N’en déplaise aux naïfs et aux idéologues, les vrais défenseurs de l’écologie humaine sont tous de droite

Il est de bon ton dans certains cercles d’affirmer que le combat pour la vie et la famille dépasse les clivages, qu’il n’est pas de droite, etc. Sauf que, dans les faits, seule la droite s’est opposée mardi au projet de loi socialiste permettant de détruire l’embryon (« éthiquement inacceptable et scientifiquement injustifiée »). 272 socialistes ont voté “pour” tandis que Jean-Philippe MalléDominique Potier (opposés à la dénaturation du mariage, ils s’étaient toutefois contentés de s’abstenir…) ainsi que Monique Rabin se sont abstenus. 17 voix “écologistes” sont venues s’ajouter au total des “pour”, ainsi que 14 du groupe Groupe radical, républicain, démocrate et progressiste et 10 du Groupe de la gauche démocrate et républicaine. C’est à droite que l’on retrouve les seuls vrais opposants au projet de loi : 188 voix de l’UMP et 30 de l’UDI, sans compter cinq non-inscrits (Véronique Besse, Jacques Bompard, Nicolas Dupont-Aignan, Jean Lassalle et Marion Maréchal-Le Pen). Nier que l’écologie humaine est de droite, c’est tout simplement nier la réalité, c’est donc déjà être de gauche. Ce qui ne signifie pas que toute la droite française est toujours favorable à l’écologie humaine/de droite ou qu’elle ne vote pas parfois comme la gauche, ou même que, rarement, des élus étiquetés à gauche ne votent pas correctement en matière d’écologie humaine/ne soient pas de droite, bien au contraire !

Autres articles

43 Commentaires

  • Francois Desvignes , 17 Juil 2013 à 12:16 @ 12 h 16 min

    La gauche qui nous l’a longtemps fait croire et voudrait encore s’en persuader, n’a jamais eu, encore moins aujourd’hui qu’hier le monopole de la vertu de l’Intelligence et du Courage.

    La gauche est épuisée aussi bien intellectuellement que moralement.

    Elle est totalement discréditée puisque son leitmotiv à toujours été de faire l’exact l’inverse de ce qu’elle promettait sauf lorsque ce qu’elle avait promis était objectivement le pire, dans quel cas, par “professionnalisme” elle s’estimait tenue d’en rajouter une couche (ie la politique des nationalisations sous Mitterrand).

    L’intelligence, la moderrnité, la Savoir, le Courage, l’Imagination sont à droite.

    Exclusivement.

    D’ailleurs, plutôt qu’une longue démonstration, il suffit de relever, dans les propos de gauche, le temps de conjugaison employé : c’est toujours l’imparfait.

    Ils sont d’hier ; nous sommes de demain.

    Leur étalon philosophique s’appelle B.H.L. : une statue de présomption sous l’inculture, un saltimbanque de l’international, un singe humaniste.

    Tout ce que la pensée compte de novateur et d’espérance est à droite.

    Il n’y a plus que la gauche , tels les médiocres, à se prendre au sérieux.

    Sinon tous ceux qui réfléchissent, c’est-à-àdire tous les observateurs à l’international et toute l’extrême droite, éclatent de rire à les écouter.

    Ainsi Hollande dans son interview de Mickey du 14 juillet : “la reprise est là”

    La réponse de la France trois jours plus tard : une bombe (française) souffle le local du PS à Carcassonne.

    Ce n’est pas la reprise qui est “là” : c’est la guerre civile.

    et c’est tant mieux : la prochaine fois vous écouterez vos élites.

    les vraies.

    Pas les Mickey.

  • Diex Aïe ! , 17 Juil 2013 à 12:24 @ 12 h 24 min

    pas la droite, mais l’extrême droite!!! L’UMP n’abrogera pas la loi tête de rat!

  • Eric Martin , 17 Juil 2013 à 12:26 @ 12 h 26 min

    Et si ce que vous appelez “l’extrême-droite”, en bon vaincu du combat sémantique, c’était la vraie droite ?

  • cristiano , 17 Juil 2013 à 12:46 @ 12 h 46 min

    ne pas se réjouir de la guerre civile mais s’organiser pour débarrasser la France de ces idéologues et incapables socialiste qui tiennent la France en otage depuis plus de 100 ans . Malheureusement les dirigeants LMPT ne sont pas (pour l’instant) à la hauteur des enjeux .

  • Lieutenant X² , 17 Juil 2013 à 12:55 @ 12 h 55 min

    Je ne vois toujours pas de différence significative entre la droite et la gauche. Ou alors des différences à minima : la gauche veut un modèle neutre et “internationalisable” (dissolution de “l’âme” de la France) et la droite qui veut maintenir un folklore (spécificités nationales) français. Mais pour le reste, d’un extrême à l’autre (communistes mis appart), les “politiques” suivies sont socialistes.
    Oui, effectivement il y a une petite répartition des taches : la gauche étend les domaines de législation (social/”sociétale”), la droite met en place une économie socialiste et les extrêmes chassent et/ou phagocytent les “anticonformistes” et/ou ceux qui auraient de vrais volontés de réformes et/ou de modernisation des institutions.

    Voilà voilà… au revoir douce France, va et rejoins de l’autre coté du Styx tes amis de l’URSS, de Cuba, du Cambodge ou de la Chine.

  • Ladislas 1er , 17 Juil 2013 à 14:08 @ 14 h 08 min

    Bonjour Monsieur Martin,

    Je suis libertarien-conservateur, devrais-je me positionner à “droite”?

    Non désolé, je ne marche pas avec ce pseudo échiquier politique. En employant des mots utilisés par les voyous du système, vous jouez leur jeu.

    Et puis dire que l’UMP est de droite… Il y a quand même des choses à ne pas écrire…

  • Ladislas 1er , 17 Juil 2013 à 14:10 @ 14 h 10 min

    Complètement d’accord avec vous.

    Ce vote des députés UMP sur l’embryon est encore un attrape-nigaud pour attirer le vote catho

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen