Dénaturation du mariage : les évangéliques américains tiennent bon, pas les catholiques

Selon un sondage réalisé par The Barna Group et publié le 3 juillet dernier, 93% des chrétiens évangéliques américains (définis strictement, soit 8% de la population totale) pensent que le mariage doit être défini comme l’union d’un homme et d’une femme. C’est trois points de plus qu’il y a dix ans. 98% pensent que les relations homosexuelles sont immorales (contre 95% en 2003). Enfin, seulement 5% des évangéliques se déclarent favorables à un changement des lois allant dans le sens des revendications homosexuelles contre 12% il y a une décennies. Seul point négatif : le droit d’adopter des enfants est soutenu par 18% des chrétiens évangéliques en 2013 contre 12% en 2003.

Toujours selon ce même sondage, les protestants pratiquants (environ 25% de la population totale, comprenant une grande partie des chrétiens évangéliques, qui sont très pratiquants) définissent le mariage comme l’union d’un homme et d’une femme à 70% (-5 points en dix ans), les catholiques pratiquants à 50% (-14 points). Les premiers sont seulement 15% à juger les relations homosexuelles moralement acceptables (+3 points), les seconds 37% (+18 points). Les évêques vont avoir du travail…

 

Articles liés

17Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Sully , 17 juillet 2013 @ 10 h 46 min

    Chez eux , c’est pareil . L’ECR , dans ses profondeurs , se couche . Et ce , parce que le kto moyen n’est pas réellement évangélisé , et il est détourné d’une vraie foi , intelligente et indépendante de l’esprit du monde , par trop de clercs et d’évêques passés en douce à l’ennemi (exemple , chez nous , cette ordure d’Hyppolyte Simon) .. Alors ,que l’évangéliste , si . Les zorthos , ça dépend des chapelles .

  • JSG , 17 juillet 2013 @ 11 h 12 min

    Hors le fait, que sournoisement une “religion” peut adopter une posture “différente” rien que pour déstabiliser l’autre, toutes les “religions” qui sont à la base de l’organisation morale des peuples, ont toute la même attitude.
    Cette loi des excités qui prétendent être les démocrates suprèmes, est imposée, du seul fait du MOI et non de la majorité bien comprise.
    Tous ceux qui se sont impliqués dans cette affaire ne sont que des moutons, hormis les 0,3% de “gens” qui la souhaitait.
    Bref, la France joue avec le feu, entraînée en cela par des inconscients prèts à tout pour se faire une “place” dans l’histoire.

  • BREGEON , 17 juillet 2013 @ 14 h 20 min

    Nous pouvons être totalement opposés à l’attitude de l’Eglise catholique et aux déclarations calamiteuses de certains de ses membres mais cela ne justifie absolument pas les propos injurieux. Si nous ne sommes pas capables d’être à la fois fermes et respectueux , qui le sera?
    “ordure” est de trop.

  • Gomez Aguilar , 17 juillet 2013 @ 14 h 53 min

    Il y a longtemps que les évangéliques tiennent bon, pendant que les “catholiques” (qui par définition n’en sont plus) se vautrent dans l’apostasie. Ce sont les fruits délicieux du Concile…
    Il y a moins d’un an, j’ai eu l’occasion de discuter avec le prêtre “catholique”, aumônier d’une prison de Lyon. Il racontait que parfois certains détenus musulmans viennent le voir et lui demandent le baptême. Et que “naturellement”, il les renvoie gentiment en les incitant plutôt à “approfondir l’Islam” et à cet effet il leur offre un Coran (authentique!) “car souvent ils ne l’ont jamais lu”… Et ce pourri ajoutait avec un gros rire : “Alors ça, ça ne plaît pas du tout à l’aumônier évangélique, ah ah ah, quand il a su que j’apportais des Corans aux prisonniers musulmans, depuis il ne m’a plus jamais adressé la parole, maintenant il me regarde comme si j’étais le diable, ah ah ah!”
    J’ai préféré ne rien dire… C’est encore une cause perdue…

  • Christiane , 17 juillet 2013 @ 15 h 44 min

    Depuis Vatican II, l’ Eglise trahit le message du Christ, les papes ont rejoint l’ ONU, donc sont d’accord avec les tenants du NOM. Il faut se tourner vers les Traditionalistes de Mgr Lefebvre, soit vers les sédévacantistes, qui, eux ont refusé les hérésies du modernisme et du libéralisme qui consistent à introduire dans l’ Eglise les faux principes de 1789. Ceci a été possible car les cellules communistes ont envoyé des agents au sein de l’ Eglise catholique pour la pourrir de l’intérieure et ainsi anéantir les seules forces qui pouvaient les détruire. D’ ailleurs, observez les faits, gestes et paroles du nouveau pape; c’est un loup habillé en agneau. ” Rome perdra la foi et deviendra le siège de l’ Antéchrist, l’ .Eglise sera éclipsée ..” Notre Dame à
    La Salette. Après l’ éclipse, l’ Eglise renaîtra plus forte.

  • Natroy , 17 juillet 2013 @ 21 h 21 min

    Tout à fait d’accord.
    (Cependant, je suspecte que votre commentaire a été méchamment sous-noté pour cause de mécompréhension de la part de ses lecteurs, qui n’ont pas compris que le mot libéralisme est ici à prendre au sens religieux, c’est-à-dire la prééminence de l’individu sur la loi divine. Rien à voir avec le libéralisme défendu par Nouvelles de France, donc.)

  • Philippe Aucazou , 18 juillet 2013 @ 8 h 06 min

    Où l’on constate les tristes effets de la propagande de l’ennemi, et surtout la lâcheté de l’intérieur. Les évêques ont du boulot, mais ils sont les premiers responsables de cette dégradation : dans les années 60, ils préféraient se taire sur les principales questions morales qui agitaient ces années-là : avortement, contraception, etc. Maintenant, on a les conséquences de cette lâcheté.

Les commentaires sont clôturés.