Motor City se déclare en faillite

Detroit s’est officiellement déclarée en faillite jeudi. “Je prends cette décision difficile afin que les habitants de Detroit aient accès aux services publics les plus élémentaires et pour que Detroit reparte sur de solides bases financières qui lui permettront de croître à l’avenir”, a justifié Rick Snyder, le gouverneur de l’État du Michigan, dans un communiqué. En 2008, Mitt Romney, alors candidat républicain à l’élection présidentielle, originaire de cette ville, écrivait déjà dans le New York Times : « Laissons Detroit aller à la banqueroute » pour lui permettre un nouveau départ. Un temps véritable petite New York du Mid-Ouest, la ville décline depuis les années 60 : sa population est passée de 1 849 568 habitants en 1950 à 706 585 en 2012. Les blancs et les personnes un minimum aisées sont presque toutes parties s’installer en banlieue où des zones pavillonnaires chics sont apparues (Birmingham, Plymouth, Northville…).

Detroit n’est pas la première ville à se déclarer en faillite, mais c’est la plus grosse. Surtout, le montant de la dette est astronomique : 18,5 milliards de dollars. Nul ne connaît l’avenir du berceau des “Big Three” (General Motors, Ford, Chrysler) mais les raisons d’espérer sont nombreuses : du fait de l’insécurité ambiante, de la quasi-absence de services publics, de la misère et du niveau des impôts locaux, il est possible d’y acheter une maison pour 500 dollars (les fameuses forclosures), le patrimoine architectural est magnifique (bien que très mal entretenu), la ville possède un des plus grands musée d’arts des États-Unis (le Detroit Institute of Arts, au destin malheureusement incertain) de nombreux potagers ont été créés dans les friches de la cité, des expériences d’instruction de bon niveau y sont menées avec succès (CassTech, par exemple) avec une population à 97% de couleur, une LGV pourrait relier Motor City à Chicago dans deux décennies et des start-up s’implantent depuis quelques mois… Affaire(s) à suivre, donc !

Voir aussi :
> VIDÉO | Detroit, la faillite d’un symbole

Mais encore :
> De magnifiques photos de Detroit, signées Yves Marchand et Romain Meffre

Autres articles

25 Commentaires

  • xrayzoulou , 19 Juil 2013 à 15:56 @ 15 h 56 min

    Quand je voie que DETROIT, qui était une ville industrielle riche se déclarer en faillite cela fait froid dans le dos ! Si aux E.U. qui se veulent les maîtres du monde, il y a de grandes villes qui se déclarent en faillite, qu’en sera-t-il en France avec l’équipe de bras cassés qui nous gouvernent : ce sera la faillite du pays !
    J’espèrent que bidochon ne fera pas 5 ans de plus, comme il l’a laissé entendre au grand repas qu’il offrait (avec notre argent) à un centaines de journalistes.

  • mariedefrance , 19 Juil 2013 à 16:00 @ 16 h 00 min

    Toujours plus,
    toujours plus grand,
    toujours plus gros,
    toujours plus concentré…..
    et après ?

    quand on sait que tout nous arrive des USA !!
    çà a commencé avec Lehman Brothers…. et nous en sommes où nous en sommes.
    çà a commencé avec l’abandon de l’étalon or et voyez..où en est le système monétaire international.
    çà a commencé avec les émeutes de L.A en …. 1992 (?) nous avons eu “enfin” les nôtres.
    çà a continué avec des tueries dans les collèges….. nous avons eu l’affaire de Toulouse.

    Ils ont voulu la mondialisation.. ils veulent le grand marché transatlantique.. les prédateurs!

    Il faudra reconstruire notre monde mais pas celui qu’ils voudraient nous imposer !

    Voyez ce qu’ils en ont fait chez eux.

  • Tintin , 19 Juil 2013 à 19:47 @ 19 h 47 min

    Une fumée blanche s’échappe du réacteur n°3 de Fukushima :

    http://www.7sur7.be/7s7/fr/2765/Environnement/article/detail/1670890/2013/07/18/De-la-vapeur-s-echappe-du-reacteur-3-de-Fukushima.dhtml

    Ces dégagements pourraient être dus au coeur fondu du réacteur, le corium, perdu, qui entre en contact avec de l’eau et dégage de l’hydrogène, jusqu’à produire des explosion radioactives.

    Quand allons-nous en France parler des vrais questions ?

  • Tintin , 19 Juil 2013 à 19:49 @ 19 h 49 min

    Et ils ont propagé l’arme atomique et les centrales nucléaires, partout dans le monde, après avoir dérobé les travaux de Einstein puis offert l’arme atomique aux anglais, aux français (qui eux-mêmes l’offraient aux israéliens…), aux indiens etc.

    C’est à cause de Washington et de Paris que le Japon n’arrête pas le nucléaire.

    Quand allons nous parler des vrais sujets ?

  • mariedefrance , 19 Juil 2013 à 19:53 @ 19 h 53 min

    Prenez le téléphone Tintin !
    peut être qu’il vous écoutera, vous.

    Il n’a pas entendu plus d’un million de personnes mais vous pouvez toujours essayer.

  • LUC+ , 19 Juil 2013 à 20:21 @ 20 h 21 min

    us ! FRANCE ! so what is your PATRIE !

  • Goupille , 20 Juil 2013 à 0:20 @ 0 h 20 min

    C’est logique… Cette ville vivait sur la voiture.
    Pour faire plus de profit, ils ont sabré dans la masse salariale et automatisé les chaînes de production.

    Tout s’est effondré.
    Les plus friqués ont plié bagage.
    Les pires sont tombés dans les trafics et la jungle.
    Parce qu’ils ont la mentalité débrouillarde et autogestionnaire, les meilleurs se sont pris en charge et ont installé des potagers entre les immeubles, pour, au moins, ne pas crever de faim.

    Ils vont essayer de redémarrer sur d’autres activités, tout aussi concentrées, tout aussi fondamentalement inutiles…
    Et n’auront toujours pas appris que “small is beautiful”.
    Et que la ville est fragile, et toujours proche de la décomposition. Parce que totalement artificielle.
    Peut-être auront-ils au moins la sagesse de maintenir cette activité de maraîchage vivrier en maîtrisant les prix du foncier ?

Les commentaires sont fermés.