États-Unis : un ex-homo dénonce «l’homofascisme»

Douglas McIntyre, fondateur de la petite association “Les homosexuels anonymes” va rendre visite à dix grandes villes américaines en dix jours, de Dallas à Washington, D.C., où il a l’intention de demander au Congrès la protection des ex-gays contre les crimes de haine. Aujourd’hui marié à une femme et père de trois enfants, McIntyre a été homosexuel. Il dénonce “les menaces et le harcèlement menés à l’encontre des anciens homosexuels” et “l’homofascisme”, c’est-à-dire “les intimidations des homosexuels qui pensent que seul leur point de vue sur l’homosexualité peut être toléré”. “Bien qu’ils prêchent la tolérance pour les gays, ils pratiquent couramment la discrimination envers les ex-homosexuels comme moi qui ont pris un chemin différent”, ajoute-t-il. Grand-père de quatre enfants, McIntyre a appelé son road trip “Grandpa Goes to Washington » (“Grand-Père va à Washington”) et il a bien l’intention de se concentrer sur la critique de la propagande homosexuelle des grands médias à destination des jeunes.

L’initiative n’arrive pas par hasard : il y a quelques jours, la première “Ex-Gay Pride”, organisée avec le soutien du Family Research Council (déjà ciblé par un attentat terroriste à l’été 2012) le 31 juillet 2013, a été annulée suite à des menaces par courriel et par téléphone à l’encontre d’intervenants, affirment ses organisateurs qui s’inquiète de la montée de “l’extrémisme anti-ex-gay”. Elle pourrait toutefois avoir lieu en septembre.

Articles liés

61Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • propatria , 24 juillet 2013 @ 20 h 53 min

    dans mes ancien bouquins de médecine l’homosexualité était décrite comme une maladie mentale perverse mais au lieu d’essayer de la guérir on l’a banalisée
    entre nous si tous les animaux étaient devenus pd on se serait inquiété n’est-ce pas?

  • LUC+ , 24 juillet 2013 @ 21 h 31 min

    L’ homosexualité pratiquée en dehors d’une relation hétérosexuelle est une perversion ! comme le fétichisme ,le sado masochisme , l’échangisme , la scatologogie , l’urologie ,etc… L’homosexualité pratiquée a 100% est une erreur de la nature psychique bien réelle !

  • LUC+ , 24 juillet 2013 @ 21 h 45 min

    ya pas d’EX HOMOS !!! Quand on est homo on y reste !La seule chose possible c’est de s’abstenir ou de se marier faire des enfants et tenir bon dans cette voie ! Mais ils restent attirés (ées) par le mème sexe que le leur ! C’est comme les anciens fumeurs qui sont les plus anti fumeurs , les homos qui ne se laissent plus aller a leur penchant sont les plus homophobes !

  • LUC+ , 24 juillet 2013 @ 21 h 47 min

    hou !!! ça va mal passer cette vérité je le sens !!!

  • monhugo , 24 juillet 2013 @ 22 h 16 min

    Perversion paraphile. Je suis de votre avis. Si de rares espèces animales (entre 300 et 450, sur un total de 1.250.000) connaissent ce qui s’apparente à l’homosexualité chez les humains, quand il s’agit de passer aux “choses sérieuses” (la perpétuation de l’espèce) le binôme indispensable (en ne raisonnant que sur les mammifères – que nous sommes aussi) mâle/femelle reprend le pas sur les “agaceries” unisexes.
    La doxa voudrait que :
    1) L’homosexualité soit génétique ou innée ;
    2) L’homosexualité soit irréversible ;
    3) Puisque les animaux s’engagent dans le comportement sexuel de même-sexe, l’homosexualité soit normale.
    Raisonnement qui ne tient pas (voir plus haut pour les animaux – et sujet de la “brève”, sur les anciens homos).
    Un inverti peut faire ce qu’il veut (avec les réserves d’usage sur le ou les partenaires en cause), mais il ne mérite certainement pas que sa sexualité lui donne des droits. Le seul “droit” qu’il puisse revendiquer est que le droit pénal l’ignore !

  • Yaki , 24 juillet 2013 @ 23 h 03 min

    et quand on est homo, on ne peut pas vivre avec une personne du même sexe, tout simplement ?

  • Yaki , 24 juillet 2013 @ 23 h 04 min

    Avez-vous choisi d’aimer les hommes ?

Les commentaires sont clôturés.