Is fecit cui prodest*

C’est une bien étrange affaire qui vient d’être révélée au grand jour par « Le Populaire du Centre ». Une enseignante du lycée Renoir, à Limoges, vient d’être suspendue 15 jours par le conseil de discipline de l’établissement, au motif qu’elle aurait tenu en classe, des propos faisant l’apologie du IIIe Reich. Une poignée d’élèves de première est à l’origine de ce que d’aucuns n’hésitent pas à considérer comme une cabale à l’encontre de l’enseignante. Les propos faisant l’objet de la plainte des élèves, sont pour le moins surprenants : « Hitler était un grand homme » ou « les chars allemands vont venir au lycée pour mater les élèves indisciplinés ». D’autres paroles de la même veine auraient été proférées par la professeure d’allemand tout au long de l’année scolaire. Le plus extraordinaire est que l’enseignante a des origines juives, ce qu’elle n’a jamais caché. Pour elle, cette accusation est « stupide et puérile” Pour son avocat, présent mardi devant le conseil de discipline : “L’objectif est de la faire partir de cet établissement où elle n’enseigne que depuis le début de l’année scolaire”. Il s’agirait donc, selon d’autres élèves de la classe, d’une sombre cabale orchestrée par un groupe de trublions dont l’hostilité envers l’enseignante, s’est manifestée dès le début de l’année scolaire. C’est en effet lorsqu’elle a commencé à évoquer le régime nazi, dans le cadre du programme de première et terminale, que certains élèves se sont manifestés. Par ailleurs, l’avocat a tenu préciser « qu’un certain nombre des proches parents de l’enseignante ont subi la barbarie nazie. Par conséquent, on imagine mal qu’elle ait pu tenir de tels propos ». Aujourd’hui, la sanction est vécue comme un véritable traumatisme par cette professeure en fin de carrière. L’affaire devrait rapidement rebondir, suite à la main courante déposée au commissariat de Limoges par celle qui s’estime victime de dénonciation mensongère et de diffamation. A suivre…

* “Le criminel est celui à qui le crime profite.”

Articles liés

15Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • sergio , 23 avril 2015 @ 8 h 12 min

    L’ Educ Nat ferait mieux de faire le grand nettoyage anti-pédophile qui s’ impose en son sein !

  • André , 23 avril 2015 @ 8 h 25 min

    Lorsque l’on veut se débarrasser de son chien que dit-on ?

    Puisque l’on parle de l’Allemagne, j’ai reçu une pétition:
    Pour la libération des 7 macaques français détenus en Allemagne !
    Les désignations de sept êtres vivants, des petits macaques, destinés à subir les pires cruautés au nom de la science !
    Car ce qu’endurent nos cousins primates est au-delà des mots.Notre première mission, aujourd’hui, est de sortir de l’enfer nos sept concitoyens.Ils n’ont plus que nous !
    http://www.mesopinions.com/petition/animaux/liberation-7-macaques-francais-detenus-allemagne/13951

  • Paul-Emic , 23 avril 2015 @ 19 h 18 min

    l’argument selon lequel elle n’aurait pu tenir de propos pronazis (encore faudrait-il voir la nature exacte des propos) parce qu’elle aurait une ascendance juive me parait plus que tendancieux.
    Ainsi un descendant d’esclave ne pourrait pratique l’esclavagisme ni être raciste et nous héritiers de la Grande Révolution serions tous des démocrates forcenés …

  • Lipourito , 23 avril 2015 @ 20 h 46 min

    Mon fils qui est élève dans cet établissement m’assure que la FCPE a manipulé certains élèves pour qu’ils accusent ce professeur.

  • Colombe , 23 avril 2015 @ 20 h 58 min

    J’aimerais vous signaler, messieurs, que, les “Trublions”, soit 17 élèves de 1ère, sur une classe de 21, sont impliqués dans leur scolarité : Certains suivent un cursus international (OIB), d’autres sont très impliqué dans la vie lycéenne, et politique, n’ont fait que rapporter à l’administration des propos intolérables. En plus des allégations prêtées à la dame, quant au IIIème Reich, celle-ci aurait également fait plusieurs blagues racistes, à l’encontre de ses élèves et déclarait vouloir utiliser la violence pour les discipliner.
    Ici, vous ne reprenez que la version de la prof, et tenez ses paroles pour faits, sans prendre compte des réels dires des élèves.
    Je vous demanderai donc de faire attention à vos propos.

  • Sophie , 23 avril 2015 @ 21 h 36 min

    Cher Monsieur Alloncius,
    Il parait évident que d’après vos propos vous avez pu assister à certains discours de cette enseignante. Moi, par contre, parent d’un de ces “trublion”, j’ai vécu le choc ressenti après pratiquement tous les cours d’allemand de cette brave dame.
    Avant de porter un jugement hystérique comme vous le faites, prenez la peine de vous mettre à la place des élèves à qui on essaie d’inculquer un minimum de respect envers les autres, quelle que soit son origine, sa couleur ou sa religion et qui au lieu de cela, entendent parler de racisme ou d’antisémitisme par une personne ayant autorité.
    Je vous conseille donc de vérifier vos sources et d’arrêter de vous laisser influencer par une médiatisation exagérée.
    Enfin, comme vous le dites si bien, la justice fera son travail…

  • sergteG , 24 avril 2015 @ 8 h 08 min

    Si de telles sanctions étaient pratiquées envers ceux qui font à l’école l’apologie du socialisme et du communisme, il y a

Les commentaires sont clôturés.