The Christmas Candle : un beau conte de Noël avec Susan Boyle et un démarrage en fanfare !

The Christmas Candle (La Bougie de Noël) est un conte de Noël qui sort au cinéma vendredi 22 novembre aux États-Unis. Il est basé sur une nouvelle de Max Lucado, un auteur chrétien très connu outre-Atlantique – il a écrit environ 80 livres, vendus à près de cent millions d’exemplaires.

Voici le synopsis de The Christmas Candle : Dans le petit village anglais de Gladbury, une légende prétend que tous les vingt-cinq ans, à la Noël, un ange apparaît chez le fabricant de bougies et accomplit un miracle en effleurant une chandelle. Mais en l’an 1890, les anciennes croyances se heurtent aux esprits rationalistes comme celui du jeune pasteur David Richmond au moment où Edward Haddington, confronté à une demande qui s’amenuise avec la venue des temps modernes, rencontre des difficultés avec son ancestrale fabrique de bougies…

The Christmas Candle a rassemblé de nombreux talents. On y retrouve notamment Susan Boyle, cette révélation du show “Les Britanniques ont du talent”. Outre son rôle comme actrice – elle joue Eleanor Hopewell, l’Écossaise catholique pratiquante a composé et chante le morceau Miracle Hymn, que l’on peut retrouver dans son album Home for Christmas. Derrière les caméras, on retrouve Mike Brewster, qui a fait ses preuves lors de la saga Harry Potter. Pas mal de grands noms également sont à signaler du côté des acteurs, comme Hans Matheson (The Tudors, Clash of the Titans), Lesley Manville (Disney’s A Christmas Carol), Sylvester McCoy (The Hobbit Trilogy, Doctor Who), John Hannah (The Mummy, Four Weddings and a Funeral), Barbara Flynn (Miss Potter) ou James Cosmo (Game of Thrones, Braveheart).

Dégager le diable des écrans. Le film est distribué par EchoLight Studios, une entreprise implantée à Dallas que préside un certain Rick Santorum. « Plutôt que de maudire l’obscurité, nous avons choisi d’allumer une bougie”, explique l’ancien candidat à l’investiture républicaine, ex-sénateur de Pennsylvanie, marié, catholique pratiquant et père de sept enfants. L’objectif de l’entreprise est de diffuser des films pour la famille faisant la promotion des valeurs chrétiennes et traditionnelles dans le monde contemporain. “Beaucoup de films ayant pour thème Noël ne parlent pas de Jésus… Je suis fier d’avoir contribué à ce film qui remémore l’histoire de Noël”, se réjouit quant à Louis Max Lucado.

Pour son premier week-end d’exploitation, The Christmas Candle a réussi la prouesse de réaliser $68,655 dans cinq salles seulement, soit une moyenne de $13 731. Cela lui permet, avec une aussi petite diffusion, d’atteindre le 37e rang national ! Il faut dire que, par salle d’exploitation, The Christmas Candle se place très largement devant les grosses productions les plus en vue (entre $1 280 et $3 841 par cinéma). Vendredi, le film sort dans plus de 400 salles à travers les États-Unis, un chiffre appelé à augmenter si le succès se confirme.

Nouvelles de France appelle ses nombreux lecteurs nord-américains à soutenir cette belle initiative. En effet, « c’est une entreprise difficile”, a confié Rick Santorum sur Trinity Broadcasting Network (TBN). “Le diable, pendant un long, un très long moment, a fait des écrans son aire de jeux. Et il ne va pas abandonner facilement. Et donc je vous demande de prier pour moi, pour notre société, pour TBN, pour tous ceux qui sont impliqués dans La Bougie de Noël. Nous voulons vous remercier à l’avance pour tout ce que vous allez faire pour les aider à ce que cette entreprise soit un succès pour l’avenir”.

Autres articles

12 Commentaires

  • Gisèle , 20 Nov 2013 à 12:41 @ 12 h 41 min

    Pour une nouvelle société … la jeunesse future ….
    http://www.courrierdelouest.fr/actualite/cholet-deux-ados-interpelles-apres-le-viol-de-trois-fillettes-20-11-2013-136025
    ça se précise …. la France descend à une vitesse vertigineuse …..
    Madame Taubira va t elle en rire ????? et canal + va t il en faire une pub ???

  • Gisèle , 20 Nov 2013 à 12:46 @ 12 h 46 min

    Espérons que ce film ne soit pas censuré en France !
    Les maires ont un droit de regard sur les films qui passent dans leurs salles . Nous verrons bien qui est qui , et pour qui nous devons voter !
    En attendant , bravo à lui !

  • Eric Martin , 20 Nov 2013 à 12:48 @ 12 h 48 min

    Encore faut-il pour cela que quelqu’un prenne le risque de l’importer en France, avec tous les frais que cela comporte (droits, traduction, etc.).

  • Gisèle , 20 Nov 2013 à 13:06 @ 13 h 06 min

    Ila demandé de prier pour lui . La force de la prière fera le reste ; si ce film doit traverser l’Atlantique , il aura des * ailes * .

  • bibi , 20 Nov 2013 à 13:25 @ 13 h 25 min

    Je vous recommande de jeter un oeil aux films de la societe PureFlix, qui produit des films chretiens souvent d’une tres bonne qualite!

  • monhugo , 20 Nov 2013 à 14:03 @ 14 h 03 min

    John Hannah mis à part, que des illustres inconnus au générique, en tout cas pour le public français. L’acteur écossais (excellent) a été révélé au grand public en 1994, dans le célèbre “Quatre mariages et un enterrement” de Mike Newell, où il jouait un homosexuel. Et sa notoriété la plus récente vient de la série “Spartacus : le sang des Gladiateurs” (2010) – beaucoup de sang, et de sexe (y compris homo). Rassurez-vous, dans la vraie vie, il est normal (marié depuis 17 ans, 2 enfants), et “impliqué” dans des “charities”, comme Oxfam International. Ceci juste pour faire remarquer au passage que l’acteur (l’actrice) ne doit pas être confondu(e) avec ses rôles….. Il(elle) peut passer du plus sulfureux au plus édifiant – l’essentiel, c’est le talent de l’interprète, et bien sûr la qualité du film ou de la série.
    Sur le film lui-même. AlloCiné l’indique en “sortie prochainement” – ce qui est vague, mais ne condamne en rien une distribution en France.
    Au fait, le réalisateur de “The Xmas Candle” est John Stephenson. C’est un “réalisateur de seconde équipe”, pas tout jeune, puisque ayant participé à “Papa Schultz”, série s’étant arrêtée en 1971…. A cependant une réalisation pleine à son actif, un film “fantastique” et d’aventures (pour la jeunesse), en 2003 : “Cinq enfants et moi” (sorti en 2004 dans notre pays – parce que coproduction britannique et française – 289.693 entrées France ….). Mike Brewster n’a jamais rien réalisé. Il a été “directeur photo seconde équipe”, notamment sur 3 “Harry Potter” (et dans “5 enfants et moi”), et ici il est directeur photo de plein exercice, pour la première fois.
    Le film, entièrement tourné en Angleterre (studios Pinewood) sort le 13 décembre 2013 au R-U – coproduction américano-britannique oblige.

  • monhugo , 20 Nov 2013 à 14:04 @ 14 h 04 min

    Les films doublés, horreur absolue – on ne visionne que la moitié du film !

Les commentaires sont fermés.