Les avortements en baisse de 7,5% sur un an dans le Minnesota

En 2013, selon le ministère de la Santé du Minnesota, l’État de l’étoile du nord a vu son nombre d’avortements chuter à son plus bas niveau depuis 1974, à 9 903, un chiffre en baisse de 7,5% sur un an. Ces 800 éliminations d’enfants en moins par rapport à 2012 lui permettent d’afficher un taux historique de 8,6 avortements pour 1 000 femmes âgées de 15 à 44 ans (contre 14,5 pour 1 000 femmes âgées de 15 à 49 ans en France).

A noter qu’en 2013, le nombre d’avortements pratiqués sur des mineurs s’effondre de 27% par rapport à 2012, à 295.

Bien que se félicitant de ces bons chiffres, qui auraient pu être meilleurs si le gouverneur (démocrate) de l’Etat, Mark Dayton, n’avait pas mis son veto à plusieurs mesures pro-vie votées par le Congrès, Minnesota Citizens Concerned for Life, affiliée à National Right to Life, appelle toutefois ses sympathisants à ne pas se réjouir trop vite : 23% des avortements concernent la population afro-américaine alors qu’elle ne représente que 5% de la population du Minnesota. 40,6% des avortements ont été réalisés sur des femmes qui ont déjà subi au moins un avortement. 685 femmes avaient même au moins trois avortements antérieurs à leur actif !

De plus, l’organisation Planned Parenthood augmente le nombre d’actes réalisés dans l’Etat de 11,6% par rapport à 2012 (elle est désormais à l’origine de 44,1% du total des avortements), ce qui ne l’empêche pas de s’attribuer la baisse historique de 2013, allez comprendre.

Autre sujet de préoccupation, les avortements financés par l’argent du contribuable atteignent 34,8% du total, un record depuis l’arrêt Doe v. Gomez rendu en 1995 par la Cour suprême du Minnesota, qui autorise la prise en charge publique des avortements de femmes à faibles revenus.

Moins de 1% (stable) des avortements font suite à des viols ou relations incestueuses, 27% (stable) à des difficultés économiques et 69% sont justifiés par le fait que la jeune femme « ne veut pas d’enfant pour le moment » (+2 points).

Articles liés

3Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • C.B. , 22 août 2014 @ 8 h 27 min

    « 23% des avortements concernent la population afro-américaine alors qu’elle ne représente que 5% de la population du Minnesota. »
    C’est pas raciste ça, d’éliminer en surnombre de futurs noirs ou mulâtres?

  • patrick Canonges , 22 août 2014 @ 19 h 20 min

    S’agissant du taux d’avortements en Europe en 2008, dernière année disponible pour l’ensemble du continent:

    Russie 44.7
    Roumanie 36.6
    Estonie 34.4
    Bulgarie 32.0
    Hongrie 30.8
    Lettonie 30.4
    Moldavie 29.0
    Biélorussie 28.2
    Géorgie 28.1
    Suède 25.8
    Slovaquie 24.3
    Arménie 23.2
    Serbie 23.2
    Ukraine 21.9
    France 21.4
    Norvège 20.9
    Grande Bretagne 20.9
    Lituanie 20.5
    Macédoine 20.5
    Danemark 18.8
    Albanie 18.7
    Slovénie 18.5
    Espagne 18.2
    Italie 17.4
    Croatie 16.9
    Tchéquie 15.8
    Finlande 14.9
    Allemagne 14.4
    Belgique 13.5
    Pays Bas 13.5
    Grèce 13.3
    Portugal 11.9
    Irlande 5.8
    Pologne 5,0
    Kosovo 4.6
    Bosnie 3.2
    Autriche 3.0
    Croisez le passé communiste et la religiosité orthodoxe et vous avez la clé du phénomène.

  • Psyché , 24 août 2014 @ 23 h 14 min

    @patick Canonges, merci pour ces chiffres !
    Il faut de plus prendre en compte les avortements non déclarés car l’administration et le contrôle médical ne sont pas aussi développé ni de la même rigueur dans tous les pays ; les aiguilles à tricoter existent toujours et ces chiffres sont donc à prendre a minima.
    et dire que Simone Veil est toujours une icône indécrochable dans la phantasmagorie de nos élites !

Les commentaires sont clôturés.