Philippe Bloch : les Français manquent de courage et d’ambition, ils rêvent et pensent petit

En France, la vie est devenue si difficile que les gens se souhaitent “bon courage” le matin, pensent “petit” toute la journée par manque d’ambition et parlent de “ce pays” comme si ce n’était pas le leur. Du coup, la France devient effectivement un petit pays, regrette l’entrepreneur Philippe Bloch jeudi sur BFM Business. L’auteur de Ne me dites plus jamais bon courage ! : Lexique anti-déprime à usage immédiat des français dresse notamment un parallèle avec les États-Unis où même le Sauveur dans la crèche n’est pas appelé “le petit Jésus”.

Autres articles

38 Commentaires

  • xrayzoulou , 17 Oct 2013 à 14:53 @ 14 h 53 min

    On manque de courage, peut-être ! moi pour l’instant j’ai la tête sous l’eau (sans tuba !) et je ne sais comment m’en sortir, j’ai l’impression que toutes les portes se ferment devant moi et que je ne peux plus gérer. Quand on est dans la panade, et que ne sait plus comment faire. Quand j’avais les moyens, je ne savais dire non si on me demandais une aide. Mais le renvoi de l’ascenseur n’est pas toujours là.
    Mon fils a eu de gros problèmes et j’ai donné beaucoup, même maintenant, il a un travail mais doit toujours rembourser des dettes.
    Je ne sais où m’adresser. Ce matin j’

  • xrayzoulou , 17 Oct 2013 à 15:00 @ 15 h 00 min

    Je continue : erreur de manipulation. Ce matin j’ai appelé SOFINCO, je suis “tombée” sur une employée qui a été particulièrement désagréable voire injurieuse, me rabaissant en me disant que je disais des âneries et a raccroché du coup j’ai fais une lettre recommandée A/R au Directeur de SOFINCO.
    Si quelqu’un a une ou des idées, je suis preneuse, même trouver un petit travail (j’ai 71 ans).

  • Daniel PIGNARD , 17 Oct 2013 à 15:28 @ 15 h 28 min

    Je regrette mais vous ne savez pas parlé aux Français. Ce n’est pas de manque de courage dont ils souffrent, c’est de manque de chef qui savent leur parler en faisant une bonne analyse de la situation, en donnant les perspectives matérielles et spirituelles. Tenez par exemple ces deux passages de l’écriture leur redonneraient beaucoup d’allant :
    http://www.biblegateway.com/passage/?search=Esaie%2049:24-26&version=LSG
    http://www.biblegateway.com/passage/?search=Esaie%2051:22-23&version=LSG

    Et puis cette prophétie de Christian Fondacci ? Hein qu’elle donne la pêche pour ceux qui ont compris où est l’ennemi :
    https://sites.google.com/site/nouvellettre/prophetie/2012-le-reveil-et-la-crise

  • Frédérique , 17 Oct 2013 à 15:50 @ 15 h 50 min

    C’est parce qu’on va boire un “p’tit” café, après avoir fait un “p’tit” bisou à sa “p’tite” amie qu’on voit tout en petit? Je suppose que pour lui, tout va bien, parce qu’il boit un “grand” café après avoir roulé une “grosse” pelle à sa “grande” duduche? Tant mieux pour lui! Mais il faudrait lui signaler que la méthode “Coué” est déjà homologuée, donc son livre est un plagiat et que le mot “petit” est en France très utilisé pour sa connotation gentille, mignonne, affectueuse en plus d’être simplement quantitative comme pour le café et non pas par vision réductrice.

  • J. Elsé , 17 Oct 2013 à 15:53 @ 15 h 53 min

    Monsieur Bloch, croyez-vous que la vie de tous les jours (lorsqu’il faut se lever tôt, vite courir à la crèche déposer le petit dernier qu’on ne verra pas grandir, vite prendre son bus, vite travailler à la chaine, vite rentrer faire les courses, vite cuisiner, vite faire le ménage, etc…), bref, vivre une vie étriquée, donne envie de rêver en grand ? Quant à l’ambition, ce n’est pas évident d’en avoir lorsqu’on n’a aucun moyen car personne (et surtout pas les banques) ne financera votre projet, n’ayant pas les bonnes connaissances et relations, personne n’investira pour vous… Essayez, sans dire qui vous êtes, de trouver des investisseurs au “Café du Commerce” car, bien sûr avec de petits revenus, il est difficile de s’inscrire à un club de golf…
    Monsieur BLOCH, les “petits”, ceux qui par leur travail ont assuré la fortune des “grands”, vous saluent bien !

  • Bernard , 17 Oct 2013 à 16:42 @ 16 h 42 min

    Mais les retraités, qui eux aussi n’ont pas eu le confort de la vie actuelle, travaillaient 60 h / semaine et ont aussi essuyé de nombreuses difficultés …..
    Or à présent, nous avons la possibilité de dialoguer par le NET ! Une bonne chose et UNE mauvaise car le peuple s’iamgine que le bonheur est de vivre avec une copine, de la larguer quand on en a marre d’elle, d’en prendre une autre qui ne sera pas meilleure qu’une autre…..
    En fait ces générations furent élevé dans un confort où tout leur était dû, les parents devaient et devraient être disponibles en temps ( garder les momes ) et en fric pour aider toute la famille, les recevoir en vacances, offrir 200 € de cadeaux par personne et par an ( info A2 de ce matin )
    Mais pourquoi devrions nous être obligés à ces actions bénévoles ? Ne devons nous pas penser aussi à nous ? Avons nous été aidé par nos parents et grands parents ??

    Oh mais VOUS ce n’est pas pareil…. Ben voyons, tu as donné tu peux encore et toujours donner ! Proverbe arabe mais appliqué aussi par nos enfants français

    La prochaine révolution ou autre action devra être faite par des VIEUX cons comme nous
    OUI, réveillez vous, cela ne va pas tomber tout cuit dans votre bec
    Nous en avons marre de vous protéger et totalement oubliés par vous

    *** Vous n’accepterez pas mon commentaire, je le sais, mais j’ai le courage de vous le dire
    Debout, retroussez vos manches car l’UMPS vous enfument et vous baissez le froc !!!!

  • JSG , 17 Oct 2013 à 19:03 @ 19 h 03 min

    Certes, les gagne-petit, les pense-petit sont pour beaucoup, adorés des messieurs Bloch.
    En effet, il sait comment les employer pour pas très cher, sinon, on va les chercher hors de frontières, n’est-ce pas monsieur Bloch.
    Puis, monsieur Bloch il aime bien cette Europe et ses règles sociales différentes, qui peuvent lui permettre d’être concurrentiel monsieur Bloch.
    Mais, il a raison monsieur Bloch de critiquer les petits Français, et qu’il prie Dieu que ça continue, car s’il en était autrement monsieur Bloch aurait du souci à se faire.
    Bein à vous monsieur Bloch et grand succès pour votre livre.

Les commentaires sont fermés.