“Présent” : un numéro spécial manifs, en attendant la nouvelle formule

Ce mardi 18 mars, Présent propose à ses lecteurs un numéro spécial de huit pages en couleurs qui donne la parole à de nombreux acteurs des mobilisations pro-vie et pro-famille de ces derniers mois.

On y trouve notamment des tribunes libres de Gabrielle Cluzel, de Jean-Yves Le Gallou, des entretiens avec Albéric Dumont et Vivien Hoch… Il est disponible dans les kiosques et maisons de la presse.

Le quotidien de droite nationale a brutalement changé de gérance et de direction le 3 mars (et la manière de faire a choqué, voir ici, et ) en raison d’une baisse continuelle du nombre des abonnements (2 500 contre 12 000 les meilleures années, taux de renouvellement des abonnements parrainés de 7% seulement) et du chiffre d’affaires (-17% entre 2009 et 2012).

Présent souffre aussi du fait qu’il n’a jamais pris le train de l’Internet – il aurait dû lancer Le Salon Beige, comme Minute aurait dû lancer François Desouche, Valeurs Actuelles Nouvelles de France, etc. Les subventions publiques que touche le quotidien de la rue d’Amboise depuis peu après en avoir été injustement privé, n’ont rien changé…

“Retrouver l’esprit de conquête”

Pour Francis Bergeron, le nouveau directeur du comité de réfaction, “Présent n’a de sens que s’il participe à la conquête des esprits. Dans les boîtes aux lettres. Mais aussi dans les kiosques. Mais aussi sur le web. Mais aussi à la criée, dans les manifestations. C’est sa vocation propre : sortir du ‘camp des bons’, du ‘camp des saints’, conquérir des lecteurs – et donc faire progresser nos valeurs – sur nos marges, et même plus loin encore.”

Plus concrètement, dans un message au blogueur et polémiste (très critique) Patrick Gofman, il promet pour dans moins d’un mois la modernisation de la maquette, mais aussi une évolution de la ligne du quotidien, davantage pro-Russes que jusqu’alors.

Des nouvelles formules d’abonnement doivent être proposées (le temps d’une campagne électorale, par exemple) et l’équipe de rédaction renouvelée. L’ancienne directrice de la rédaction, Jeanne Smits, continue d’y écrire. Affaire à suivre…

Autres articles

1 Commentaire

Les commentaires sont fermés.