, massacrés même un peu partout dans le monde – il cite opportunément la Syrie et Maaloula, cité martyre. “Aucun rapport !”, tranche aussitôt le laïc Apathie (hérissé dès qu’on parle religion – enfin religion chrétienne). Le père Georges Vandenbeusch, “Fidei Donum”, est au Cameroun pour assurer une mission pastorale autant qu’humanitaire, ses ouailles étant surtout des réfugiés du Nigeria tout proche, où le terrorisme islamique fait des ravages. Noble tâche – le minimum sur lequel tout le monde devrait s’accorder….. Apathie ne voit pourtant en lui pas mieux qu’un touriste qui prend des risques, et cause des soucis au pays dont il est le ressortissant. Que, par exemple, 15 sauvages nigérians aient violé la frontière camerounaise, tenté de rançonner, puis enlevé un homme paisible chez lui, ne lui paraît pas condamnable. Le prêtre était là au mauvais moment, au mauvais endroit – quasiment à narguer les terroristes du secteur en fait. Point.

  • Goupille , 16 Nov 2013 à 14:18 @ 14 h 18 min

    Apathie, pathétique quelque soit le support, manque une fois de plus une occasion de se taire. Et c’est très bien, car chacune de ses interventions précipite le jour où il sera débarqué.
    Puisse la lumière, divine ou FM, lui faire prendre conscience à quel point nous les vomissons, lui et ses semblables.

  • eric-p , 16 Nov 2013 à 14:19 @ 14 h 19 min

    Je donne en partie raison à Monsieur Apathie…mais à condition qu’il aille jusqu’au bout de sa logique:
    Puisque la politique consistant à accepter de négocier avec des groupes terroristes crée en réalité un appel d’air, l’Etat n’a pas à négocier la libération de ses ressortissants.

    Il y a pas mal d’hypocrisie sur ce dossier des français séquestrés et je soupçonne que le nombre réel des français séquestrés est bien supérieur à celui annoncé.

    Dame, pour 5 millions de $ par otage, je connais pas mal de gens qui seraient prêts à faire une reconversion professionnelle en Afrique ou ailleurs !

    Une question comme ça au hasard:
    Qu’arrivera-t-il si un groupe terroriste kidnappe un élu au hasard sur le territoire national et le mette à l’abri quelque part en Afrique ?

Les commentaires sont fermés.