Les dessous de l’acharnement des autorités contre les Bundy

Vous avez sûrement entendu parler des événements de Bunkerville, au Nevada?

Beaucoup de blogues et des sites « alternatifs » ont repris mon article intégralement mais les grands médias qui l’ont fait sont rarissimes et uniquement des médias dits alternatifs.

Que dit-on justement dans la pressetitution ? Les merdias ont rapporté quasi-unanimement que les supporteurs de la famille Bundy, et plus spécialement les milices, sont des terroristes domestiques. Ce message est notamment relayé, répété, martelé aux États-Unis par Harry Reid, sénateur démocrate. Notons que l’ancien conseiller principal de Reid est à la tête du BLM qui a assiégé la ferme des Bundy. Retenez ces informations, elles seront utiles à votre compréhension des choses.

La campagne médiatique anti-Bundy dans les merdias, c’est ce que les anglais appellent du damage control, une manière d’éviter la diminution de l’autorité morale du gouvernement central US qui a perdu la bataille et surtout une manière d’empêcher toute velléité de déclencher une autre mobilisation à la Bundy Ranch ailleurs aux USA. « Terroriste » est un mot-clé qui établit aux USA la limite morale de ce qu’on peut ou ne peut pas faire. N’oublions pas qu’en vertu du NDAA, un citoyen états-unien peut être arrêté et détenu sans charges et sans contrôle judiciaire de la détention, cette mesure, si elle est employée, recevra beaucoup d’opposition de la part du peuple, sauf s’il s’agit d’arrêter des terroristes, évidemment.

Ce n’est pas la première fois que des États-Uniens s’opposent, armes en main, aux autorités.

Une histoire peu connue mais qui mériterait une plus grande publicité, c’est l’affaire de la Batailles d’Athens, TN, USA, en 1946.

Cet événement a lieu dans le McMinn County, dans le Tennessee, et oppose une administration corrompue et criminelle à des citoyens excédés. Malgré plusieurs enquêtes infructueuses, le shérif local, un élu, maintenait un système de corruption assorti d’arrestations arbitraires d’opposants ou même de gens ordinaires qui étaient ainsi littéralement rançonnés par les pouvoirs publics locaux.

En 1946, beaucoup de jeunes États-Uniens revenaient du front et désiraient une vie normale et démocratique. Après tout, ils s’étaient battus pour la démocratie et la liberté, non ?

Ils ont été évidemment pris à partie par les forces de l’ordre quand leurs voix ont commencées à s’élever. Mais ils en avaient vu d’autres. Le jour de l’élection du shérif, les deputies (officiers de police) ont confisqué les urnes, comme lors des autres élections, afin de les « dépouiller ». Les opposants n’ont pas accepté, le ton a monté, des émeutes ont éclaté et les deputies ont été obligés de se réfugier dans la prison qui a été assiégée par les citoyens armés. Des tirs nourris ont eu lieu de part et d’autres. Les assiégés se sont rendus après que la porte de leur refuge ait été dynamitée.

Une seule personne a été poursuivie, un deputy qui avait abattu un opposant dans le dos.

La Bataille d’Athens est une histoire de démocratie bafouée et de manigances criminelles.

Et Bunkerville, NV, alors?

C’est bien pire.

Les Bundy et leurs supporteurs défendaient la propriété de leurs terres contre le BLM, une agence fédérale, qui en chassait les Bundy pour « protéger les tortues du désert ».

Mais les tortues du désert ne sont qu’un prétexte.

On cite un énorme projet de génération de courant électrique par panneaux solaires, un investissement de 5 milliards de dollars, dont un des promoteurs est un donateur important aux campagnes du Sénateur Harry Reid. Tiens donc ! Il semble toutefois que ce projet n’est qu’une couverture pour autre chose. En effet le projet est récent mais les déboires des Bundy datent de 1993. Il y a autre chose.

D’autres projets beaucoup plus discrets et anciens ont été mis à jour par Next News Network dans une enquête qui a été possible grâce à l’aide d’un courtier immobilier de la région de Bunkervile où vivent Bundy et sa famille.

Il apparaît qu’il y aurait des projets miniers critiques pour l’industrie de la Défense US dans cette région, avec pétrole et gaz à la clé. Cette région est idéale pour sa concentration de métaux lourds et d’autres minerais d’importance capitale pour l’industrie d’armement, pour son isolement mais aussi pour son abondance en eaux souterraines, une ressource essentielle à toute entreprise minière.

Le reportage est en anglais :

Il y a donc un mouvement d’achat de terres par le gouvernement fédéral, mouvement amorcé de très longue date. Ce gouvernement, manifestement, rendrait ces terres disponibles à des intérêts privés pesant beaucoup plus lourd économiquement parlant, pesant beaucoup plus lourd aussi en donations aux partis Républicain et Démocrate et probablement aussi en pots de vin ou en participations chez les initiés.

D’un côté, un État légitime légifère et se sert de se pouvoirs régaliens, y compris celui la Justice et de la force coercitive, pour s’approprier des terres sous de faux prétextes et à des fins occultes et illégales. De l’autre, nous avons des citoyens qui veulent protéger leur propriété, celles de leurs voisins, la liberté et la justice naturelle, par des moyens « illégaux ».

Loi et légitimité ne vont pas de pair en cette affaire comme en bien d’autres.

Si les Bundy sont évincés, combien toucheront Reid et ses complices ? Bundy, ses concitoyens et les milices qui les appuient, sont la Résistance. Ils ne sont pas les seuls et mon impression est qu’on les verra de puis en plus émerger dans les mois et les années à venir. Maintenant, aux USA, les gens peuvent pointer une Winchester sur des agents fédéraux qui les tiennent en joue, sans subir les foudres de la police, dans certaines situations. L’affaire Bundy Ranch, son déroulement et sa conclusion (temporaire) est typiquement états-unienne, il reste aux peuples de partout à trouver des moyens de se réapproprier le pouvoir avec les moyens dont ils disposent.

> Vic Survivaliste anime un blog

Articles liés

8Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Charles , 28 avril 2014 @ 7 h 11 min

    PG ,je me suis permis de fragmenter votre texte pour le rendre plus lisible.

    Vous avez raison sur plusieurs points sauf a charger Vic du Canada.

    Il y a une communauté de destin entre tous ceux qui veulent résister
    a la standardisation délirante du monde vivant,végétal et animal.

    Je pense bien connaitre la culture et la logique des “red necks”
    et ils sont parfaitement respectables, foncièrement honnêtes et directs,
    donc honorables,ce qui explique la reculade du pouvoir politique face a eux.

    Il y a de tout en Amérique,pays le plus contrasté au monde,le meilleur et le pire.
    Les élites politiques ne sont pas représentatives du pays réel.
    La ligne des cavaliers face aux fédéraux en voiture représente tout un symbole.
    Ils mettent le pied sur l’inconscient collectif américain.
    Le pouvoir poulitique l’a bien compris….Il recule.

    @ VICC

    Ce que je voulais dire est que l’affaire des BUNDY ne nous concerne pas :
    Elle se passe dans un cadre légal et institutionnel totalement différent du nôtre, et dans un pays dont les citoyens, comme ceux du Canada dont vous êtes,
    se moquent bien de savoir ce que l’Etat en France impose comme dictature douce dans les zones rurales depuis 50 ans.

    Ceci au travers de 4 lobbys :
    Celui de l’agro-alimentaire et de l’agro chimie,
    celui du Crédit Agricole et autres banques agricoles,
    celui des offices d’état et Directions régionales de l’agriculture,
    et celui des SAFER qui en dépendent.
    Plus celui de la FNSEA, qui légitiment les autres en trahissant la ruralité :

    En France aussi, les gens qui s’opposent à cela sont impitoyablement poursuivis, et dans l’indifférence totale.

    Le sort réservé aux gens de la Coordination Rurale -pressions, étouffement économique et oppression administrative des entités précédemment nommées, poursuites et inculpations, condamnations très lourdes-
    tout cela demeure un grand non dit.

    Idem pour la Corse, seule région qui par la révolte et la force, la violence souvent incomprise et jugée »archaïque » avec des excès parfois mais une grande efficacité, a mis en échec les lobbys politico-étatiques et financiers
    qui voulaient à la fin des années 60 début des années 70 transformer
    l’île de Beauté en Ibiza mâtinée de Costa del Sol ou côte adriatique, afin de faire du fric et blanchir l’argent des trafics par le béton.

    La survivance de ces paysages uniques et de cette culture ancestrale, non américanisée, au travers d’une langue encore transmise (ce qui n’est plus le cas en Bretagne, au Pays basque français ni même en Alsace, régions où les locuteurs reculent en nombre), par des combats qualifiés de terroristes,
    cela vous concerne ou vous les ignorez vous aussi, comme canadien ?

    Vous-mêmes qui me faites la leçon, en quoi vous y êtes vous Vous-mêmes
    qui me faites la leçon, en quoi vous y êtes vous intéressé ?

    Je suis Français et européen, et je me sens en effet plus concerné
    par ce qui se passe de ce côté de l’Atlantique, et en Corse =ou ailleurs en France et Europe que dans les fin-fonds des USA, qui outre la distance
    qui me sépare d’eux, me sont infiniment étrangers par leur absence de culture et de traditions :

    Que des vachers incultes perdent leurs terres, eux qui se moquent bien de l’impérialisme agricole US qui tue et tuera les paysans français et européens, oui en effet, M. VIV le survivaliste, je m’en contrefiche totalement, comme vous de ce qui se passe ici, comme vous qui ignorez les combats d’ici, et nous faites du survivalisme canado américan, sans même comprendre les enjeux du survivalisme des zones rurales françaises dont dépend en grande partie
    la survie des terroirs et de la culture enracinée des provinces et de la nation française.

    Les BUNDY vivent en tout petit ce qui est vécu ici depuis 50 ans :
    La mort des terroirs français et européens et des cultures qui en étaient
    la forme humaine.

    Les vaches des BUNDY ne vaudront jamais ce qui est multi-millénaire
    et constitué autant de matière que d’esprit, de civilisation des paysages
    et des savoirs-être humains que la Commission de Bruxelles et les gouvernements américains et canadiens tentent en ce moment d’achever définitivement pas leur traité économique transatlantique destiné
    à nous faire manger du poulet javellisé et de la viande bourrée d’hormones.
    Je préfère le St Nectaire et la fourme d’Ambert aux vaches des BUNDY
    et aux vachers incultes que sont pour moi les BUNDY : désolé.

    Notez ce commentaire:

Les commentaires sont clôturés.