En Italie, la liberté d’expression bientôt prise en otage par le lobby gay

Le 26 juillet prochain sera examiné un projet de loi contre l’« homophobie » au Palais Montecitorio (photo ci-contre). Au delà des – légitimes – redéfinitions des peines prévues pour violence ou discrimination à l’encontre des personnes homosexuelles, le projet prévoit surtout d’introduire dans la législation italienne la notion « d’identité de genre » mais aussi des peines dignes des dictatures les plus féroces à l’encontre de qui oserait s’opposer, par exemple, au mariage homosexuel ou à l’idéologie véhiculée par les lobbies LGBT puisque d’après le texte, pourront être punies de 18 mois de prison celui qui « incite à commettre ou commet des actes de discrimination fondés sur l’orientation sexuele ou l’identité de genre de la victime ». Selon certains juristes, ceux qui voudraient empêcher l’adoption de lois dénaturant le mariage ou permettant l’adoption par des couples de même sexe pourront être poursuivis et condamnés en vertu de ce texte.

Le texte qui entrera prochainement en discussion prévoit par ailleurs de 6 mois à 4 ans de prison pour qui participe à des associations critiquant l’homosexualité et de 1 à 6 ans pour qui fonde ou préside de telles associations ! Enfin, comme le souligne le journal italien Avvenire, les dispositifs anti-discriminations pourront permettre des poursuites devant les tribunaux contre des associations religieuses ou des Églises si, par exemple, celles-ci considèrent publiquement l’acte homosexuel comme un péché.

Déjà 20 000 signatures ont été récoltées par l’association « Giuristi per la Vita » (Juristes pour la Vie) qui a alerté sur les conséquences délétères de cette loi, et qui souligne que des lois existent déjà pour punir sévèrement les agressions et les propos insultants à l’encontre des personnes homosexuelles. En outre, plusieurs centaines d’amendements ont été recensés pour corriger les effets les plus pervers de cette loi dénoncée de tous les côtés du spectre politique, aussi bien chez les partisans de l’ancien premier ministre centriste Mario Monti que chez les soutiens de Silvio Berlusconi.

Vous pouvez soutenir ici nos amis italiens en signant la pétition contre cette loi ici.

Autres articles

28 Commentaires

  • monhugo , 20 Juil 2013 à 2:36 @ 2 h 36 min

    Dans le doute, j’avais pour ma part mis “Parigi” comme nom de ville.

  • historie , 20 Juil 2013 à 10:41 @ 10 h 41 min

    “Ras le bol”, c’est le terme 😉

  • esprit libre , 20 Juil 2013 à 12:26 @ 12 h 26 min

    Si les Italiens acceptent ce cheval de Troie des terroristess LGBT, ils n’auront qu’à s’en prendre à eux !
    Le mot même d'”homophobie” – qui ne veut rien dire éthymologiquement – est un piège à cons et sa reprise par le collectif LMPT à l’automne a été leur péché originel…
    Il faut arrêter le processus au plus tôt.

  • thierryR , 20 Juil 2013 à 16:58 @ 16 h 58 min

    La civilisation romaine en l’an 400 s’est éteinte dans une situation semblable. Je pense que les italiens qui ont de la mémoire doivent le comprendre.

  • mariedefrance , 20 Juil 2013 à 17:32 @ 17 h 32 min

    @ Esprit libre qui écrit :
    Si les Italiens acceptent ce cheval de Troie des terroristess LGBT, ils n’auront qu’à s’en prendre à eux !

    vous ne semblez pas comprendre que nous sommes dans le même bateau “unioniste-européiste” et que c’est ensemble que nous reculons, nous aussi et lâchons de nos libertés petit à petit sans vraiment réagir.

    à moins que cet automne, après ces dernières vacances…

  • scaletrans , 20 Juil 2013 à 18:03 @ 18 h 03 min

    Sauf que la civilisation romaine s’est éteinte en Europe après le sac de Rome, m

  • scaletrans , 20 Juil 2013 à 18:05 @ 18 h 05 min

    Sauf que si la civilisation romaine s’est éteinte en Europe après le sac de Rome, elle a perduré plusieurs siècles jusqu’à l’arrivée des arabes au Maghreb et en Asie Mineure.

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France